• Encore un superbe EP Français mettant en vedettes deux artistes ayant enregistré pour Don Robey - Peacock et Duke Records - Willard Burton, qui occupe la face A avec son titre "The Twistin’ Twist" extrait d'un de ses single, tandis que Earl Forest a doit à deux titres sur l’autre face "Memphis Twist" et "Beale Street Popeye", tout deux extrait du même single Duke Records de 1962. Willard Burton, alias Piano Slim, pianiste originaire de Houston, Texas, pour lequel j’ai déjà fait d’autres articles notamment sous son alias Piano Slim avec son single sur Dart Records, ainsi que sous son nom avec son single sur Genie Records. Pour Earl Forest, c’est ici le premier article que je lui consacre (mais pas le dernier !) Chanteur et batteur qui a été l’un des légendaire "Beale Streeters", un groupe informel d’amis fondé au début des années 50’s, jouant sur les enregistrements des uns et des autres, incluant des stars du R&B comme : Bobby Bland, Johnny Ace, Junior Parker et Rosco Gordon, ainsi que sur plusieurs séances du célèbre B. B. King. Présentations faites, revenant maintenant à ce bel EP Français édité en 1962 sur POP [MPO 3097] (filial de Vogue) , trois instrumentaux estampillé "Strict Danse Tempo" sur la pochette !

     

    Willard Burton - Earl Forest - French EP disque POP

    Willard Burton - Earl Forest - French EP disque POP

    The Twistin' Twist - Willard Burton

     Memphis Twist - Earl Forest

     Baele Street Popeye - Earl Forest

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Connie Christmas n'a enregistré (à ma connaissance) que deux singles sur Checker Records "What A Night (What A Morning)/Big Chief" Checker 1015 en 1962 et "Tell It Like It Is/That's Why (I'm So Blue)" Checker 1077 édité en 1964. Pas d'infos sur cette chanteuse ? Voici son premier enregistrement avec le très bon R&B dancer "Big Chief" !

    UP date: Merci à Gerard Herzhaft pour les précisions concernant l'identité de Connie Christmas qui est très probablement une des membres du girl groupe The Four Jewels, managé par Robert E. Lee, compositeur des titres de ce 45T ainsi que de ceux des Four Jewels. Connie Christmas est certainement originaire de Washington DC, où Robert E. Lee travaillait. Merci encore Gérard ! 

     

    CONNIE CHRISTMAS

    Big Chief

    What A Night (What A Morning)

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Encore une excellente production de Eddie Davis pour son label le plus actif : Rampart Records, le "Mexican American Motown" des Chicanos de Los Angeles et leur Eastside Sound ! Avec l’unique single du groupe ‘East Bay Soul Brass’ "The Panther" en face A composé par le chanteur et saxophoniste Delbert Franklin, ayant fait partie des groupes The Atlantics, the Mixtures et The Souljers (L.A) et Tommy Johnson ayant fait partie du groupe The Showcases de Los Angeles, couplé à une excellente version du titre de Hank Ballard "Let’s Go, Let’s Go Let’s Go" édité le 21 novembre 1968 sur Rampart Records 661, ce même single est de nouveau édité le 31 décembre 1968, toujours sur Rampart Records avec le même numéro 661, mais "The Panther" devient "The Cat Walk" pour une version plus courte (2:06 au lieu de 2:54) toujours couplé à "Let’s go, Let’s Go Let’s Go". Eddie Davis, avec ses labels Faro - Linda - Rampart - Boomerang - Prospect - Valhalla et Gordo Records a produit un son exceptionnel à Los Angeles durant les années 1950, 1960 et au-delà ! Voici donc ce singles, première et seconde édition.

     

    The Panther

      Let's Go, Let's Go Let's Go

     

     

     

    A/ The Cat Walk

     

     B/ Let's Go, Let's Go Let's Go

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Big Charles Smith à enregistré (à ma connaissance) deux singles sur un petit label de Los Angeles, Californie : Dottie Records. Le premier : Dottie 188 "Your Look An Angel/ ? ", composé par C.W. Smith, que malheureusement je ne possède pas, et le second : Dottie 189 " Scramblin'/ Same Nothin' " dont les deux faces sont composées par Chuck Smith. Au vue de la numérotation label [C.W 9..] il est possible que Dottie soit son propre label. J'ai bien trouvé quelques infos sur certains Charles Smith, mais rien qui me dirige sur le Big Charles Smith en question ici. Il existe un Charles Smith ayant enregistré un single sur un petit label de la Nouvelle Orléans : Trend records, Inc , arrangé par Wardell Quezergue, deux superbes Soul New Orleans; mais pas la même voix. Un autre Charles Smith à lui enregistré sur Seventy Seven Records, mais là aussi pas la même voix que notre Big Charles. D'autres artistes ont enregistrés sur Dottie Records, dont : The Ambertones et Billy Keene. Merci pour toutes informations sur ce Big Charles Smith, dont voici le deuxième single Dottie 189 "Scramblin'/Same Nothin'" et pour lequel je n'ai pas trouvé de date d'édition. Si l'un d'entre vous possède son premier single Dottie 188, merci de me contacter !

    Premier single Dottie 188

    BIG CHARLES SMITH

    Deuxième single Dottie 189

    BIG CHARLES SMITH

     Scramblin'

     Same Nothin'

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Groupe studio assemblé par Henry "Juggy" Murray, avec King Curtis, Sax ténor ; Herman Foster, piano ; Al Casey, guitare ; Jimmy Lewis, Piano et Belton Evans, batterie. A ce moment là, Curtis était en contrat avec Atlantic records, et donc ne pouvait pas être crédité (en dehors de l'écriture) sur les deux singles du groupe. Ces deux singles sont donc édité - tout deux en 1959 - sur le label Symbol, subsidiaire de Sue records, fondé par Juggy Murray et Bobby Robinson. "The Chicken Scratch/June's Blues" Symbol 900 et "Pony Express/ Groovy Feeling" Symbol 906. Al Casey fait parti du groupe de Curtis dans le début des années 1960. Voici les deux singles de The Commandos.

    THE COMMANDOS

    The Chicken Scratch  

    June's Blues

     

     

    THE COMMANDOS

    Pony Express

    Groovy Feeling

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique