• NAPPY BROWN

    Napoléon Brown Goodson Culp (12 octobre 1929 - 20 septembre 2008) plus connu sous le nom de scène Nappy Brown, était un chanteur et pianiste de R&B. Ses hits comprennent "Don't Be Angry", "Little By Little", et "Night Time Is the Right Time". Son style était reconnaissable ; Brown utilisait un large vibrato, melisma, et des syllabes supplémentaires distinctives. Brown était le fils de Kathryn Culp et de Guy Lee Brown. Après la mort de sa mère, il a été élevé par Fred et Maggie Culp. Ils ont fréquenté l'église AME Zion Church, et a été scolarisé à Charlotte, en Caroline du Nord. Il a commencé sa carrière en chantant du gospel avant de passer au R&B. En 1954, il remporte un contrat d'enregistrement avec Savoy Records, qui a donné une série de hits, y compris "Don't Be Angry" (#2 R&B, #25 pop, 1955), "Pitter Patter" (#10 R&B, 1955), "Little By Little" (#57 pop , 1956), et "t Don't Hurt No More" (#8 R&B, #89 pop, 1958). Brown a été parmi les plus grandes stars du R&B, souvent en tournée avec les revues d'Alan Freed. Ses chansons, ainsi que celles de ses pairs et de ses contemporains (comme Little Richard, Chuck Berry et Fats Domino), ont été parmi la première vague de musique pop afro-américaine à être remarquées et populaires auprès des auditoires blancs. Elvis Presley aurait été voir Brown chanter chaque fois qu'il se produisait à Memphis. En plus de l'influence du Blues sur la musique de Brown, et du R&B / pop des années 1950, la voix puissante et polyvalente de Brown, combinée à son style émotionnel distinctif, est largement considérée comme un maillon clé dans le développement de la musique soul. Au début des années 1980, un intérêt renouvelé pour le R&B conduit Brown à la sortie de premières chansons sur des albums européens. À l'instigation de Bob Margolin, ancien guitariste du groupe Muddy Waters et fan de Brown, il revient dans l'industrie de la musique, commençant par une tournée en Scandinavie en 1983. En 1984, 14 ans après son dernier enregistrement, Brown signe avec Landslide Records et sort l'album Tore up avec The Heartfixers, suivi d'autres enregistrements. Le Hit de Brown  "Piddly Patter, Patter" a été utilisé dans la B.O du film de John Waters « Cry-Baby » avec Johnny Depp (1990). L'album final (cd) de Nappy Brown "Long Time Coming" enregistré en mai 2007, sur Blind Pig Records, est sorti le 25 septembre 2007. L'album avait reçu de bonnes critiques, obtenant à Brown ainsi qu’à l’album d’être nominés pour un blues Music Award. Produit par Scott Cable "Long Time Coming" met vedette les guitaristes Sean Costello, Bob Margolin, Junior Watson, et d'autres invités, y compris le saxophoniste baryton Joe Serin, jouant sur les hits de Brown et de plusieurs nouvelles chansons. À l'automne 2007, Nappy Brown faisait la couverture du magazine Blues Living (septembre), suivi d’une tournée européenne. Le 20 octobre 2007, Brown était invité à l’émission radiophonique "Prairie Home Companion" animée par Garrison Keillor. Lors de la cérémonie des Blues Music Awards en mai 2008, Brown a donné une dernière performance "électrisante" réalisant un incroyable come-back. Le 1 juin 2008 suite à une performance au Crawfish Festival à Augusta, New Jersey, Brown, tomba malade (grippe ?) et fut hospitalisé. Il mourut dans son sommeil le 20 septembre 2008 à l'hôpital Mercy de Charlotte, en Caroline du Nord. Brown a été intronisé au blues Hall of Fame le 24 août 2002. Je propose aujourd'hui un de ses single édité en 1961 sur Savoy Records [1594] "Coal Miner/Hoonie-Boonie" ainsi que la version alternative de "Coal Miner" édité en 2010 par Jukebox Jam series sur Saxco [1009] (reprenant le graphisme de Savoy).

     

    NAPPY BROWN

    Coal Miner

     Hoonie-Boonie

     

     

     

    NAPPY BROWN

    Coal Miner - Alternate Version

     

     

     

     

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique