• ROBERT PARKER FRENCH EP

    A noter que j'avais déjà fais un article sur Robert Parker en décembre 2012 dans lequel j'avais mélanger singles, albums et le EP Français. A l'époque je n’avais pas encore de blog dédié uniquement aux albums. Depuis, je refais régulièrement tout les articles dans lesquels singles et albums était mélangés. J'ai donc revu l'article initial de décembre 2012 avec uniquement les singles visible ici : Parker first singles  vous y retrouverez également sa biographie. Je propose donc aujourd'hui son EP Français édité en 1966 sur Columbia Records ESRF 1820, distribué par Pathé Marconi - Présence Mondiale. 

     

     

    ROBERT PARKER FRENCH EP

     

    ROBERT PARKER FRENCH EP

    ROBERT PARKER FRENCH EP

    Barefootin'

    Let's Go Baby

    Happy Feet

    The Scratch

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Frank Armstrong & The Stingers - groupe dont je ne trouve aucune infos - (peut-être des musiciens de studio) probablement basé sur la cote ouest (USA) n’ont enregistré qu’un seul single qui a bénéficié de deux éditions avec les mêmes titres sur les deux, mais sur une, la face A (un titre instrumental) ce nomme "Stuffed Peppers" et sur l’autre "Stuffed Peppers" devient "Humpin’", avec sur chaque édition la même face B (vocal) "Feel Like I Want To Holler". Aux crédits de chaque face se trouve Armstong, avec la collaboration de Akopoff pour "Stuffed Peppers/Humpin'". Le single, édité en 1967/68 ? sur Modern Records M 1045, est arrangé par Louis Thomas et produit pas Frank Armstrong, c’est d’autant plus curieux de ne pas trouver d’infos sur ce Armstrong ? Quoi qu’il en soit, un excellent single avec deux captivantes faces Funky Soul ! Aucunes idées de ce que sont devenu Frank Armstrong & The Stingers.

     

    FRANK ARMSTRONG AND THE STINGERS

    FRANK ARMSTRONG AND THE STINGERS

    Humpin' / Stuffed Peppers

    Feel Like I Want To Holler

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • JERRY McCAIN

    Le chanteur, harmoniciste et guitariste Jerry McCain, aussi surnommé Jerry "Boogie" McCain, naît le 18 Juin 1930 près de Gadsden, dans l’Alabama, aux États-Unis. Il était l’un des cinq enfants d’une famille pauvre. Un grand nombre de ses frères et sœurs se sont également impliqués dans la musique, notamment son frère, Walter, qui jouait de la batterie sur certains de ses premiers enregistrements. McCain a acheté l'harmonica des musiciens itinérants "Chick" et "Shorty" qui ont joué dans les bars locaux (et dans les coins de rue) quand il était jeune. Fan de la musique de Little Walter, McCain rencontre l'artiste quand, en 1953, celui-ci se rend à Gadsden pour un spectacle. Les débuts discographiques de McCain ont eu lieu la même année chez Trumpet Records sous le nom de "Boogie McCain", avec son frère Walter à la batterie. Les deux premières pistes étaient "East of the Sun" et "Wine-O-Wine". Après avoir recruté Christopher Collins, qui l'accompagnera tout au long de sa carrière. McCain passera ensuite sous le label Excello. Durant les années Excello (1955-1957), il développa son style d’harmonica amplifié et ses paroles de blues inhabituelles. Il pouvait jouer de deux harmonicas à la fois, une avec sa bouche et une autre avec son nez. Sonny Boy Williamson II aurait dit qu'il avait inventé la technique, mais McCain l'a toujours contesté. Moins virtuose de l'harmonica que Williamson, il était plus heureux quand il jouait de l’instruments à tempo moyen, tels que Steady et Red Top, avec un son gras comme celui d'un saxophone ou, comme sur 728 Texas, façon accordéon. La période Excello Records a vu la sortie de chansons notoires telles que "The Jig's Up" et "My Next Door Neighbor". Son enregistrement ultérieur pour Rex Records "She's Tough" / "Steady" inspira The Fabulous Thunderbirds, et Kim Wilson reproduit le travail de l’harmonica de McCain dans sa version. Il enregistrera ensuite pour différents labels : Rex - Okeh - Ric - Continental et Esco Records, puis pour Jewel Records et par la suite sur quantité d’autres labels. En 1989, après une période passée à jouer et à faire des tournées avec des groupes moins connus, McCain signe avec Ichiban Records et sort les albums "Blues ‘N’ Stuff" et "Love Desperado". Au cours de son passage chez Ichiban, McCain a également publié un album sur le label Jericho, "This Stuff Just Kills Me" dans lequel figuraient Jimmie Vaughan et Johnnie Johnson. En 2002, Ichiban publie une série d’albums (CD) intitulé "American Roots : Blues" dont un avec McCain. Un travail abrégé de McCain figure sur la piste 8 du volume quatre de le série Blues Masters : Harmonica Classics (Rhino Records) avec un enregistrement presque oublié de "Steady".  

    JERRY McCAINMcCain a été inclus dans la série Blues Master, aux côtés de Little Walter, Jimmy Reed, Howlin 'Wolf, Snooky Pryor et George "Harmonica" Smith, Slim Harpo entres autres. La ville de Gadsden lui a rendu hommage en ajoutant sa propre journée à son événement annuel musical "Riverfest" qui se déroule durant quatre jours. L’ajout de "Broad street Blues Bash" de Jerry McCain a complété l’animation et a permis à de nombreux citoyens de le découvrir. Un CD commémoratif, comprenant de la musique de McCain, a été compilé pour la vente lors de l’événement "Riverfest" de 1997. En 1996, les orchestres de la jeunesse d'Etowah ont sélectionné McCain comme le musicien le plus connu de Gadsden. L'EYO a chargé le compositeur Julius Williams d'écrire une œuvre pour harmonica solo et orchestre, interprétée par McCain et l'Orchestre symphonique Etowah Youth, dans le cadre de la célébration du 150e anniversaire de la ville de Gadsden "Concerto for Blues Harmonica and Orchestra" a été créé en novembre 1996 lors du concert officiel d'automne organisé par l'EYO à Wallace Hall, sur le campus de Gadsden State Community College. McCain a joué la partie d'harmonica solo avec l'EYSO, sous la direction de Michael R. Gagliardo. Le "Concerto" a ensuite été joué à Alice Tully Hall, au Lincoln Center pour les arts de la scène à New York en juin 1997, sous la direction de McCain, de l'EYSO et de Julius Williams. Jerry McCain décède le 28 Mars 2012. En 1962, durant la période Okeh, McCain enregistre "Jet Stream" couplé à "Popcorn" (troisième des quatre singles pour le label). Les enregistrements ont été réalisés à Nashville avec un groupe important de musiciens de studio blancs comprenant Grady Martin (Guitare), Lloyd Green (Guitare), Floyd Cramer (Piano), Boots Randolph (Sax), The Anita Kerr Singers et une section de violons de la symphonie de Nashville. En 1965 est édité "728 Texas" pour Jewel Records, quelque peu inspiré de "Jet Stream" (en tout cas dans la même veine). Je choisi de présenté aujourd’hui ces deux singles : "Jet Stream / Popcorn" Okeh [4-7158] édité en 1962 et "728 Texas/ Homogenized Love" Jewel [753] édité en 1965. Jerry McCain reviendra ultérieurement pour d’autres musiques.

     

    JERRY McCAIN

    Jet Stream

    Popcorn

     

     

     

    JERRY McCAIN

    728 Texas

    Homogenized Love

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Quelques explications en avant-propos avant de parler du groupe The Blockbusters présenté ici. Certains Blockbusters ont enregistré sur les labels : Antlers ; Aladdin ; Crystalette et Entree Records. Les Blockbusters ayant enregistrés sur Antler (label fondé par Buck Ram/Samuel Ram) d’abord basé à New York puis à Las Vegas, Nevada, étaient produit par Buck Ram qui (parallèlement) a utilisé le nom de Blockbusters plusieurs fois pour désigner différents groupes qu’il a produits. Mais pas sûr qu’il s’agisse des mêmes que je présente aujourd’hui. Les Blockbusters dont il est question ici, ont enregistré deux singles sur le label de Willie H. Rocquemore, Rockin Records / Rockmore Music (Hollywood) en 1964. Des titres composés par Willie H. Rocquemore pour "Goodbye Squaresville", McLaughlin, Trengel, Serrano, Holguin pour "Muddy (Pt.1&2)" et Rocquemore - Bob Starr pour "Soul Caravane", renommé Rockin’ Soul sur une seconde édition. Les deux singles sont produits par Rocquemore et Skip Layne, et arrangés par le guitariste Rene Hall. Pas d’infos sur les membres de ce groupe Hollywoodien ? Malheureusement aucunes infos non plus sur Willie H. Rocquemore, mais on peut supposer que Rene Hall ou Fred Stryker ont "peut-être" été impliqués dans la création du label Rockin. L'adresse figurant sur l'étiquette (6365 Selma Avenue) était également l'adresse du bureau de Rene Hall, des éditeurs Briarcliff et Fairway de Fred Stryker, de l'étiquette de Fred Smith : Tempe Records et du bureau de Kim Fowley (géré par l'épouse de Rene Hall, Sugar Hall). 

    THE BLOCKBUSTERS ( HOLLYWWOD )

    Rocquemore éditera six singles pour Rockin : Les deux Blockbusters plus la seconde édition de leur deuxième single "Rockin’ Soul (Soul Caravane) / Muddy Pt.2", et beaucoup plus tard, deux pour Bob Starr : Rockin 5001 : "One Tank Of Gas/This Energy Crisis Is Killing Me" et Rockin 501 : "Dispensing Woman Blues/Hello Operator" tout deux édité en 1974, ainsi qu’un single pour Jennifer Jayson / Elliot Finkel ‎ "I Can't Complain / Let's Just Fake It For Tonight" édité en 1980. Entre et après cette période, Rocquemore a écrit et arrangé de la musique, notamment pour Jimmy Holiday. Les Blockbusters ici présents sont un groupe de musiciens de studio formés par le chanteur et batteur Bob Starr, de son vrai nom Carl Tate. Les membres des blockbusters sont : Lucky Clark, sax ténor ; Almon Haney, guitare/orgue ; Frank Armstrong, Basse. Merci a Gerard Herzhaft pour ces précieuses infos ! 

     

     

     Rockin RR 500 / RR 501 - 1964

    THE BLOCKBUSTERS ( HOLLYWWOD )

    Muddy Pt. 1

     Goodbye Squaresville

     

     

     

    Rockin' RR 501 (RR 502/RR 503) - 1964 - Première édition

    THE BLOCKBUSTERS ( HOLLYWWOD )

     

    Rockin' RR 501  (RR 502/RR 503) - 1964 - Seconde édition

    THE BLOCKBUSTERS ( HOLLYWWOD )

    Muddy Pt. 2

    Soul Caravan / Rockin' Soul

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  • BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    Billy (the Kid) Emerson - de son vrai nom William Robert Emerson - est un chanteur de rhythm and blues américain, né à Tarpon Springs, en Floride, le 21 décembre 1925. William Robert Emerson, a appris le piano en jouant dans divers groupes locaux. En 1943, il rejoint la US Navy et, après la Seconde Guerre mondiale, commence à jouer en Floride. Après avoir joué dans un groupe où les membres étaient déguisés en hors-la-loi, il reçut le surnom de "Billy The Kid". Il fait ensuite la connaissance - au début des années 1950 - de Ike Turner qui l'engage comme chanteur de ses Kings of Rhythm. En 1954, grâce à Turner, il enregistre pour le label de Memphis, Sun Records. Il poursuit sa carrière à Chicago, en 1955 sur Vee-Jay Records, puis en 1958 sur Chess Records. Certains titres d'Emerson sont repris par des chanteurs de rock 'n' roll et de rockabilly. Elvis Presley enregistre une version de son "When It Rains It Pours". Le titre "Red Hot" est repris par Bob Luman et Billy Lee Riley. Cependant, Il obtient plus de succès en écrivant pour d'autres bluesmen qu'avec ses propres enregistrements. Au début des années 1960, Il fournit des titres à Willie Mabon, Buddy Guy, Junior Wells ou Wynonie Harris. Il fonde - en 1966 - son propre label "Tarpon Records" du nom de sa ville natale, et enregistre (pour lui-même) en tout cinq singles sous le nom de Billy The Kid Emerson ou simplement Billy Emerson. Il enregistrera sur Tarpon le premier single de Denise Lasalle. 

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    Parallèlement, il enregistre deux singles pour U.S.A Records, un single pour le petit label Chirrup Records, deux titres "Every Woman I Know (Crazy About Automobiles)" - inspiré du "Every Woman I Know" enregistré sur Vee-Jay - couplé à "I Took It So Hard", qui sortirons ensuite sur Tarpon mais avec "I Took It So Hard" en face A et "Every Woman I Know" en face B, ainsi qu'un single sur Constellation Records. Il continuera de se produire dans des clubs ainsi que sur des tournées de Blues en Europe. En 2005, il deviendra le révérend William R. Emerson, et officiera dans une église à Oak Park, dans l'Illinois. Il fut plus tard, intronisé au The Rockabilly Hall of Fame. Emerson est aujourd’hui âgé de 93 ans. Je ne propose pas ici ses premiers singles Sun (qui feront l’objet d’un futur article) mais ceux qui ont suivis a partir de 1956 et jusque 1968.

     

     

    Vee-Jay 175 - Juin 1956

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    Don't Star Me To Laying

     You Wan't Stay Home

     

     

     

     Vee-Jay 219 - Janvier 1957

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

     Tomorrow Never Comes

     Every Woman I Know

     

     

     

     Vee-Jay 247 - Juillet 1957

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

     Somebody Show Me

     The Pleasure Is All Mine

     

     

     

    Vee-Jay 261 - Décembre 1957

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    Do Yourself A Favor

    You Never Miss The Water

     

     

     

    Chess 1711 - Novembre 1958

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    Give Me A Little Love

    Woodchuck

     

     

     

    Chess 1728 - Mai 1959

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    Believe Me

    Holly Mackerel Baby

     

     

     

    Chess 1740 - Octobre 1959

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    I'll Get You, Too

    Um Hum, My Baby

     

     

     

    Mad 1301 - 1962

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    I Never Get Enough

    When It Raines It Pours

     

     

     

    M-Pac ! 7207 - 1963

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    The Whip Part 1

    The Whip Part 2

     

     

     

    USA 751 - 1963

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    I Get That Feeling

    Hot Spring Water

     

     

     

    U.S.A 777 - 1964

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    I Took It So Hard

    When It Rains It Pours

     

     

     

    Chirrup 0002 - 1965

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    Every Woman I Know (Crazy About Automobiles)

    I Took It So Hard

     

     

     

    Tarpon 6601 - 1965

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    I Took It So Hard

    Every Woman I Know 

     

     

     

    Constellation 148 - Mars 1965

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    Aunt Molly Part 1

    Aunt Molly Part 2

     

     

     

    Tarpon 6602 - 1966

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    A Dancin' Whippersnapper

    The Whip PT 2

     

     

     

    Tarpon 6604 - 1967

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    It's Gonna Work Out Fine

    Zulu

     

     

     

    Tarpon 6606 - 1967

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    When It Rain It Pours

    It Do Me So Good

     

     

     

    Tarpon 6607 - 1968

    BILLY (THE KID) EMERSON * 1956 To 1968 SINGLES

    I Did The Funky Broadway Part 1

    I Did The Funky Broadway Part 2

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire