• BILLY SPRAGUE

    Le trompettiste et compositeur Billy Sprague est, dans les années 70, l’un des artistes Rock Funk abordant un Jazz moderne. Il enregistre en 1962 un single édité aux USA sur le label Photo [P45-S2663] en face A une version de Summertime in 5/4 sur le tempo de Take Five de Dave Brubeck, couplé à un instrumental "Boy Meets Toy" co-écrit par lui-même et Joe Beck, ce single sera ensuite édité sur le label Radar, toujours aux USA et en Belgique sur le label Newtone Records sous le nom de The Billy Sprague Aggregation. Associé au compositeur Joe Beck et l'entrepreneur et éditeur Gary Glover, Sprague fonde "Songwriting University" pour aider les auteurs compositeurs établis et en herbe. On retrouve Billy Sprague faisant partie durant une période du groupe du batteur/chanteur Buddy Miles. Mais ces deux Billy Sprague sont-ils une seule et mêmes personne ? J’ai contacté le Billy Sprague de la société "Songwriting University" via son site, pour lui demander si le trompettiste ayant enregistré le single sur Photo et ayant fait partie de groupe de Buddy Miles était lui-même, mais je n’ai pas obtenu de réponse de sa part. Je compte donc sur ceux qui savent pour faire la lumière sur le Billy Sprague ici en question.  

     

    BILLY SPRAGUE

    Summertime in 5/4

     Boy Meets Toy

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • MICKAEL

    Notre cher et tendre fils, la famille était tout pour toi, tu l’aimais tant, prévenant et généreux avec tous, toujours a l'écoute. La musique était ta deuxième passion, elle te tenait compagnie chaque jour, et parfois même la nuit. Tu ne demandais pas plus à la vie, pourtant elle n’a pas été sympa avec toi, semée d’embûches que tu as fini par surmonter. Tu as livré un dernier combat en te battant avec courage, malheureusement sans le remporter. La vie est injuste à prendre trop tôt nos êtres chers. Repose en paix fils, tu nous manque déjà tellement.

     

     

    MICKAEL

     

     

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  • Pas d’info sur ce groupe instrumental The Crystals, peut-être basé à New York ? Ils ont enregistré - dans un registre plutôt Rock - deux singles sur Regalia Records, label basé à New York, dirigé par le président (compositeur, arrangeur et producteur international) Jimmy Nebb. Regalia Records, à la fin des années 60, s'est démarqué par la signature, la production et la sortie de plusieurs artistes italiens pour une distribution américaine et canadienne, comprenant Peppino Di Capri, Nini Rosso, Dori Ghezzi, Mario Zelinotti, Isabella Iannetti, Ingrid Schoeller, Bob Mitchell (alias Augusto Martelli) et la chanteuse Mina. Concernant The Crystals, aux vues de la numérotation leur premier single serait "Whirlwind/Blues In The Closet" R-17-2 , le deuxième serait "Pony In Dixie/Espresso" R-17-4. Tout deux édité en 1961. "Espresso" est par ailleurs un instrumental favori de la scène Belgian Popcorn !    

     

    THE CRYSTALS - Instrumental band

    Whirlwind

     Blues In The Closet

     

     

     

     

    THE CRYSTALS - Instrumental band

    Pony In Dixie

    Espresso

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • THE ARCADES

    Quatuor de soul basé à Hayward, Californie, États-Unis, actif au milieu des années 60. Le line-up comprenait Elzie Walker, Ernest Marbray, Tommie Stevenson et Wendell Adams. Ils enregistrent en 1966 "The Soul P. W." composé par Arcades et Ron Badger, couplé à "There's Got To Be A Loser" composé par Arcades, Johnny Hartsman et Ron Badger, édité sur Triad Records (502). Triad appartenait probablement à Ron Badger & Jesse Mason, basée à San Francisco ou dans la région d'Oakland. Badger était également propriétaire, ou copropriétaire, de Shirley et Check Records. "There's Got To Be A Loser" a également été chanté par Jesse James sous le titre "Are You Gonna Leave Me" édité sur Shirley Records également en 1966. Le titre a quelques similitudes avec "I'm the One Who Loves You" des Impressions.

     

    THE ARCADES

    The Soul P. W.

     There's Got To Be A Loser

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • GIUSEPPE'S FABULOUS DELREYS

    Pas d’infos sur cet obscure groupe Giuseppe’s Fabulous Delray’s n’ayant apparemment enregistré (en 1962) qu’un seul single sur Band Box Records, un label de Denver, CO. La société appartenait à A. V. Pasca (Aurelia Victoria - nom de jeune fille) qui deviendra plus tard Vicky Morosan. Son nom est Aurelia Victoria, mais elle était surnommée Vicky. La famille a émigré aux États-Unis de Transylvanie, en Roumanie. Valerie (Vicky) tombe sur une annonce dans un journal de Denver au début des années 1950 proposant la vente d'un studio d'enregistrement situé au 6e et à Ogden appartenant à Karl Zomar pour son label "Columbine" Records. Valerie achète donc le studio à Karl Zomar. À cette époque, Valerie (Vicky) fait la connaissance de Clifford Mitchell qui était un graphiste designer et apparemment également lié à l'industrie de la musique dans la région de Denver. Mitchell fut l'artiste qui a conçu le logo "Band Box" et toutes les différentes conceptions d'étiquettes des labels subsidiaires appartenant a Valerie, "Keyboard", "Spicy" et "Valerie" Records, ainsi que les illustrations pour la plupart des pochettes pictures des 45 tours et des albums. Par la suite, Vicky relocalisera son studio d'enregistrement sur Broadway Sud (220 Sud). Cette entreprise prit malheureusement fin lorsque le bâtiment fut détruit par un incendie. Durant un temps, Valerie loue les services de studios pour les enregistrements. En 1961, Vicky a pu créer son propre studio situé au 5136 West 41st Avenue, dans les confins du nord-ouest de Denver, à proximité du parc historique Lakeside Amusement Park. Le label a été actif jusqu’au début des années 1970. Pour l'heure, je propose le single de Giuseppe's Fabulous Delrays "Now Is The Hour" couplé au superbe instrumental "Giuseppe's Twist" édité en 1962 (Band Box Records 294).

    GIUSEPPE'S FABULOUS DELREYS

    GIUSEPPE'S FABULOUS DELREYS

    Now Is The Hour

    Giuseppe's Twist

     

    GIUSEPPE'S FABULOUS DELREYS

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires