• JACKIE HARRIS

    JACKIE HARRIS

     Jack Harris à KUXL radio, janvier 1969 - Photo courtesy Minnesota Historical Society 

    Jack Harris est né à Chicago - Illinois - en 1936. Il a commencé à jouer du piano à l'âge de 5 ans, chante et joue de la batterie lorsqu'il était au collège. La première expérience d'enregistrement de Jack a été avec son groupe "Jack Harris & The Arabians", un groupe mis sur pied lorsque Jack était à l'université de Lincoln dans le Missouri. Ils ont joué au niveau régional dans le Missouri et en Illinois et ont enregistrés leur unique single "Dog Wild/Son Of A Twister" sur le label Witch/Cortland de Bill Herman en 1961/62 ?.. Jack joue de la batterie et chante aussi sur l'enregistrement. Lorsque Jack quitte l'université de Lincoln, il retourne à Chicago ou il rencontre Al Perkins en 1963. Perkins, auteur-compositeur et guitariste  était aussi producteur et promoteur chez USA records. Il a encouragé Jack a aller plus loin dans l'enregistrement, et l'aide a mettre en place certaines de ses premières sessions d'enregistrement y compris "Roll Your Wheels" sur Tip Top records [2011] - Charles Colbert - et la plupart des enregistrements de Jack dont "No Kind Of Man Pt. 1&2". Jack a écrit la chanson qui a été enregistrée par Al Perkins au studio USA records sur la 48th state street, mais USA records n'en voulait pas et l'enregistrement sort chez Chess records. Jack se rappelle que Al est aller voir Billy Davis qui était A&R chez Chess et demande a voir Phil et Leonard Chess et leurs dit : je veux que vous entendiez cela ! Sur l'enregistrement était noté comme crédit auteur Al Perkins, mais c'est Harris qui a écrit la chanson. Chess signe Harris et "No Kind Of Man" sort en 1965 sous le nom de Jackie Harris. La chanson a du succès et obtient beaucoup de temps d'antenne sur WVON à Chicago et à WLAC à Nashville. Un autre enregistrement a été réalisé chez Chess, cette fois à leur studio, mais n'a jamais été publié. Au fil des années, Al Parkins et Jack Harris sont devenu des amis proche, leur collaboration dure plus de dix ans. En 1968, Jack Harris déménage à Minneapolis. Après quelques jours, il trouve un emplois à Honeywell, mais il est immédiatement intéressé par KUXL, la seule radio dans les villes jumelles a avoir donné du temps d'antenne pour la musique noire. Après avoir passer plusieurs jours a trainer autour du building de KUXL à Golden Valley, Jack tente sa chance pour annimé une émission au printemps 1968, en prenant le surnom de "Daddy Soul". Il ne fallut pas longtemps avant que Jack devienne directeur du programme de KUXL. A la fin de l'année, Harris fonde un label "Black & Proud" records, cinq singles verrons le jour, un a son nom puis pour d'autres artistes. A la fin des années 1970, Bob Gibson (Hall of Famer) démarre une station de radio à Omaha (Nebraska) et demande a Jack de la gérer. Son départ marque la fin de son label Black & Proud (B & P) records, mais il continu a produire des enregistrements lorsqu'il vivait à Detroit. Au cours de sa carrière à la radio, Jack a travaillé pas mal de temps a WNOV à Milwaukee, a WBOP en Floride et à WHAT à Philadelphie. Puis il s'installe à Flint (Michigan) et travail pour la lutte contre la pauvreté, il ouvre une radio au Nebraska et en Ohio, il est aussi propriétaire de clubs et d'une édition de journaux. Jack avait plusieurs entreprises - discothèque, radio, journaux, un service de Limousine (Papa Jack Limousine service) , un magasin de disques (One Stop Music Store) etc...Harris a également apporté et promu des concerts dans le Minnesota pour des artiste comme Al Green - The Impressions - Mary Wells et Sly Johnson. Il travail souvent avec Dean Constantine pour son club le King Solomon's Mine au fond de l'étage de la tour de Foshay, au centre de Minneapolis. Il travail également en étroite collaboration avec The Cosy Bar au nord de Minneapolis. Jack se souvient : j'ai beaucoup appris sur les clubs de Jimmy Fuller, nous étions vraiment très bon amis, mais surtout nous avions beaucoup de respect l'un pour l'autre, j'ai appris tellement de lui. Il n'existait pas beaucoup de clubs ou travailler, et Harris devait faire preuve de créativité. Un lieu qui a vu beaucoup de spectacles était la salle de l'Union de Honeywell sur Portland avenue. le premier concert des Blazers, joué avec leur nouveau claviériste, Ronnie Scott, était à l'Union de Honeywell Hall. Jack Harris faisait beaucoup danser dans ces lieux. En parallèle de tout ça, Harris enregistre quelques singles sur différents labels dont Westbound records et sur son label Balck & Proud (B & P) records sous les noms de Jackie Harris & The Exciters et Jackie Harris & The Champions. Son single Chess records "No Kind Of Man" de 1965, ressort sur le label de Detroit Inter Soul records (de Ernest Kelly) sous le titre "Don't Worry 'Bout De Back Door" Pt. 1&2 en 1974....Harris avait 'il des connexions avec Ernest Kelly ?....Voici son single Chess records [1946] de 1965 "No Kind Of Man Pt. 1&2 (Al Perkins a la guitare)  

     

    JACKIE HARRIS

     

     

    Single Chess records 1946 de 1965

    JACKIE HARRIS

     Single Inter/Soul de 1974 "No Kind Of Man" sous un autre titre

    JACKIE HARRIS

     No Kind Of Man Pt. 1 - vocal -

     No Kind Of Man Pt. 2 - instrumental - 

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Mars 2014 à 11:55

    encore une belle pépite...... avec quand meme une legre preference pour la version vocale

    qui sonne vraiment "groove"

    2
    Mardi 18 Mars 2014 à 19:58

    Bonsoir Michel,

    Merci de ta visite et du commentaire ! j'aime les 2 parties mais aussi avec une préférence pour la face vocale !!

    A bientôt sur ton excellent blog : GROOVE ADDICT

    3
    inconnu charleroi
    Vendredi 21 Mars 2014 à 23:31

    bonjour mightygroove , magnifique post ....

    4
    Lundi 24 Mars 2014 à 13:02

    Merci ami inconnu Charleroi...

    Amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :