• JAMES RIVERS

    Saxophoniste, compositeur et producteur de la Nouvelle Orléans, James Rivers joue également de la flûte, de la clarinette, de l’harmonica et de la cornemuse. James a commencé a jouer de la musique au lycée à l’age de 12 ans, à Joseph A. Craig School, dans ce qui est appelé aujourd’hui The Treme section. Son premier instrument est la clarinette, qu’il joue durant deux ans a l’école primaire, et pendent 4 ans à l’école secondaire, où il a jouer avec Booker T. Washington et son groupe de l’époque où figurait quelques grands musiciens tell que James "Sugarboy" Crawford et Tony "Oola Boola" Basile. Après l’école secondaire, James passe au saxo alto et ténor, puis part en tournée avec le manager Percy Stovall, jouant pour entre autre Sam Cooke, Jackie Wilson et Percy Sledge sur leurs tournées. Puis il rentre à la nouvelle Orléans et travail avec Allen Toussaint pour un premier single sur le légendaire label Ron records de Joe Ruffino sous de nom de Jimmy Rivers Combo en 1960. Il enregistre ensuite un single sur Instant records, de Joe Banashak, également propriétaire de Minit records, dont un titres co-écrit avec Allen Toussaint, excellent R&B New Orleans . Durant cette période, il travail également pour Ernie K-Doe, Irma Thomas, Chris Kenner, Oliver "Who Shot The La La" Morgan et Benny Spellman. Il travail également avec le batteur Smokey Johnson sur "Big Chief" de Professor Longhair, et aussi pour Eddie Bo avec quelques sessions pour Seven B records. James part ensuite travailler pour Cosimo Matasa, pour le petit label local Kon-Ti records fondé par Lionel Worthy, un réparateur auto, qui avait mis en place un studio d’enregistrement derrière son garage qui ce trouvait au 2823 Conti Street dans la région de Mid-City à la Nouvelle Orléans. Worthy enregistrait pour ses propres labels, mais faisait aussi des projets pour d’autres entre 1967 et 1968. En plus de Kon-Ti, Worthy a également mis en place le label Eight-Ball, qui était distribué par Dover records de Cosimo Matasa. James Rivers a enregistré a cette période, trois singles sur Kon-Ti et au moins quatre sur Eight-Ball records. Le premier single Kon-ti  "It’s All Over" bien connu des amateurs de Popcorn, superbe Soul / Jazzy / Bossa, mené par un rythme batterie/piano, mettant en place le solo déchirant, mais néanmoins mélodieux de Rivers, puis les rythmes bossa/samba reprenant après un interlude piano, ponctué de chœurs….sublime ! D’après les dires de Rivers, les choristes serait un trio dont un couple (maris et femme) plus un amis, mais ne se souvient plus de leurs noms. La face B "Get With It" est dans le style tradition fanfare "street parade". Le single est arrangé par Theo. Riley (Theodor “Teddy” Riley) un trompettiste de Jazz qui a également joué sur l’enregistrements, les autres musiciens seraient le bassiste George French et peut-être Marcel Richardson au piano, le batteur est inconnu. Le second single Kon-ti "Soul Searchin/my Determination” sorte d’enregistrement live, pour Soul Searchin (Pop/Soul) pas de date précise. Le troisième single Kon-Ti est lui plutôt Funky/Soul “Fonky Flute" couplé a une version de "Unchained Melody", pas de date d’édition non plus. S’en suivent les singles Eight Ball records, Le premier en 1966 "Bird Brain/Tighten Up" excellents R&B, pour lequel Rivers, sur "Bird Brain" joue de l’harmonica et de la flûte, Eight Ball 1560. Vient ensuite le Eight Ball 1561 édité également en 1966 "Deep In My Heart” couplé au sublime “Crying The Blues". Puis le génial "Bad Bad Whiskey Pt. 1&2” Eight Ball 1562 édité en 1967. Et enfin le Eight Ball A2555/B2555 (pas trouvé de date d’édition) "You Don’t Know Me" couplé au Funky "Let’s Live". Tous produit par Lionel Worthy et James Rivers, à l’exception du dernier single Eight Ball qui est produit uniquement par Worthy. Dover de Cosimo Matasa ferme vers 1967/1968, entraînant malheureusement dans la débâcle Eight Ball records, comme ce fut le cas pour tant d’autres petites étiquettes locale qui s’appuyaient sur Cosimo’s services. Kon-Ti a probablement lui aussi subit des dommages collatéraux.

    JAMES RIVERS

    Cependant, quelques propriétaires de petites étiquettes se sont regroupés et en ont formé de nouvelles, offrant une prise de courant continu pour la musique locale et pour les musiciens. A noté que "Bird Brain" est également édité par la suite sur l’obscure label Pan records, couplé a une version de Oh "Happy Day", la non plus pas trouvé de date d’édition. Dans les années 1970, Rivers enregistre quelques singles et deux albums pour J.B’s records, label de Senator Jones, qui détenait également Hep’Me records. Période dont je suis un peu moins fan, en dehors de quelques titres Funky. James Rivers travail parallèlement avec Huey "Piano" Smith et Ace records. Il continu de se produire dans la région, et a participer a des sessions. Il travail par la suite (dans les années 1980) avec Clint Eastwood (un de ses fans) pour la musique, sur une demi douzaine de ses films, apparaissant même dans l’un d’entre eux. Rivers continu de jouer sa musique durant plus de 5 décennies, créant dans les années 1990 The James Rivers Movment, jouant de la cornemuse et se produisant jusqu’en 2014. Sa musique oscille entre Jazz/Blues-R&B et même parfois country, lorsqu’il se produit sur ses dernières années. Bien qu’étant un peu moins fan de ses années 70 a nos jours, je posterais ultérieurement, quelques uns de ses titres. Pour l’heure, voici ses premiers enregistrements de 1960 à 1967/68, auxquels j’ai ajouté sa version de « Summertime » figurant sur l’album « Olé » J.B’s 103.  

    Ron records 333 - 1960 -

    JAMES RIVERS

     The Blue Eagle Pt. 1

    The Blue Eagle Pt. 2

     

     

     Instant records 3232 - 1961 -

    JAMES RIVERS

     Closer Walk

     Take Your Choice

     

     

    Kon-Ti records 1160 - 1965 -

    JAMES RIVERS

     It's All Over

     Get With It

     

     

    Kon-Ti records 1168 - Pas de date d'édition -

    JAMES RIVERS

    Soul Searchin

    My Determination

     

     

    Kon-Ti records 1169 - Pas de date d'édition -

    JAMES RIVERS

    Fonky Flute

    Unchained Melody

     

     

     Eight Ball records 1560 - 1966 -

    JAMES RIVERS

     Tighten Up

     Bird Brain

     

     

     Eight Ball records 1561 - 1966 -

    JAMES RIVERS

     Crying The Blues

    Deep In My Heart

     

     

    Eight Ball records 1562 - 1967 -

    JAMES RIVERS

    Bad Bad Whiskey Pt. 1

    Bad Bad Whiskey Pt. 2

     

     

     Eight Ball records A2555/B2555 - Pas de date d'édition -

    JAMES RIVERS

     You Don't Know Me

     Let's Live

     

     

     Pan records 101 - Pas de date d'édition -

    JAMES RIVERS

     

     A/ Birdbrain - déjà posté avec le single Eight Ball

     B/ Oh Happy Day

     

     

     Bonus extrait de l'album "Olé" édité sur J.B's records 103

     

    Summertime

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique