• T. J & THE GROUP

    T. J & THE GROUP

    Dans les années 1940 et 1950, Jones est généralement considéré comme un joueur de jazz, et son patrimoine Bebop est souvent audible sur ses disques. Mais il avait une forte orientation vers le blues (il a parfois été facturé "Madman Jones and His Blue Saxophone "). Son style a montré un tel souffle énergique et puissant qu'il pourrait tout aussi facilement être considéré comme du rythme and blues. Jones a été crédité pour avoir inventé un amplificateur unique pour le saxophone, dont il se servait ensuite pour donner des cours. Il participe à quelques disques dans les années 1940 et 1950, mais il construit principalement sa réputation comme performer en boîte de nuit. Né Thomas Douglas Jones Jr. le 19 octobre 1922, à Chicago. Il a commencé à jouer du saxophone quand il avait environ douze ans, mais abandonne l'instrument, bien qu'il ait fréquenté l'école secondaire DuSable, où le grand Walter Dyett dirigeait le groupe, il n'était pas intéressé par les études de musique à l'époque. C’est à l'âge de 22 ans - inspiré par Charlie Parker - qu’il reprend l’étude du sax ténor. En 1945, il fait impression sur la scène du Club de la ville, avec son trio Tommy Jones and His Flames of Joy. The Chicago Defender (le plus influent journal hebdomadaire afro-américain) montre ce groupe jouant au El Casino Cafe (823 East 39th) au début décembre 1945 (en fait, son contrat avec le club a été acceptée et déposée par the Musicians Union Local 208 le 1er novembre). À la fin de l'année il déménage à la florissante 63rd Street, à l'ouverture du Blue Heaven Theater Lounge le 21 décembre (le club était situé au 742 East 63rd Street, et un contrat de trois semaines est établit le 3 janvier 1946). Le 6 juin 1946, Musicians Union local 208 accepte un contrat pendant une semaine au The Band Box (un club sur Randolph Street dans la boucle) et un contrat indéfini avec Frank’s Caravan. 

    T. J & THE GROUP

    À la fin de 1946 Jones démarre au prestigieux Hurricane Show Lounge situé 347 East 55th Street. En novembre 1947, il a dirigé un trio en soirée au Macomba Lounge. Durant les années 1950, Jones a continué d’être populaire dans les clubs dans le South Side, sur la scène du Joe's Rendezvous Lounge au 2757 West Madison, au Club Evergreen (1322 Clybourn), au légendaire Bee Hive Lounge (1503 East 55th), au The Cabana Garden (2711 Wentworth), et au New Rocket Show Lounge (5114 South Prairie), poursuivant ses prestations en clubs et enregistrant parallèlement pour (entre autres) Dick Davis sur Miracle Records. En 1951, Jones rejoint Jimmy "BB" Robinson (piano), Israel Crosby (basse), et Jump Jackson (batterie) en soutien sur quatre faces Blues pour Jack Cooley. En mars 1952, Tommy Jones travail comme sideman avec le bluesman Arbee Stidham pour Checker. Bien que Tommy Jones n’ait pas l'habitude de prendre des concerts au-delà de l'Illinois et ses États voisins, il a passé une partie de 1955 sur une tournée avec Roy Brown et The Hollywood revue. Avec "Tommy 'Madman' Jones" and his six piece group", il joue également pour Linda Hayes et Johnny "Guitar" Watson. Après des apparitions au Texas, au Colorado, et en Arizona, ils étaient a l’affiche au Five-Four Ballroom à Los Angeles, les 18 et 20 février 1955 pour un Star-Studded Show prévu pour week end. Ce qui s'est avéré être la dernière session de Jones pour les U.S.A - en juillet 1957 - est celle où il a joué du sax baryton sur une session pour Arbee Stidham ; Sugarman Penigar a eu la place de ténor. Quatre apparitions comme sideman en 11 ans. Personne ne faisait des offres à Jones pour enregistrer en tant que leader. Il décide donc de fonder sa propre entreprise, principalement pour s’enregistré. Bien qu'il ait tenu une session d'enregistrement en 1956, ce n'est qu'en novembre 1957 que Jones fonde Mad Records. Vers 1960, il ajoute un second label M&M Records, à la même adresse pour les opérations : 1207 East 53rd Street. En 1959, le label Mad (et par la suite M&M) sont devenu une partie d’un groupe qui incluait l’étiquette Apex dirigée par Bill "Bunky" Sheppard et le label Dempsey exploité par Norman Dempsey. Le quartier général des opérations Apex-Mad-Dempsey se trouvait au 951 East 47th Street. Lorsque ce groupe s'est effondrée en 1962, Jones a continué ses labels Mad et M&M indépendamment jusqu'à 1991. Tommy Jones meurt le 8 avril 1993 à St. Louis, Missouri. Je propose aujourd’hui son single sous le nom de T. J. & the Group : Tommy Jones Sax tenor ; Orgue non identifié ; Guitare électrique non identifié ; Batteur non identifié. "Blues For The B’s/Reddy Freddy" M&M Records MM 114/115 édité en 1960, produit par Thomas D. Jones. 

     

    T. J & THE GROUP 

    Blues For The B's

     Reddy Freddy

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :