•  

    KITTY WHITE

    Kitty White (7 juillet 1923 - 11 août 2009) était une chanteuse de Jazz des années 50/60 qui, durant des années était parmi la préférée du public des Night-clubs à Los Angeles, connu pour ses chansons sophistiquées aux paroles souvent reprises. Elle a chanté principalement  sur la côte ouest avec les meilleurs musiciens de Jazz comme Buddy Collette, Gerald Wiggins, Chico Hamilton, Bud Shank et Red Callender. Elle a chanté de nombreuses chansons (en demo) pour son ami, le prolifique compositeur de Blues de Los Angeles Jessie Mae Robinson dont "I Went To Your Wedding" N° 1 pour Patti Page en 1953. Elle déménage à Palm Spring dans les années 60' et y vécut jusqu'a sa mort. Kitty White a enregistré principalement pour Mercury records, Capitol records et Emarcy, la division Jazz de Mercury records. Née Jean "Kitty" Bilbrew le 7 juillet 1923 à Los Angeles (Californie) elle grandit dans une famille de musiciens, ses parents était chanteurs et son oncle était un célèbre acteur de vaudeville et disc-jockey. Elle commence sa carrière à l'age de 16 ans comme chanteuse et pianiste. Elle se produisait dans les Night-clubs locaux de sa ville natale de Los Angeles, comme le Hob Nob, The Club Gala, The Haig et The Captain's Table. Elle est découverte au The Black Orchid club à Chicago, elle fut presentée aux dirigents de Mercury records, et est devenue une artiste du label. Kitty White a jouée dans plusieurs films. Elle a chanté "The Lullaby Song" en 1955 dans le classique "The Night Of The Hunter" de Charles Laughton, chanson composé par Walter Shumann (1913-1958). Elle a aussi chanté "Crawfish" avec Elvis Presley dans le film de 1958 "King Créole" le duo est crédité sur la bande sonore. Elle a été la voix de la chanson "Rather Have The Blues" pour l'actrice Mady Confort dans le film noir cult de Robert Aldrich "Kiss Me Deadly" de 1955 accompagnée par le pianiste Earl Grant, connu pour le hit pop  de 1958 "The End" Elle a également chanté le titre thème de "Rider To The Stars" de Ivan Tors en 1954 et "The Magnifcent Matador" en 1955 de Maurreen O'Hara. Ici avec une superbe chanson de 1955 sur Mercury records 70750x45 "I'm Gonna Be A Fool Next Monday/A Teen Age Prayer".

    KITTY WHITE

      KITTY WHITE

     

     

     

    "I'm Gonna Be A Fool Next Monday"

     

     

     

     

     


    6 commentaires
  • MOE KOFFMAN QUARTET

     

    Koffman Moe (Morris) est un musicien Canadien, Flûtiste, Saxophoniste, Clarinettiste, compositeur et arrangeur. Né à Toronto le 28 décembre 1928 et décéde à Orangeville, Ontario, le 28 mars 2001. Il commence à étudier le violon à neuf ans et le saxophone a 13 ans. Peu de temps après il entre à l'école TCM (RCMT) où ses professeurs furent Herbert Pye (clarinette) et Samuel Dolin (methode). Adolescent il quitte l'école et commence a joué dans des orchestres de danse, travaillant avec Horace Lapp, Leo Romanelli et Benny Louis, les premiers jazzmen Canadiens à adopter le nouveau style Bebop né à New York au début des années 1940. Koffman a remporté le prix (CBS) "Jazz Unlimited" du meilleur saxophoniste alto en 1948, et fait ses premiers enregistrements cette année là (78 tours) à Buffalo avec des musiciens Américains pour la compagnie Main Stem. En 1950, Il s'installe  aux états-unis où il joue dans les big bands de Sonny Dunham, Jimmy Dorsey entre autres. A New York il étudie la flûte avec Harlod Bennett (de l'orchestre du Metropolitan Opera) et la clarinette avec Leon Russianoff (directeur de l'orchestre philharmonique de New York). Koffman revient a Toronto en 1955, divisant par la suite sa carrière entre son groupe de Jazz et le travail en studio. Un de ses single sur le label Jubilee 5324 "Koko Mamey/Little Pixie" sorti en 1958. 

    MOE KOFFMAN QUARTET

     

     

    "Koko Mamey"

     

     

     

     


    4 commentaires

  • CHARLIE RUSSO & His Orchestra

     Le saxophoniste Charles Russo, 64 ans, a   été tué par balles ainsi que plusieurs   personnes à Greenville (Caroline du Sud)   au cours d'un vol au Ye Olde Fireplace   restaurant peu après minuit le jeudi 29   mai 1975. Russo a été abattu d'une balle   dans la poitrine dans la salle du   restaurant. Buddy Jett, le batteur du   groupe était avec Russo lors de   l'incident, Jett explique a la police qu'un   homme portant un bandana bleu sur la   tête marchait en brandissant une arme à feu, il leurs a ordonné d'aller tout les deux a l'étage, Jett raconte aux policiers qu'il a été poussé sur le ventre, comme il se relevait Russo avait étendu ses mains en l'air dans un geste rapide, le tireur a sans doute cru qu'il avait une arme, Jett entend un coup de feu et Russo s'effondre en criant "Oh non". Charles Russo avait été membre du groupe du trompettiste Charlie Spivak durant plus de 35 ans. durant les huit dernières années passées à Greenville, Russo a été le seul membre du groupe de Spivak a être resté avec lui en Caroline du Sud. Je propose deux des trois singles que je connais de lui, le premier sur le label Diamond D 131 "Preacherman/Teresa" édité en 1963, également édité sur le label Anglais Stateside [165] ainsi que son deuxième édité sur Port records 70039 en 1964 avec le superbe "Goofin" couplé à "Party". Un troisième single figure dans sa discographie, édité sur le label Laurie 3393 "You Better Believe It/Heaven Knows You're Here" sorti en 1967, mais que je ne possède pas.

     

     Diamond Records D-131 - 1963

    CHARLIE RUSSO & His Orchestra

    Preacherman

     Teresa

     

     

     

     Port Records 70039 - 1964

    CHARLIE RUSSO & His Orchestra

    Goofin

     Party

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Une des premières production de Tamla records, label de Berry Gordy, The Swinging Tigers sont en fait les tout premiers Funk Brothers : Joe Hunter Piano, James Jamerson Bass, Benny Benjamin Drums, Robert White Guitar, Thomas "Beans" Bowles Saxophone Alto, pour un superbe instrumental Jazz Soul "Snake Walk Pt. 1&2" Tamla 54024 de 1959.

    THE SWINGING TIGERS

     

    "Snake Walk Pt.1"

     

    "Snake Walk Pt.2"

     

     

    BONUS

    Une version récente de "Snake Walk" par un groupe de 7 musiciens Mexicains - THE RHUM RUNNERS

    THE SWINGING TIGERS  

     

    "Snake Walk - The Rhum Runners"

     

     

     


    2 commentaires
  • ILLINOIS JACQUET

    Jean-Baptiste "Illinois" Jacquet naît le 31 octobre 1922 d'une mère sioux et d'un père créole à Broussard en Louisiane et alors qu'il est encore nouveau-né, la famille déménage à Houston dans le Texas où il grandit auprès de ses six frères et soeurs. Il effectue ses premiers pas aux claquettes vers l'âge de 3 ans dans l'orchestre familliale dirigé par son père , aux côté de son frère, le  trompettiste Russel Jacquet. Aux cours de ses études il s'initie au saxo alto, puis il rejoint  l'orchestre du trompettiste Milt Larkin entre 1939 et 1940. Il prend le pseudonyme de Illinois qui vient du mot indien "Illiniwek" qui signifie "Homme superieur". Il apparait aux côté de Floyd Ray band a la fin des année 1940. Il integre l'année suivante l'orchestre de Lionel Hampton jusqu'en 1942. Jacquet devient membre de l'orchestre de Cab calloway de 1943 a 1944 et apparaît dans le film  Stormy Weather en 1943 avec la participation de la chanteuse de Jazz Lena Horne. il participe en 1944 au premier concert de "Jazz At The Philharmonic" où le public le remarque, notamment sur un solo du morceau "Blues" sur lequel il mordait de façon particuliére l'anche de son saxophone pour produire un son original. Il réitère cet effet lors de son apparition dans le Court-metrage "Jammin' The Blues" avec la chanteuse Billie Holliday et le saxophoniste Lester Young. Il integre ensuite l'orchestre de Count Basie de 1945 a 1946 et remplace Lester Young. Il dirige son propre band en 1945 et réalise plusieurs tournées nationales entre 1947 et 1955. Il travail par la suite parfois seul ou avec sa propre formation, joue réguliérement dans les années 60' en trio ou avec le pianiste Milt Bukner de 1966 a 1974 , ou avec Wild Bill Davis. En dehors de plusieurs participations avec l'orchestre de Hampton dans les années 1970, il effectue plusieurs tournées en solo en Europe. Dans les années 80' il réalise plusieurs tournées avec son Band Texas Tenors, accompagne Arnett Cobb et Buddy Tate, pour des representations au Newport Jazz Festival en 1980, au festival de Cork en 1983 et 85 ainsi qu'à la "Grande Parade du Jazz" à Nice. Il est invité pour une conférence en 1982 aupès d'étudiants de l'Université de Harvard et devient à cette occasion le premier musicien de Jazz à être "Artiste résident" de cette université. Incité par les étudiants, il crée en 1983 un Big Band "The Illinois jacquet Big Band" qu'il dirige jusque dans les années 1990 et avec  lequel il enregistre un album remarqué " Jacquet's Got It! " en 1988. Il donne sa derniére représentation live le 16 juillet 2004 du Midsummer Night Swing Series au Lincoln Center. Il meurt d'une crise cardiaque chez lui a New York le 22 juillet 2004. Ici avec l'excellent album "The Message" de 1963 Cadet records 722, avec Kenny Burrell guitar, Wallace Richardson guitar, Ralph Smith organ, William Rodriguez percussion, Ben Tucker bass et Ray Lucas drum. Deux superbes titres Soul Jazz : The Message et Bonita.  

    ILLINOIS JACQUET 

     

                 "The Message - LP version"             

    "Bonita - LP version"

     

     

     ILLINOIS JACQUET

     

    "The Message - single version"

     

     

    "Bonita - single version"

     

     

     

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique