• FREDDY BUTLER - SINGLE M&M RECORDS - 1963

    Freddy Butler, célèbre chanteur / guitariste de Detroit ayant travaillé avec Mike Hanks sur de nombreuses sessions, ainsi qu’avec le claviériste Rudy Robinson et certains Funk Brothers comme le bassiste James Jamerson, voir l’article sur Rudy Robinson ici -> Rudy Robinson . Je propose aujourd’hui son premier single édité en 1963 sur son propre label M&M Records [332] pour lequel il est accompagné par Roosevelt Fountain Pens Of Rhythm, comprenant également Rudy Robinson en face A (vocal) "Pitter Patter" couplé à l’instrumental "Boogie Twist" - composé par Rudy Robinson - crédité a Roosevelt Fountain's Pens Of Rhythm with Freddy Butler (on guitar).

     

    FREDDY BUTLER - SINGLE M&M RECORDS - 1963

     Pitter Patter

     Boogie Twist

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • RUDY ROBINSON - DETROIT

    Rudy Robinson, nait Rudolph Victor Robinson Snr. le 21 décembre 1940 à Detroit, Michigan, il décède le 18 février 2002 d’une crise cardiaque à Detroit. Claviériste, arrangeur, producteur et propriétaire de labels, Rudy à travailler avec le producteur de Detroit, Mike Hanks comme directeur musical pour ses différents labels dont D-Town et devient son bras droit en 1963. Il a également travaillé avec des grands de la Soul comme : The Temptations, Bettye Lavette, George Clinton, The Dells, The Dramatics, The Spinners, The Four Tops, Isaac Hayes, Johnnie Taylor, David Ruffin, Marilyn McCoo & Billy Davis Jr.  et Martha Reeves. Fondateur des labels Ram-Brock - Lau-Reen et Clasical, il est également impliqué dans New Moon et Flip-O Records. Robinson s'est sérieusement impliqué dans la musique après avoir rejoint l'armée, tout droit sorti de l'école secondaire. Il se joint à un groupe dans lequel il joue de la clarinette, puis il monte un groupe de Jazz dans lequel il joue du piano en Allemagne et en Holland, à cette époque, il était fan de Jazz. Il joue ensuite près de sa base de l'armée de l'Oklahoma avant de retourner à la 'Motor City' en '62, alors âgé de 21 ans pour se brancher avec les figures locales. Il rencontre le producteur Sam Motley qui lui fait enregistré un single sur le label de Ruth Adams "Prince Adams" intitulé Red Pepper (Pt.1&2) sous le nom de Roosevelt Fountain and the Pens of Rhythm. Le groupe inclus le guitariste Freddy Butler, qui dirigait le groupe, ainsi que le saxophoniste ténor Roosevelt Fountain et bien sûr R. Robinson, suivi par un single intitulé "Pitter Patter", sorti sur le label de Freddy M & M Records. C'est probablement Freddy qui a présenté Rudy à Mike Hanks. Robinson participe à la mise en place de D-Town avec Hanks et participait à presque tout ce qui sortait sur le label. Son instrumental "Red Pepper" qui après une légère métamorphose et quelques paroles, devient "A Telegram With Love" pour Don Heart, édité sur D-Town. Il enregistre ensuite "Chicken Scratch (Pt.1&2)" sur D-Town, sous le nom de Rudy Robinson Trio en 1964. En 1965, Robinson enregistre une version instrumentale de "I Want You To Have Everything" que Lee Rogers avait chanté en 1964. S’ensuit - toujours en 1965 - "Twine Baby" couplé a "Bars" sous le nom de The Twiners, en réalité Ruby Robinson & Group édité sur Wheel City, autre label de Mike Hanks, puis, toujours sur Wheel City, l’instrumental "The Mustang" (en 2 parties). Bien que Mike Hanks ait amené James Jamerson et d'autres Funk Brothers à jouer sur certaines sessions, les musiciens réguliers de D-Town étaient une équipe différente de celle de Motown. Les batteurs comprenaient Curtis Sharp, Clifford Mack, Zach Slater, Robert Welch et Hindal Butts, avec l'ingénieur du son "long Head Sam" aussi occasionnellement batteur. Sam jouait parfois aussi de la basse, avec Tony Newton et Ernie Ferrell. Les guitaristes principaux étaient Freddy Butler et "Little Charlie" Herndon. Les trompettistes comprenaient Gordon Camp et le Funk Brother Floyd Jones, avec Johnny Clapton et Wyman Stoudemire aux sax ainsi que McKinley Jackson au trombone et aux arrangements. Sans doute une partie de ces musiciens étaient derrière Rudy Robinson group. Après quatre ans passé avec Mike Hanks et D-Town, Rudy obtient un prêt de son médecin de famille pour financer sa nouvelle entreprise Ram-Brock Records. Rudy persuade son médecin de famille, le Dr Brockington et quelques-uns de ses collègues, d‘acheter Forest Hairston's Viney Recording Studio à 11625 Dexter et a commencé à produire des sessions, enregistrant The Magictones et Cody Black entres autres. C'était juste après les émeutes en juillet '67. Après Ram-Brock, Rudy ouvre également une étiquette sœur, Lau-Reen, sur laquelle il publie un instrumental de lui-même et son groupe

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    "Rudy Robinson & The Hungry Five". Il enregistre sur différents labels dont : Enterprise, Mier et Emi Records. Rudy a arrangé des chansons innombrables au cours de sa longue carrière et a été impliqué dans les étiquettes New Moon et Flip-O; un de ses instrumentaux, "Vick" a donné les paroles de Ruth Brown " Everytime It Rains ", que le chanteur de Soul Na Allen a enregistré pour Ronn. Mais le succès réel est venu plus tard avec divers albums des Dramatics. Rudy continue d'être un point de gravitation pour les musiciens de Detroit et chanteurs jusqu'à sa mort en 2002. Quelques chansons lui sont prêté dans certaines discographie, notamment sur Mad - Maestro - C.J. et Rujo Records, mais ce Rudy Robinson n’a rien à voir avec celui de Detroit, c’est un chanteur né le 16 mai 1932, à Akron, Ohio, fils d'un pasteur. Jeune, il commence à chanter dans le chœur de l'église de son père, à Akron-East, élevé dans la musique et le théâtre. Diplômé de musique du MacDonald Conservatory, après avoir étudié la voix pendant cinq ans, Robinson déménage à Chicago en 1957 pour être dans le business de la musique local. La plupart du temps accompagné par Earl Demus Band composé de : Earl Demus (b, ldr); Hobart Dotson (tp, arr); unidentified (ts); unidentified (bars); Lafayette Leake (p); unidentified (d). Je post aujourd’hui l’ensemble de ses singles HORMIS celui sur Wheelsville "IWant You To Have Everything/Funny" et celui sur Enterprise "Got It Together Parts I And II/ The Real Deal" que malheureusement je n’ai pas ! 

     Prince-Adams P.A 447 - 1963

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    Red Pepper Pt.1 * Roosevelt Fountain...

     Red Pepper Pt.2 * Roosevelt Fountain...

     

     

     

     D-Town 1036 - 1964

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    Chicken Scratch Pt.1

     Chicken Scratch Pt.2

     

     

     

     Wheel City WC.0020 - 1964/65?

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    Twine Baby * The Twiners (R. Robinson & Band)

    Bars * The Twiners (R. Robinson & Band)

     

     

     

     Wheel-City WC-0040 - 1965

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    The Mustang Pt.1

    The Mustang Pt.2

     

     

     

     Lau-Reen 1001 - 1968

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    Close Your Mouth Pt.1

    Close Your Mouth Pt.2

     

     

     

     Mier 7 - 1972 - également édité& sur Cat Records (1972)

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    I Smell A Rat * Robinson & Hungry Five

    Vick * Robinson & Hungry Five

     

     

     

     Mier 1 - 1972?

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    Mut-Ley Doing The Crawlpen Pt.1

     Mut-Ley Doing The Crawlpen Pt.2

     

     

     

     Ermi 1 - 197?

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    Pac-Three Pt.1

     Pac-Three Pt.2

     

     

     

     Flip-O RR 0003/0004 - 19??

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    Yes, My Goodness, Yes

    Vick

     

     

     

     New Moon NM 0003 - 19??

    RUDY ROBINSON - DETROIT

    The Last Time The Familly Had A Party

    The Splibit (Split) Time

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • KING SOLOMON

    King Solomon est né King Sylvester Lee Melicious Solomon en Louisiane en 1934. Il a commencé à chanter du Gospel avec le répertoire du groupe the Dixie Hummingbirds. Il déménage ensuite à Chicago, ou il entame une carrière de chanteur de Blues, avant de déménager à Los Angeles dans le milieu des années cinquante, chantant dans son style qui avait germé à Chicago, assimilant Blues urbain et Jazz. Il enregistre son premier single pour Checker Records [980] "No Support Blues Pt.1&2" en 1961, écrit par le compositeur/producteur Frank Wedlaw. Suivi de quantité d’autres, jusque dans les années 1970, sur différents labels dont : Magnum - World’s - Resist - Kent - Higland - Franklin Productions - Mader D - Ashanti - Cadillac - Don-J et BLP Records entre autres. Certain seront écrit/co-écrit et produit par Frank Wedlaw. Pour l’heure je post son single édité sur Lebam Records [1201-FM 162] en 196 ? - ne figurant curieusement dans aucunes de ses discographies sur le net - "Love Bug/Something’s Wrong With Me". "Something’s Wrong With Me" et également chanté sur la même mélodie par The Singers (groupe de Angeles) mais avec des paroles différentes, sous le titre "Just A Little Further" également édité sur Lebam Records [FM 159]. King Solomon reviendra avec d’autres chansons !

    UP date : J’ai attendu avant de faire une mise à jour par rapport aux divers infos reçues et récoltées sur le net, de faire le point de tout ce dont je dispose ! Je me suis procuré le cd "You Ain’t Nothing But Teenager" King Solomon Rare and Unreissued Blues and Soul 1960-1970 édité par Night Train en 2005. Voici ce que dissent (en substance) les notes : Born King Sylvester Lee Melicious Solomon à Tallulah, LA le 12 octobre 1934. A commencé à chanter du Gospel en public, son répertoire beaucoup emprunté au groupe qu’il affectionnait a ce moment-là "The Dixie Hummingbirds". Il chante ensuite du Gospel a cappella avec un groupe de quatre personnes, qui ont ensuite fondé the "Soul Stirres" (pré-Sam Cooke), il a aussi chanté avec the "Friendly Brothers". Ensemble, ils faisaient des prestations radiophoniques en direct. Infos appuyées par les propos de King Solomon lui-même (interwew) A aucuns moments les notes du livret mentionnent un frère à King Solomon, les notes étant importantes, j’ai scanner le livret que je met à disposition, sans vouloir polémiquer sur tel ou tel autres source. Le livret ne mentionne pas non plus ce single sur Labam Records qui semble pourtant être bien du même King Solomon. Pas plus d’infos non plus sur le compositeur/producteur Frank Wedlaw. Cliquez sur les miniatures du livret :

    KING SOLOMON

         KING SOLOMON    KING SOLOMON    KING SOLOMON    KING SOLOMON

     

     

    KING SOLOMON

    Love Bug

     Something's Wrong With Me

     

     

     

     

     


    10 commentaires
  • JOHNNIE TAYLOR Sar & Derby Records - 1961 / 1965

    Johnnie Harrison Taylor (né le 5 Mai 1934 à Crawfordsville, Arkansas - décédé le 31 Mai 2000 à Dallas, Taxas) était un chanteur Américain possédant une grande étendue de styles musicaux : Gospel, Blues, Soul, Doo Wop, Disco et Funk. Jeune, il participe au groupe de Gospel, The Highway QC's. Sa voix étant si proche de celle de Sam Cooke, qu’il remplace ce dernier dans le groupe The Soul Stirrers, en 1957, démarrant ainsi sa carrière. Dans le début des années 1960, Taylor entame une carrière solo d'abord pour SAR et Derby Records, labels de Sam Cooke, et plus tard chez Stax Records pour lequel il a une série de hits. Sa chanson la plus connue de cette période est probablement "Who's Making Love" (1968). Après la faillite de Stax en 1976 il a signé chez Columbia où il enregistre son plus grand hit "Disco Lady" (1976), le premier single à être récompensé avec un disque de platine aux États-Unis (pour la vente de 2 millions d’exemplaires). Après une brève période chez Beverly Glen Music, au début des années 1980, il signe chez MalaCo Records en 1984 où il enregistra jusqu'à sa mort. Taylor décède d'une crise cardiaque à l'hôpital de Charlton, Dallas au Texas le 31 Mai 2000, à l'âge de 66 ans. Tout comme Issac Hayes et The Staple Singers, il fut l'un des artistes vedettes de Stax records. Père de quatre enfants, il fut surnommé le "Philosophe de la Soul". En 1999, il reçut un Pioneer Award de la fondation Rhythm and Blues. Je propose aujourd’hui ses premiers enregistrements solos (six singles) pour Sar et Derby Records, deux labels de Sam Cooke. A noter que le single Sar 156 sort d’abord avec en face A une erreur d’étiquette "Keep On Lovin’ You" au lieu de "Oh How I Love You" remplacé ensuite par la bonne étiquette, mais sur les deux éditions la face A est la même chanson à savoir "Oh How I Love You ".

     

    JOHNNIE TAYLOR Sar & Derby Records - 1961 / 1965

    Why, Why, Why

     A Whole Lotta Woman

     

     

     

     

    JOHNNIE TAYLOR Sar & Derby Records - 1961 / 1965

    Rome (Wasn't Built In A Day)

    Never, Never

     

     

     

    SAR 156 - deux éditions, même chansons sur chaque faces.

    JOHNNIE TAYLOR Sar & Derby Records - 1961 / 1965

    JOHNNIE TAYLOR Sar & Derby Records - 1961 / 1965

    Oh How I Love You / Keep On Lovin'You

    Run But You Can't Hide

     

     

     

     

    JOHNNIE TAYLOR Sar & Derby Records - 1961 / 1965

    Dance What You Wanna

    Shine, Shine, Shine

     

     

     

     

    JOHNNIE TAYLOR Sar & Derby Records - 1961 / 1965

    Baby, We've Got Love

    In Love With You

     

     

     

     

    JOHNNIE TAYLOR Sar & Derby Records - 1961 / 1965

    Getting Married Soon

    I Need Lots Of Love

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  • THE EXECUTIONERS - COMPLETE SINGLES

    The Executioners, légendaire groupe de Youngstown, Ohio actif de 1962 à 1966 était composé de : Richard Yeager - Chant / Saxophone, Ed Wasacz - Lead Guitar, Dick Strojny - Orgue, Andy Glista - Basse, Terry Grimm - Drums. Tous originaire de Mahoning Valley, ils ont marqué la scène Rock des année 1960 avec leur "Hot" R&B majoritairement instrumental, obtenant de grand succès local avec leur titres "The Guillotine" et "The Noose" se produisant sur scène dans une tenue de bourreau avec les accessoires, dans un genre musical "Shock Rock" bien avant que quelqu’un ait mis un nom sur cette musique et plusieurs années avant Alice Cooper. Ils réussissent une transition vers le British-influence Garage Rock avec leur dernier singles "I Want The Rain" édité sur Wand Records. Voici donc leur discographie complète : "The Guillotine/I Was Wrong" édité en 1965 sur Sunburst Records [SB-108] label de Cleveland, Ohio, également édité sur Itzy Records - petit label distribué par Klein’s  (Pittsburg, Pennsylvanie) en 1965/66 ? produit par Bil Causey (orthographié Bid) ; "The Noose/Don’t Put Me On" édité en 1965 sur Action Records [500] (petit label local peut-être fondé par Bil Causey ?) ; "Dead End Pt. 1&2" Action Records [502] édité en 1965 et enfin "I Want The Rain - vocal/instrumental" édité sur Wand Records [S-4259] en 1966. 

    INFO: A savoir que j'ai déjà fais un article sur ce groupe (juin 2013) mais a l'époque je n'avais posté iniquement que les titres instrumentaux qui me plaisait , j'ai décidé aujourd'hui de poster leur discographie complète.

     

    THE EXECUTIONERS - COMPLETE SINGLES

    THE EXECUTIONERS - COMPLETE SINGLES

    The Guillotine

     I Was Wrong

     

     

     

     

     

    THE EXECUTIONERS - COMPLETE SINGLES

    The Noose

     Don't Put Me On

     

     

     

     

    THE EXECUTIONERS - COMPLETE SINGLES

    Dead End Pt.1

    Dead End Pt.2 

     

     

     

     

    THE EXECUTIONERS - COMPLETE SINGLES

     I Want The Rain - vocal

     I Want The Rain - instrumental

     

     

     

     

     


    votre commentaire