• THE PYRAMIDS

    Eddie Grant (Edmond Montague Grant) est né à Plaisance en Guyana, anciennement Guyane Britannique. Le jeune Eddie Grant et ses parents s’installèrent à Londres, Angleterre, plus précisément dans le quartier de Kentish Town. Auteur, compositeur et guitariste du groupe The Equals, fondé en 1965 et en contrat chez President Records, Eddy Grant connaît son premier succès avec le titre "Baby Come Back". Cette chanson resta longtemps en tête des ventes de singles en Angleterre. À la suite d'un problème pulmonaire et une infection cardiaque, Eddy Grant quitte l'Angleterre pour le Guyana afin de se reposer. Se séparant du groupe The Equals en 1971, il se concentre sur sa carrière solo. The Equals eux continuent jusqu’en 1979. En homme d'affaires avisé, Eddy Grant possède son propre studio d'enregistrement et un label de disque "Ice Records". Ce qui lui permet d'être l'un des rares artistes à détenir les droits de ses propres chansons. À la suite du succès de "Living on the Frontline" en 1979, il a réussi à racheter l'ensemble de ses enregistrements avec le groupe The Equals. A la demande du label (President) Eddie Grant compose pour le groupe qui accompagnait Prince Buster lors de ses tournées en Angleterre en 1967, et renommé pour l’occasion The Pyramids. Le groupe, formé dans le milieu des années ’60 par sept musiciens : Michael Thomas, Monty Neysmith, Roy Elis, Frank Pitter, Josh Roberts, Johney Johnson et Roy Bug Knight, se sont tout d’abord appelés The Bees, puis Symarip et enfin The Pyramids. De la fin des années ’60 et début des années ’70, le septuor travail sous plusieurs pseudonymes dont : Symarip et Seven Letters. Ils migrent en Allemagne en 1971 et jouent du Reggae et de l’Afro Rock sous le nom de Zubada. Sept singles seront enregistrés sur President Records, de 1967 à 1969, composés et produits pour la plupart par Eddie Grant. Un album est également édité sur President en 1968. Ils enregistrent quantité d’autres singles sur différents labels, et se retrouvent également sur des albums compilations. Je post aujourd’hui leur premiers 45, le superbe "Train Tour To Rainbow City" très inspiré du "Train To Girls Town" de Prince Buster, couplé au curieux mais tout aussi bon "John Chewey". ‘Train Tour To Rainbow City’…All Aboard ! vous emmènera à la rencontre des figures du Ska, Rocksteady et Reggae, tout au long du trajet, vers Rainbow City, là où parait-il se trouve beaucoup de femmes noires de ‘petites vertus’. Au travers des fenêtres, vous apercevrez les maisons : du producteur John Dread (Phylip Richards) ; d’Emmanuel Zachariah dit ‘Zaccepon’ le ‘populaire’ Badman qui était le chef d’un des pires gangs du quartier de Tivoli Gardens. Puis vient la zone des ‘Rude Boys’, un peu plus loin se trouve la maison du célèbre Prince Buster, chanteur-compositeur et producteur de Ska/Rocksteady (malheureusement décédé récemment - 08/09/2016 - R.I.P), à 1 mile de Skaville et à 2 miles de Phoenix City et Roland Alphonso, autre figure légendaire du Ska, et un des membres fondateurs des Skatalites. Le voyage se poursuit au travers de Skaville, vers Rainbow City, let we go, Hep Hep, Hep… ! revoici de nouveau les ‘Rude Boy’….Nice !  Take a look to the right, take a look to the left…jetez un coup d’œil, vous traversez Skaville vers Rainbow City où se trouvent les fameuses femmes noires ! You like it….you like it ! Yes man !!  The Pyramids reviendront avec d’autres chansons !

     

    THE PYRAMIDS

    Train Tour To Rainbow city

     John Chewey

     

     

     

     


    votre commentaire
  • The Mohawks, groupe de musiciens de session assemblé par le chanteur-compositeur Britaniques Alan Hawkshaw, avec l'organiste Graham Hawk, Harry Palmer, Jef Palmer, Les Hurdle et Sidney Rodgers. Le groupe accompagne quantité d'autres groupes/artistes, et jouent pour eux même, enregistrant essentiellement sur Pama Records (label des frères Palmer) dans un registre Rock/Pop/Soul et Rocksteady, un excellent album et quantité de 45's ! Je poste ici leur premier single édité en 1968 sur Pama Records [PM 719] "The Champ/Sound Of The Witch Doctors".

     

    The Champ

    Sound Of The Witch Doctors

     

     

     

     


    votre commentaire
  • The Revolutionaries (alias : Channel 1 All Stars, Overnight Players, Sly & The Revolusionaries, Well Charged) groupe maison du label Channel One de Joseph "Jo Jo" Hookim. Construit autour du batteur Sly Dunbar et le bassiste Robbie Shakespeare, le groupe comporte a divers périodes les musiciens de Kingston : Earl "Wire" Lindo, Bryan Rad, Ansell Collins, Bobby Kalphat, Lloyd Parks, Iziah "Stiky" Thompson, Bongo Herman, Bryan  Stanley, Bo Peep, Eric Michael "Bunny" Lamont, Errol "Tarzan" Nelsen et Skully Sims. Le groupe a dominé la scène musical de 1975 à 1978, ils marque les premiers enregistrements du célèbre duo Sly & Robbie (Sly Dunbar et Robbie Shakespeare). Ici avec un de leurs singles édité sur le label High Note de Sonia Pottenger pour une distribution Jamaïcaine "El Bamba/Bamba Dub" (le fameux El Bang Bang de Jackie Mittoo) orthographié sur ce single "The Revolutioniers" High Note S.P 0089 et 90 en 1977. Ce single sortira également en Angleterre sur le label Sky Note SKY 1002 aussi en 1977. Sonia Pottinger était aussi propriétaire de Gay Feet, Tip Top, Rainbow records, elle rachète également en 1974 le label Treasure Isle de Duke Reid.

    THE REVOLUTIONARIES

    THE REVOLUTIONARIES

     

    El Bamba 

    Bamba Dub

     

     

     

     


    1 commentaire
  • ROLAND ALPHONSO

    ROLAND ALPHONSO

    Roland Alphonso, né Rolando Alphonso le 12 janvier 1931 à la Havane, Cuba décédé le 20 novembre 1998 à Los Angeles, célèbre saxophoniste ténor, alto et soprano Jamaïcain alias The Chief Musician "Rolando Alphonso O.D." (Order Of Distinction). A ses débuts, la musique Jamaïcaine se résumait à quelques formations jouant dans des hôtels pour touristes étrangers des airs de Jazz et parfois de Mento. C'est dans ce contexte que Roland Alphonso vit naitre l'industrie musicale insulaire avec ses concerts, ses Sound-Système, sa propre musique et ses studios. Il fut l'une des figures majeure du Ska et du Rocksteady. Après des soucis de santé, il s'installe aux USA où il se produit avec différents groupes. Puis il prend part a l'aventure des Skatalites. Au cours de sa carrière, il participa à des dizaines de formations et fut un des membres fondateur des Skatalites. Rolando Alphonso est né à Cuba d'une mère Jamaïcaine et d'un père Cubain. Il rejoint la Jamaïque à l'âge de deux ans avec sa mère Jamaïcaine et commence a apprendre le saxophone à l'école industriel de Stony Hill. En 1948, il quitte l'école et rejoint l'orchestre Eric Deans, mais peu de temps après rejoint d'autres groupe dans le circuit des hôtels et enregistre pour la première fois comme membre du groupe de Stanley Motta en 1952, a partir de là, il enregistre fréquemment comme musicien de session. En 1956, il enregistre tout d'abord pour Clement "Coxon" Dodd, bien que ses premiers n'on pas été édités. En 1958 il fait parti de la troupe de comédiens Bim and Bam, alors en tourné en Jamaïque, parrainée par "McAulay liquor". La dynamique version d'Alphonso de "Robin Hood" de Louis Prima était l'un des moment fort du spectacle. Suite a cela, Clement Dodd et Duke Reid ont fait de lui un membre régulier du groupe maison-musicien de session. En 1959, il rejoint le groupe de Cluett Johnson nommé "Clue J & His Blues Blasters pour de nombreuses sessions d'enregistrement dans le style "Typique" R&B Jamaïcain. Il a également été arrangeur pour de nombreuses séances Dodd. En 1960, il enregistre pour de nombreux autres producteurs tel que Duke Reid, Lloyd "The Matador" Daley et King Edwards, tout en continuant de travailler pour Dodd, contribuant aux saxophones alto, baryton et flute pour les séances d'enregistrements. Durant cette période, il joue dans plusieurs groupes différant tel que The Aley Cat, The City Slickers et Aubrey Adams & The Dew Droppers. En 1963, après quelques mois passés a Nassau, aux Bahamas, il participe a la création de l'orchestre de studio One, le premier groupe de session du nouveau label de Dodd. Ce groupe adopte bientôt le nom de The Skatalites. Ils enregistres ensembles des titres fabuleux jusqu'à leurs dissolutions en 1965. Suite a cela, Alphonso forme The Soul brothers avec Johnny "Dizzy" Moore et Jackie Mittoo, puis deviennent The Soul Vendors en 1967. Parallèlement, durant les années 1960 et début des années 1970, Alphonso a dirigé The Ruinnaires, le groupe résident des restaurants/discothèques Ruins. C'est a cette période qu'il est victime d'un accident vasculaire cérébral à l'age de 47 ans. Il récupère rapidement mais conserve un problème moteur a la main droite. Il se rend aux USA en 1972 et développe une nouvelle technique, puis retourne en studio et sort son premier album sous son nom en 1973 pour le label Studio One. Durant les années 1970, 80 et 90, il continu de jouer sur de nombreux enregistrements pour les studios Jamaïcains, surtout pour Bunny Lee, et il part en tournée avec de nombreux groupes. Des années 1970 a 1980, il joue avec le groupe Jah Malla, effectuant régulièrement un circuit "Live" autour de New York. En 1977, Il a été nommé officier de la "Order Of Distinction" (récompense honorifique pour distinctions au régime Jamaïcain) [ O.D. ]. Il fait de plus en plus de tournée aux USA et prend part a la reformation des Skatalites en 1983, avec qui il tourne et enregistre en permanence. C'est le 2 novembre 1998 sur la scène du Key Club à Hollywood que la carrière musicale de Roland Alphonso s'achève à la fin de son solo, lors du second morceau du set des Skatalites. Il vient alors de subir une rupture d'anévrisme. Le 20 novembre, après une hospitalisation, sa mort est annoncée. J'ai eu la chance de le voir lors d'un concert mémorable des skatalites le mardi 21 octobre 1997 au Grand Mix de Tourcoing. Voici un de ses singles de 1968 sur le label Anglais Pyramid records avec en face A une version Rocksteady du titre de Procol Harum  "Whiter Shade Of Pale" et en face B un titre plutôt Ska "On The Move". Comme on ne peut le résumé a ce seul single, Roland Alphonso reviendra ultérieurement, notamment avec The Skatalites....

    ROLAND ALPHONSO

        Whiter Shade Of Pale

                                   

     On The Move

     

     

     

    ROLAND ALPHONSO

    Photo prise en 1997 lors du fameux concert au Grand Mix de Tourcoing

    Au centre Roland Alphonso, moi même a droite, mon frère Armand entre Roland et moi et a gauche notre ami Serge  

     

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    LLOYD CHARMERS

    Lloyd Charmers, né Lloyd Tyrell en 1938 à Kingston, Jamaïque, décédé le 27 Decembre 2012 (alias Lloyd Terell/Lloyd Terrell) était un chanteur de Ska et Reggae, clavériste et producteur de disques. Sa carrière professionnelle débute en 1962 en duo avec Roy Willis dans le groupe The Charmers. Il rejoint Slim Smith et Martin Jimmy Riley dans le groupe The Uniques. En 1970, Charmers passe à une carrière solo enregistrant quelques albums et singles dont "Birth Control" et l'album "Censored" sous le nom de Lloydie And The Lowbites. Il à été également briévement membre de The Messengers, un super groupe éphémère et joue aussi avec ken Boothe, B.B Seaton et Busty Brown. Il fonde son propre label Splash records dans les années 1970. Ses production pour lui même sont remarquables pour leurs arrangements sophistiqués. Avec son groupe de session The New Generation, il produit des artistes comme Ken Boothe (y compris certains enregistrements encore plus réussis, comme sa reprise de David Gate "Everything I Own") , B.B Seaton, The Gaylads et Lloys Parks. Plus tard, il s'installe en Angleterre où il continue à enregistré et produire dans une variété de styles allant du Lover Rock au Disco. Ici son single sur Tramp records "5 To 5" couplé à "See About Me" (Soul Stirrers).

     

    LLOYD CHARMERS

     

     "5 To 5"

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique