• BILLY STEWART - BILLY'S BLUES

    Premier single de Billy Stewart édité en 1956 sur Chess et également sur la filiale Argo records "Billy's Blues Pt. 1&2 (Instrumental/vocal) pour lequel il est accompagné à la guitare par le co-auteur de la chanson : Jody Williams. Billy Stewart, né William Larry Stewart à Washington D.C. Pour sa biographie, voir mon premier article sur son single Chess records "Scramble/"Oh My" What Can The Matter Be"  ici  Billy Stewart - Scramble 

     

     

     

     

    BILLY STEWART - BILLY'S BLUES

    Billy's Blues Pt. 1 (instrumental)

    Billy's Blues Pt. 2 (vocal)

     

     

     

     


    2 commentaires
  • BILLY STEWART

    Billy Stawart, né William Larry Stewart à Washington D.C, est l'un des quatre frère Stewart, les autres sont Johnny, Frank et James Stewart. Il a commencé a chanter avec ses frères à l'age de 12 ans dans le groupe de sa mère "The Stewart Gospel Singer". Le quartet avait sa propre émission de radio, pour un contrat de cinq ans avec W.U.S.T , une radio à Washington, sous le nom de The Stewart Brothers, chantant du Gospel. Billy se dirige ensuite vers le marché laïque avec un groupe appelé The Rainbows, parmi lequel figurait le jeune Don Covay. Avec The Rainbows, Billy a eu des connections avec Marvin Gaye, toutefois, c'est Bo Biddley qui a initialement découvert Billy durant les années 1950, après avoir vu Billy jouer des claviers à Washington. L'association avec Diddley conduit Billy a signer chez Chess records, avec Bo jouant de la guitare sur l'enregistrement de 1956 de Billy "Billy's Blues". Billy a ensuite signé chez Okeh records, enregistrant "Billy Heartache". Sur la chanson, Billy est soutenu par The Marquees dont le line-up comprenait Marvin Gaye. Billy revient ensuite chez Chess dans les années 1960. Il commence a travailler avec Billy Davis A&R (artiste et repertoire) chez Chess. Ses chansons "Fat Boy" , "Reap What  You Saw" et "Strange feeling" atteignent le Billboard Hot 100 et le Top 30 des charts R&B. Son véritable succès arrive en 1965 avec deux compositions écrite par lui même "I Do Love You" qui atteint le n° 6 des charts R&B et "Sitting In The Park" n° 4 des charts R&B et n° 26 des charts Pop, la chanson comprenait son frère Johnny Stewart dans les chœurs. En 1966, Billy sort l'album "Unbelievable" qui présentait son point de vu sur la chanson de George Gershwin "Summertime" , un Top 10 Hit sur les charts Pop et R&B. Billy reprend également la mélodie de Doris Day "Secret Love" qui atteint le Top 30 des charts Pop, et rate de justesse le Top 10 dans les charts R&B. Billy a continuer d'enregistrer tout au long des années 1960, cependant, sa santé soufrait principalement a cause de sa stature physique le conduisant a développé un diabète. Billy trouve la mort le 17 janvier 1970, tout juste deux mois avant son 33e anniversaire. La voiture qu'il conduisait a plongé dans la rivière Neuse à Smithfield, Caroline du Nord, tuant également trois mambres de son groupe. Il a été enterré à Landover, dans le comté de Prince George, Maryland. Voici un de ses singles édité en 1963 sur Chess records [1852] avec (fait peu courant) un instrumental de sa composition "Scramble" couplé au superbe vocal " 'Oh My' What Can The Matter Be ".  

     

    BILLY STEWART

     

    Scramble

    'Oh My' What Can The Matter Be 

     

     

                     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique