• SUGAR PIE DESANTO

    De son vrai nom Umpeylia Marsema Balinton, Sugar Pie DeSanto - populaire auteur-compositeur de Soul/R&B et chanteuse de Blues - est née le 16 octobre 1935 à Brooklyn, New York. Dans les années 1950 et 1960, elle fait une tournée avec Johnny Otis et James Brown. En 1960, DeSanto accède a la notoriété nationale quand son single "I Want To know" atteint le numéro quatre sur le Billboard Hot R&B Charts. Elle a enregistré la chanson avec son mari Pee Wee Kingsley, de son vrai nom Alvin Parnham. Durant cette période, elle change de nom en Peylia Parham. Après son divorce, DeSanto déménage à Chicago et signe chez Chess records en 1962 comme artiste et compositeur. Elle écrit aussi des chansons pour d'autres artistes, souvent avec Shena DeMell. Ses meilleurs enregistrements pour Chess sont "Slip-In Mules" "Use What You Got" "Soulful Dress (son plus grand succès chez Chess) et "I Don't Wanna Fuss". DeSanto a participé à la tournée de l'American Folk Blues Festival d'Europe en 1964, et ses participations animées, y compris sa danse sauvage, ont été largement appréciés. DeSanto enregistre aussi en duo avec Etta James. Elle enregistre également pour différents labels - Jody - Music City - Veltone - Gedinson - Checker/Cadet records entre autres. DeSanto reçut un Bay Area Music Award en 1999 comme meilleure chanteuse de Blues. Même si on a souvent dit que ses performances sur scène ont largement dépassé ses enregistrements studio, son premier album Live ne sortira qu'en 1997. En septembre 2008, elle reçu un Pionner Award de la fondation de Rhythm and Blues. En novembre 2009, DeSanto reçoit les prix archivés pour sa carrière de "The Goldie Awards". Ici avec une édition stéréo (pas toujours réussie) "Little LP" (6 titres format EP) de son album "Sugar Pie" Checker records [7 LPS-2979] de 1961 avec un favoris de la Belgian scène "Going Back Where I Belong" sorti aussi en single sur Veltone records 108.

     

    SUGAR PIE DESANTO

     

    SUGAR PIE DESANTO

     

              Can't Let Go                                                                I Want To know               

                                         

             

    Going Back Where I Belong                                                I Don't Feel Sorry                  

                       

                                                  

     Wish You Were Mine                                                                  I Still Care          

                        

     

                                                    

    SUGAR PIE DESANTO

     

     

     


    3 commentaires
  • JOE SIMON - WHEN

    Né Joseph Simon le 2 septembre 1943 à Simmesport, Louisiane, Joe Simon est un chanteur de Soul très apprécié dans les Soul Circles. Enfant, Joe a commencé a chanter à l'église Baptiste de son père. Sa famille déménage Oakland en Californie vers la fin des années 1950. Joe a ensuite rejoint The Golden West Singers, qui changent de nom en 1959 et deviennent The Golden Tones, pour des chansons moins évangélistes, ils enregistrent "Little Island Girl/Doreetha" accompagné par Johnny Heratsman, suivi du single "You Left Me Here To Cry Alone/Ocean Of Tear's" sur Hush records. Après ces deux singles, les propriétaires de Hush records, Gary et Carla Thompson lui suggère de se lancé dans une carrière solo. Après un single sur Hush records, la carrière solo de Simon se poursuit d'abord sur le petit label Irral records, puis sur les labels Dot, Gee Bee, Vee-Jay, Monument, Sound Stage 7, Spring records...etc. En 1970, Joe reçoit un Grammy Award pour la meilleure performance vocale masculine de R&B. En 1983, il produit l'album "Lay My Burden Down" pour l'ex chanteur de Davis Sister, Jackie Verdell. En 1999, il reçois un Award de la fondation de Rhythm and Blues. Il sort en 2007 l'album "Time To Change". Ses enregistrements sont repris ou samplés par de nombreux artistes, dont les chanteurs Anglais : Joss Stone, OutKast, Mamphis Bleek et Li'l Kim. Ici un de ses singles sur Sound Stage 7 [SS7 2667] When/That's The Way I Want Your Love".

     

    JOE SIMON - WHEN

     

      When

     

     

      


    2 commentaires
  • OLIVER SAIN

    Oliver Sain, né le 1er mars 1932 à Dundee, Mississippi - décédé le 28 octobre 2003 à St. Louis, Missouri, est un saxophoniste, compositeur, chef d'orchestre, batteur et producteur de disques. En tant qu'interprète et producteur, Oliver Sain a exercé une influence sur l'évolution du R&B à Saint Louis qui n'est égalée que par celle de son ami et collaborateur Ike Turner. A Dundee, MS. Sain est le petit fils de Dan Sane, le légendaire guitariste de Blues de Memphis, officiant en duo avec Frank Stroks dans "The Beale Street Sheiks". La différence d'orthographe de son nom - Sain / Sane - est le résultat d'une erreur sur son certificat de naissance. En 1949, Sain déménage à Greenville, Mississippi et se joint a son beau-père, le pianiste Willie Love comme batteur dans un groupe mené par Sonny Boy Williamson. Par la suite, Sain rejoint Howlin' Wolf comme batteur pour la prochaine décennie. Après son retour du service militaire dans l'armé américaine, il reprend le saxophone. Sain participe au lancement de la carrière de Little Milton qui était chanteur dans son groupe, et a la découverte de Bobby McClure et Fontella Bass, McClure qu'il avait initialement engagé comme pianiste pour Little Milton. Il est également associé a la découverte de Kim Massie, qui était en grande partie inconnue jusqu'à ce qu'elle fasse partie de son groupe. Il enregistre avec son groupe sur Abet records filiale de Nashboro de Ernie Young. Sain a écrit "Don't Mess Up A Good Thing" qui fut un Hit numéro un aux USA pour Bobby McClure & Fontella Bass en 1965. Dans les années 1970, Sain enregistre ses propres disques  disco comme "Bus Stop" "Booty Bumpin'" "The Double Bump" en 1975 , "Party Hearty" en 1976 et "Feel Like Dancing" en 1977. Oliver Sain est décédé en 2003 d'un cancer des os. Ici avec un single sur Checker records sorti en 1965 avec une face Fontella Bass & Bobby McClure  "Don't Mess Up A Good Thing" et en face B Oliver sain & Group avec l'instrumental "Jerk Loose". Ce single sortira aussi avec le même numéro [1097] avec Fontella Bass & Bobby McClure pour les deux faces "Don't Mess Up A Good Thing/Baby, What You want Me To Do" toujours en 1965.

     

    OLIVER SAIN

     

     

     Jerk Loose

     

     

            


    2 commentaires
  • TIM WHITSETT & THE IMPERIALS

    Tim Whitsett and The Imperials

    Tim Whitsett - né en 1943 à Jackson, Mississippi - est un éditeur musical, musicien, auteur-compositeur, producteur et consultant. Avec son groupe The Imperials (plus tard renommé The Imperial Show Band) , il a enregistré plus d'une vingtaine de singles dans une variété de genres - R&B , Pop , instrumental - pour plusieurs étiquettes, dont : Trebco - Ace - Imperial - Epic - Verve - Atlas - Big Ten - Sue et bien d'autres, ainsi que sur son propre label RIM rec. Les membres du groupe sont : Tim Whitsett Trompette, Harmonica, Clavecin, Vocal, Percutions et Basse - son frère Carson Whitsett Claviériste, compositeur, arrangeur et producteur - Tommy Tate Vocaliste et Batteur - Hank Martin Guitare - Bucky Barett Guitare - Jimmy Hoodo Saxophone - et Buzz Arledge Guitare. En 1966, au plus fort des tentions dans le Mississippi sur les droit civils, Whitsett introduit deux nouveaux chanteurs à son groupe, Tommy Tate et Dorothy Moore, tous deux noirs, plus tard reconnus comme artistes solo et classés dans les Charts. Compte tenu de l'époque et des répercutions possibles, le groupe a néanmoins été extrêmement bien accueilli par les deux publics sudiste, noirs et blancs, ainsi que par le public de las Vegas, d'Hollywood, Lake Tahoe, New York et ailleurs. Le groupe se sépare en 1969. Tim devient président de la division d'édition musicale chez Stax (East/Memphis Music Corp.). Durant cette période, Don Davis, qui produisait pour Stax et qui travaillait occasionnellement au Muscle Shoals Sound Studio, Alabama, voulait que Whitsett et son groupe soit le deuxième groupe maison en soutient aux Bar-Kays. En 1976, Whitsett entre en partenariat avec Chick Churchill, claviériste et le groupe de Rock Britannique Ten Yars After, pour la publication et la production de disques (publishing company, Whitsett Churchill Music). Tim travail aussi avec Malaco records à cette même période. Par la suite (de 1998 à 2008) Whitsett publie quelques livres dont : The Dictionary Of Music Busines Terms - The Real Road To Music Business Success ainsi qu'un roman intitulé Big Mistakes, the memoirs of Tyron Hatchback. Voici quelques un de ses singles.

     

    TIM WHITSETT & THE IMPERIALS

      Tim Whitsett

     Single Ace records 665 - Octobre 1962

    TIM WHITSETT & THE IMPERIALS

    TIM WHITSETT & THE IMPERIALS  

    Monkey Man

    Cotton Chopper 

     

      Single RIM records 9106 de 1962

    TIM WHITSETT & THE IMPERIALS

     

     Split EP Anglais Range records JRE 7002 de 1966

    reprenant les 2 titres du single RIM 9106

    TIM WHITSETT & THE IMPERIALS

    TIM WHITSETT & THE IMPERIALS

     Mash-Ville

     

     Sweet Jelly

     

     

     Single Atlas records 1253 de 1959/60 ?

    TIM WHITSETT & THE IMPERIALS

     

     

     I Don't Care

     

     

     


    3 commentaires
  • Chaz + 2 "Soup-Bone/Mambo Twist" édité en 1962 sur Mab-Jab records  INS 1001, distribué par House Of Records, Bridgeport, Connecticut. Les deux titres sont composés par C. (Chaz) Saunders, produit par E. Iassogna. Pas d'infos sur ce groupe si ce n'est que Chaz est sans doute pour Chaz Saunders et + 2 pour (peut-être) désigné un trio. Pas d'infos non plus sur le label si ce n'est qu'il existe un second 45T Mab-Jab 1002 : Frank Harris "My Sweet Love" Plutôt Rock, couplé a "A Sweet Dream" dans un genre Doo-Wop.  

     

    CHAZ + 2

     Soup-Bone

     Mambo Twist

     

     

      

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique