• SOUL TORNADOES / TORANODOES

    SOUL TORNADOES

    Soul Tornadoes est un groupe de Funk basé à Akron, Ohio. Composé des frères Charles et Bobby Heller, Charles tenant la batterie et Bobby l’orgue Hammond. Ils recrutent James Crawford comme guitariste, mais celui-ci quitte rapidement le groupe ne pouvant suivre le rythme des deux frères. Ils trouvent un nouveau guitariste en la personne de James 'Boots' Smith et l’incluent dans le groupe. Les jumeaux Heller (comme on les appelaient) n’en étaient pas vraiment, c’était juste un surnom donné lors qu’ils se produisaient. Dès leur prime adolescence, leur mère Lurlene les avait appelés The Twistin’ Twins, (les jumeaux tornades). Ils présentaient leur show au Hi-Hat Club, dansant même avant l’introduction de James Brown sur scène. Encouragés par leur mère, qui leur avait acheté un Hammond B-3 et un kit de batterie, les frères Heller ont commencé à se perfectionner avec leur instrument. Leur mère accueillait chez elle, Jimmy Smith et Brother Jack McDuff, leur préparant des repas et leur prêtant une chambre lors qu’ils étaient en ville pour jouer au Hi Hat Club. Les frères Heller ont beaucoup appris de ces musiciens hors pair. Ils finissent par former un trio "The Original Soul Tornadoes" avec le guitariste James Crawford, assez rapidement remplacé par James 'Boots' Smith. Peu de temps après, ils incluent le bassiste Bruce Martin. Avec Charles à la batterie, et Bobby sur l’orgue Hammond B3, les Soul Tornadoes ont commencé à déchirer la musique tel une tornade. Repérés, ils signent avec Ernest Burt, propriétaire de Burt Records (et également de Magic City, Mello, Sock-It, et Hello World) ainsi que de Magic City Studios à Detroit, Michigan. Magic City était proche de Hitsville, et ils ont certainement côtoyé beaucoup d’artistes Motown, ils ont même eu la chance de travailler avec le label de Detroit. Malheureusement, leur carrière n’évoluait pas, enfermés dans un contrat avec Burt dont 'ils ne pouvaient sortir. De plus, les Soul Tornadoes ont vécu une tragédie après l'autre, que ce soit des relations louches dans l'industrie de la musique (leurs musiques n’étaient pas exploitées, et certain de leur enregistrement ne leur ont pas été payés), une discorde avec James Brown, qui pensait que "Go For Yourself" (un morceau qui fait également penser à Soul Sister de Jerry-o) était inspiré/copié sur "Cold Sweat" alors que ce n’était probablement qu’un hommage rendu au Godfather, ou des tournées qui n’ont pas fonctionnées. Autant de tragédies qui les a empêchés d’avoir une carrière à la hauteur de leurs talents. Certains membres du groupe (Charles) ont trouvé leur chemin à Los Angeles à jouer pour Lakeside (restaurant & lounge), malheureusement pour faire face à plus d'adversité et de frustration. Ils ont également soutenu dans leur tournées, les chanteurs Soul Jackie Beavers, Jackie Moore, et Jackie Wilson, et ont même jouer pour un concert avec Curtis Mayfield. Il semble cependant, que leur destin n’était pas de réussir pour eux même. Pour Ernest Burt ils ont enregistré "Go For Yourself/Funky Thang" en 1969 sur Burt Records [4000]. Ils enregistrent ensuite, en 1971 "Hot Pants Break Down /Boot’s Grove" sous le nom de The Soul Toranodoes, publié sur Magic City Records [MC 014]. Au milieu des années 70, ils enregistrent leur troisième single orthographié The Soul Tornado's "Crazy Legs/Bobby’s Mood", mais cet enregistrement a échappé à Magic City pour une raison indéfinie, et a fini dans les mains d'Ernie Malick de l'étiquette Westwood Record Co. dans des circonstances douteuses ? Je présente donc l’intégralité de leur discographie, à savoir leurs trois singles !

     

    SOUL TORNADOES

    Go For Yourself

     Funky Thang

     

     

     

    SOUL TORNADOES

    Hot Pants Break Down

    Boot's Grove

     

     

     

    SOUL TORNADOES

    Crazy Legs

    Bobby's Mood

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jipem
    Vendredi 2 Mars à 21:09

    Normalement, je ne suis pas un grand fan de Funk. Quand on écoute les premiers morceaux, on serait tenté de dire que c'est très basique et répétitif mais c'est très bien fait. Où les choses changent et c'est dommage qu'ils ne soient pas allé plus loin, c'est le morceau "Bobby's Mood" qui est très bien structuré et accrocheur. Les parties de guitares et d'orgue valent largement celles d'autres musiciens de Rhythm & Blues que j'ai pu entendre. Vraiment plaisant à connaitre et écouter. Merci pour cette présentation.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :