• RED BEANS & RICE

    Red Beans & Rice, groupe Anglais composé de : Lavern Brown: vocals, Jeff Coleman: guitar, Mike Paice: saxophone, harmonica, Benny Herbert: bass et Tom Riley: drums, sort - en 1980 - un single avec en face A "That Driving Beat", une chanson de Willie Mitchell qui reçoit ici un traitement "Punchy R&Blues", couplé à "Throw In The Grass" un génial instrumental de leur composition, édité sur Chiswick Records (sous label et précurseur de Ace Records Ltd.). Il y a peu d'informations à trouver sur ce groupe. Les sessions de l’album various "The London R & B Sessions", organisées par Albion Records, comportaient le même line-up que pour Ace et Big Beat Records. 

    RED BEANS & RICE

    Après le départ du chanteur Lavern Brown, un nouveau line-up a enregistré un album Live au The Dublin Castle pour Ace, qui propose de bons blues. Que dire d’autre sur le groupe si non que Le chanteur Lavern Brown est - par ailleurs - un pilier du circuit blues de Londres et a plus tard travaillé avec Van Morrison, tandis que Tom Riley (qui assumait les fonctions vocales après le départ de Brown) a travaillé avec le chanteur - guitariste Dave Edmunds. Je propose aujourd’hui leur single Chiswick [Chis 124] "That Driving Beat/Throw In The Grass" Chiswick [Chis 124] 1980. Le single est également édité en Allemagne et en Australie. 

      Edition Anglaise                 **               Edition Allemande 

    RED BEANS & RICE

    RED BEANS & RICE

    RED BEANS & RICE

    That Driving Beat

     Throw In The Grass

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • MARVIN JENKINS

    Marvin Jenkins est un pianiste et compositeur de jazz américain. Né : le 08 décembre 1932 à Aultman, Ohio. Décédé : le 04 mars 2005 à Pasadena, Californie. Jenkins obtient un diplôme en musique de la Mount Vernon University à Alliance, dans l'Ohio. Après avoir rempli ses obligations militaires dans l'armée américaine, il s'installe à Los Angeles. Compétent sur tous les instruments de musique, mais spécialisé sur les claviers, il donne des cours particuliers a des musiciens débutants. Marvin a travaillé comme pianiste avec Della Reese pendant 25 ans. Il joue également avec : Carmell Jones, Buddy Collette, Richard "Groove" Holmes, Charles Kynard, Ray Crawford, Cannonball Adderley, Shirley Horn, Les McCann et bien autres. 

    MARVIN JENKINS

    Il a aussi enregistré et joué avec Oscar Brown Jr. et a également fait partie du Barney Kessel Quartet. Il est par la suite devenu consultant musical pour plusieurs artistes. Je propose aujourd’hui son singles "I’ve Got The Blues (What Shall I Do)" édité en 1964 sur Palomar Records [45-2208]. Un des instrumentaux favoris de la scène Belgian Popcorn !

     

    MARVIN JENKINS

    I've Got The Blues (What Shall I Do) Pt.1

     I've Got The Blues (What Shall I Do) Pt.2

     

    BONUS Mix 

     I've Got The Blues (What Shall I Do) Pt.1&2

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • ROBERT PARKER FRENCH EP

    A noter que j'avais déjà fais un article sur Robert Parker en décembre 2012 dans lequel j'avais mélanger singles, albums et le EP Français. A l'époque je n’avais pas encore de blog dédié uniquement aux albums. Depuis, je refais régulièrement tout les articles dans lesquels singles et albums était mélangés. J'ai donc revu l'article initial de décembre 2012 avec uniquement les singles visible ici : Parker first singles  vous y retrouverez également sa biographie. Je propose donc aujourd'hui son EP Français édité en 1966 sur Columbia Records ESRF 1820, distribué par Pathé Marconi - Présence Mondiale. 

     

     

    ROBERT PARKER FRENCH EP

     

    ROBERT PARKER FRENCH EP

    ROBERT PARKER FRENCH EP

    Barefootin'

    Let's Go Baby

    Happy Feet

    The Scratch

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Frank Armstrong & The Stingers - groupe dont je ne trouve aucune infos - (peut-être des musiciens de studio) probablement basé sur la cote ouest (USA) n’ont enregistré qu’un seul single qui a bénéficié de deux éditions avec les mêmes titres sur les deux, mais sur une, la face A (un titre instrumental) ce nomme "Stuffed Peppers" et sur l’autre "Stuffed Peppers" devient "Humpin’", avec sur chaque édition la même face B (vocal) "Feel Like I Want To Holler". Aux crédits de chaque face se trouve Armstong, avec la collaboration de Akopoff pour "Stuffed Peppers/Humpin'". Le single, édité en 1967/68 ? sur Modern Records M 1045, est arrangé par Louis Thomas et produit pas Frank Armstrong, c’est d’autant plus curieux de ne pas trouver d’infos sur ce Armstrong ? Quoi qu’il en soit, un excellent single avec deux captivantes faces Funky Soul ! Aucunes idées de ce que sont devenu Frank Armstrong & The Stingers.

     

    FRANK ARMSTRONG AND THE STINGERS

    FRANK ARMSTRONG AND THE STINGERS

    Humpin' / Stuffed Peppers

    Feel Like I Want To Holler

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • JERRY McCAIN

    Le chanteur, harmoniciste et guitariste Jerry McCain, aussi surnommé Jerry "Boogie" McCain, naît le 18 Juin 1930 près de Gadsden, dans l’Alabama, aux États-Unis. Il était l’un des cinq enfants d’une famille pauvre. Un grand nombre de ses frères et sœurs se sont également impliqués dans la musique, notamment son frère, Walter, qui jouait de la batterie sur certains de ses premiers enregistrements. McCain a acheté l'harmonica des musiciens itinérants "Chick" et "Shorty" qui ont joué dans les bars locaux (et dans les coins de rue) quand il était jeune. Fan de la musique de Little Walter, McCain rencontre l'artiste quand, en 1953, celui-ci se rend à Gadsden pour un spectacle. Les débuts discographiques de McCain ont eu lieu la même année chez Trumpet Records sous le nom de "Boogie McCain", avec son frère Walter à la batterie. Les deux premières pistes étaient "East of the Sun" et "Wine-O-Wine". Après avoir recruté Christopher Collins, qui l'accompagnera tout au long de sa carrière. McCain passera ensuite sous le label Excello. Durant les années Excello (1955-1957), il développa son style d’harmonica amplifié et ses paroles de blues inhabituelles. Il pouvait jouer de deux harmonicas à la fois, une avec sa bouche et une autre avec son nez. Sonny Boy Williamson II aurait dit qu'il avait inventé la technique, mais McCain l'a toujours contesté. Moins virtuose de l'harmonica que Williamson, il était plus heureux quand il jouait de l’instruments à tempo moyen, tels que Steady et Red Top, avec un son gras comme celui d'un saxophone ou, comme sur 728 Texas, façon accordéon. La période Excello Records a vu la sortie de chansons notoires telles que "The Jig's Up" et "My Next Door Neighbor". Son enregistrement ultérieur pour Rex Records "She's Tough" / "Steady" inspira The Fabulous Thunderbirds, et Kim Wilson reproduit le travail de l’harmonica de McCain dans sa version. Il enregistrera ensuite pour différents labels : Rex - Okeh - Ric - Continental et Esco Records, puis pour Jewel Records et par la suite sur quantité d’autres labels. En 1989, après une période passée à jouer et à faire des tournées avec des groupes moins connus, McCain signe avec Ichiban Records et sort les albums "Blues ‘N’ Stuff" et "Love Desperado". Au cours de son passage chez Ichiban, McCain a également publié un album sur le label Jericho, "This Stuff Just Kills Me" dans lequel figuraient Jimmie Vaughan et Johnnie Johnson. En 2002, Ichiban publie une série d’albums (CD) intitulé "American Roots : Blues" dont un avec McCain. Un travail abrégé de McCain figure sur la piste 8 du volume quatre de le série Blues Masters : Harmonica Classics (Rhino Records) avec un enregistrement presque oublié de "Steady".  

    JERRY McCAINMcCain a été inclus dans la série Blues Master, aux côtés de Little Walter, Jimmy Reed, Howlin 'Wolf, Snooky Pryor et George "Harmonica" Smith, Slim Harpo entres autres. La ville de Gadsden lui a rendu hommage en ajoutant sa propre journée à son événement annuel musical "Riverfest" qui se déroule durant quatre jours. L’ajout de "Broad street Blues Bash" de Jerry McCain a complété l’animation et a permis à de nombreux citoyens de le découvrir. Un CD commémoratif, comprenant de la musique de McCain, a été compilé pour la vente lors de l’événement "Riverfest" de 1997. En 1996, les orchestres de la jeunesse d'Etowah ont sélectionné McCain comme le musicien le plus connu de Gadsden. L'EYO a chargé le compositeur Julius Williams d'écrire une œuvre pour harmonica solo et orchestre, interprétée par McCain et l'Orchestre symphonique Etowah Youth, dans le cadre de la célébration du 150e anniversaire de la ville de Gadsden "Concerto for Blues Harmonica and Orchestra" a été créé en novembre 1996 lors du concert officiel d'automne organisé par l'EYO à Wallace Hall, sur le campus de Gadsden State Community College. McCain a joué la partie d'harmonica solo avec l'EYSO, sous la direction de Michael R. Gagliardo. Le "Concerto" a ensuite été joué à Alice Tully Hall, au Lincoln Center pour les arts de la scène à New York en juin 1997, sous la direction de McCain, de l'EYSO et de Julius Williams. Jerry McCain décède le 28 Mars 2012. En 1962, durant la période Okeh, McCain enregistre "Jet Stream" couplé à "Popcorn" (troisième des quatre singles pour le label). Les enregistrements ont été réalisés à Nashville avec un groupe important de musiciens de studio blancs comprenant Grady Martin (Guitare), Lloyd Green (Guitare), Floyd Cramer (Piano), Boots Randolph (Sax), The Anita Kerr Singers et une section de violons de la symphonie de Nashville. En 1965 est édité "728 Texas" pour Jewel Records, quelque peu inspiré de "Jet Stream" (en tout cas dans la même veine). Je choisi de présenté aujourd’hui ces deux singles : "Jet Stream / Popcorn" Okeh [4-7158] édité en 1962 et "728 Texas/ Homogenized Love" Jewel [753] édité en 1965. Jerry McCain reviendra ultérieurement pour d’autres musiques.

     

    JERRY McCAIN

    Jet Stream

    Popcorn

     

     

     

    JERRY McCAIN

    728 Texas

    Homogenized Love

     

     

     

     

     


    1 commentaire