• The Bo-Keys Featuring Harvey Scales

    Le célèbre groupe de Memphis "The Bo-Keys" fondé en 1998 par le bassiste / producteur Scott Bomar a enregistré plusieurs albums, de sa fondation à nos jours ainsi que plusieurs singles. Quatre ont été enregistrés sur Electraphonic Recording dont trois avec le légendaire chanteur Soul de Memphis Percy Wiggins de 2012 à 2013. Mais leur premier enregistrement pour le label a eu lieu en 2009 avec la participation vocale du non moins légendaire Harvey Scales, chanteur / compositeur et producteur, qui fonde en 1961 avec son ami de longue date Albert James Vance le groupe "The Seven Sounds". Je présente donc ce premier single Electaphonic Recordsding ER-104 avec en face A le vocal "Work That Skirt" 

    The Bo-Keys Featuring Harvey Scales

    featuring Harvey Scales couplé a l’instrumental "Cracker Jack" en face B. Les Bo-Keys ayant participé aux sessions de ce single sont : Charles "Skip" Pitts, guitar - Willie "Toobig" Hall, drums - Scott Bomar, bass - Marc Franklin, organ & trumpet - Ben Cauley, trumpet - Derrick Williams, tenor sax - Kirk Smother, baritone sax - Hector Diaz, percutions - Al Gamble, keyboard et Larome Powers, background vocals. Produit par Scott Bomar.

     

     

     

     

     

    The Bo-Keys Featuring Harvey Scales

    The Bo-Keys Featuring Harvey Scales

    Work That Skirt featuring Harvey Scales

    Cracker Jack by The Bo-Keys

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • THE BO-KEYS

    MEMPHIS, TN - Le mot "Soul" a une résonance puissante - sur le plan musical, culturel et spirituel - et aucun groupe contemporain n'incarne davantage cette puissance Soul que les Bo-Keys. Avec le légendaire chanteur Percy Wiggins et dirigé par le producteur-bassiste Scott Bomar, nominé aux Grammy, le groupe comprend également des musiciens de sessions historiques des groupes de studio Stax et Hi Records. Grâce à deux albums et à quatre singles acclamés par la critique, ainsi qu'à des apparitions internationales dans des festivals et des clubs majeurs, The Bo-Keys ont préservé l'esprit de la musique classique de Memphis tout en écrivant un nouveau chapitre vital pour le son et le style gravés dans la fibre, de la conscience américaine. L'une des principales raisons pour lesquelles j’ai fondé le groupe - en 1998 - est qu'il y avait beaucoup de grands musiciens de l'âge d'or de Memphis Soul qui ne recevaient pas vraiment le travail ou l'attention qu'ils méritaient", déclare le chef d'orchestre Scott Bomar. Stax, Hi Records et American Studios ont tous fermé leurs portes, et les musiciens extraordinaires qui faisaient partie de ces groupes de studio ont soit déménagé, soit séjourné à Memphis, languissant dans l'obscurité pour la plupart. Je voulais que les gens sachent que ces musiciens et ce son étaient toujours vivants et se portais bien ! Ce message a été porté par la remarquable série d’enregistrements des Bo-Keys, nominés par le Blues Music Award, produits par Bomar. Celles-ci ont commencé avec The Royal Sessions de 2004, qui s’est déroulé aux Royal studios de Memphis, où le producteur Willie Mitchell et Al Green ont créé leurs hits Soul et Pop. Parmi ceux-ci, on retrouve Got To Get Back (2011), composé des chanteurs invités : Otis Clay et William Bell, du chanteur des Bo Keys, Percy Wiggins, et de Charlie Musselwhite, gagnant du Grammy Harmonica Blues. Parmi les singles des Bo-Keys, citons "Work That Skirt" (2009), ainsi qu’un riche arrangement de cordes du "Black End of the Street" classique de James Carr chanté par les légendes vocales Soul et Gospel, Spencer et Percy Wiggins. 

    THE BO-KEYS

    Ils ont été collectivement publiés sous le titre The Electrophonic Singles, Vol. 1 en 2014. Cette année-là, le groupe a également soutenu le chanteur néo-soul John Nemeth sur son album "Memphis Grease" et en tournée. Memphis Grease a reçu deux nominations au Blues Music Award 2015 et les Bo-Keys sont à nouveau nominés cette année pour le meilleur groupe. Bomar et son groupe travaillent également sur un album studio qui explore les intersections de la musique country, folk et soul, avec des interprétations de chansons de Hank Williams, Merle Haggard, Bob Dylan et Ray Price. Sa sortie est prévue plus tard cette année. Les acteurs multigénérationnels des Bo-Keys - certains dans leur huitième décennie - apportent un haut niveau de virtuosité, enregistrant des centaines de hits dans les années 60 et 70. Ou, dans le cas de membres plus jeunes comme Bomar, des centaines d'heures assimilant ces enregistrements. Mais sur scène, ils incarnent l'esprit vif de la Soul de Memphis, la richesse des émotions au cœur du style, et font voyager la musique dans le monde entier, participant des événements aussi prestigieux que le Festival californien de Doheny Blues, le Waterfront Blues Festival à Portland, Oregon, et le festival Poretta Soul en Italie. The Bo-Keys ont également soutenu les concerts des légendaires chanteurs de Soul Rufus et Carla Thomas, William Bell, Otis Clay, Sam Moore, Eddie Floyd et Syl Johnson. Le groupe est apparu dans le film Soul Men de 2008, avec Samuel L. Jackson et Bernie Mac, et a joué sur trois chansons produites par Bomar pour la bande originale. Anthony Hamilton a notamment interprété le classique "Soul Music", nominé aux Grammy Awards de la meilleure performance de R & B traditionnel. En outre, le single de Bo-Keys, "I’m Still In Need" a été utilisé dans la comédie De Niro / Stallone en 2013, Grudge Match. Le célèbre guitariste Skip Pitts, un innovateur du son Funk-Soul, dont les nombreux crédits incluent le solo de l’introduction de guitare wah-wah de "Theme From Shaft", a été le partenaire de Bomar dans la fondation des Bo-Keys avec le trompettiste Marc Franklin. Franklin a fait ses armes en tournée avec Bobby "Blue" Bland avant de devenir musicien de session R & B de premier rang. Aujourd'hui, il tourne avec Gregg Allman. Joe Restivo a remplacé Pitts après sa mort en 2012. Restivo utilise également son vocabulaire exceptionnel en matière de guitare soul et jazz en tant que leader du groupe instrumental "The City Champs". Le reste des Bo-Keys sont : le batteur Howard Grimes, qui a conduit les tubs Stax et Hi Records pour Ann Peebles, Al Green et d’autres, il est le membre le plus âgé des Bo-Keys. L'organiste Archie "Hubby" Turner qui faisait également partie de la section Hi Rhythm, participant à des sessions historiques pour Green, Peebles, O.V. Wright et plus. Le trompettiste Ben Cauley qui était un membre fondateur des Bar Kays. Cauley était le seul survivant de l'accident d'avion dans lequel Redding et les autres membres du groupe ont perdu la vie. Il a continué à enregistrer chez Stax avec Isaac Hayes et les Staples Singers. Et le chanteur Percy Wiggins qui a une longue et riche histoire dans le gospel et la musique soul. Il a commencé à chanter à l'âge de 13 ans avec son frère Spencer et sa sœur Maxine dans les New Rival Gospel Singers, puis a enregistré dans les années 60 pour les labels RCA et Atco avec un groupe comprenant un certain Jimi Hendrix. La section de cuivres des Bo-Keys comprend les plus jeunes : Kirk Smothers et Art Edmaiston aux saxes, plus Franklin à la trompette. Edmaiston est également membre du groupe de Gregg Allman’s band. Scott Bomar à un CV distingué en dehors des Bo-Keys. Son premier groupe, instrumental "Impala", avait un son atmosphérique mêlant musiques de Surf et de Blues / Rockabilly / Rhythm & Blues genre Sun Records. Impala est devenu un favori des superviseurs de musique de film et de télévision, menant Bomar a un travail de bande sonore. Il a composé les partitions des célèbres films Hustle & Flow et Black Snake Moan de Craig Brewer, ce qui a permis à Bomar d'explorer ses intérêts (régionaux) plus modernes dans le hip-hop et le blues électrique des collines voisines du Mississippi. La partition de Bomar pour le documentaire I Am a Man: From Memphis, A Lesson in Life a remporté un Emmy Award. Il a également produit l'album de Cyndi Lauper "Memphis Blues" de 2010 nominé aux Grammy, et a été ingénieur assistant pour Al Green sur les albums "I Can’t Stop" de 2003 et "Everything’s Okay" de 2005, tous deux ont obtenu un Grammy Award. Il a créé la musique du film Mississippi Grind, qui a fait ses débuts au Sundance Film Festival en 2015. L’aura du Memphis Sound des fabuleux labels qu’étaient Stax et Hi Records fait plus que planer sur les musiques des fantastiques Bo-Kays et leur New Memphis Sound. Je propose aujourd’hui leurs trois singles édités sur Electraphonic Recording avec le chanteur Percy Wiggins, édité en 2012 et 2013. The Bo-Keys reviendront avec d’autres aspects de leur discographie soit avec la participation d’autres chanteurs ou seul en groupe instrumental.  

     

     Electraphonic recording ER 108 - 2012

    THE BO-KEYS

    Writing On The Wall

     I'm Still In Need

     

     

     

     Electraphonic recording ER- 109 - 2013

    THE BO-KEYS

    I Need More Than One Lifetime

     The Good, The Bad & The Ugly

     

     

     

     Electraphonic recording ER- 110 - 2013

    THE BO-KEYS

    Dark And Of The Street

    Wind-Up Monkey

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique