• Ray Agee, chanteur, guitariste et compositeur natif d'Alabama, il déménage avec sa famille à Los Angeles ou il fait ses débuts avec ses frères dans un Quartet de Gospel, avant de se dirigé vers le R&B. Pour une biographie plus complète, voir mon précédant article "Ray Agee" pour cela allez dans la rubrique "Rechercher" dans la colonne de gauche, entrez le nom de l'artiste et cliquez Rechercher. Ici avec un de ses singles sur Brandin records 211 sorti en 1966 "Love Is a Cold Shot/The Love Of Life". 

    RAY AGEE - LOVE IS A COLD SHOT

     

     Love Is a Cold Shot

     

     

     


    2 commentaires
  • Le pianiste Bobby Davis et ses Rhythm Rockers avec au sax King Curtis (Ousley) qui co-écrit la face A (The Monkey Shout) avec Mickey Roker pour ce single sorti sur Vest records [8003] distribué par Atlantic en 1964. "Get Wit It/The Monkey Shout", produit par Danny Robinson, le frère de Bobby Robinson célèbre producteur et compositeur New-yorkais et propriétaire des labels Red Robin - Wirlin' Disc - Fury - Fire et Enjoy records.  

     

    BOBBY DAVIS & THE RHYTHM ROCKERS

     

    Get Wit It

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    TYRONE 'WONDER BOY'

     

    Tyrone Davis, né Tyrone Fettson le 4 mai 1938 à Greenville, Mississippi, était un des plus populaires chanteur de Soul des années 1970. Il est connu pour les titres "Can I Change My Mind" et "Turn back The Hands Of Time" qui furent d'immenses succès. Après sa naissance, il passe toute son enfance à Saginaw, et part à Chicago en 1959 à l'âge de 21 ans. Il y part trouver un emploi, et devient le chauffeur et valet du Bluesman Freddie King. Il côtoie Bobby "Blue" Bland, Little Milton et Otis Clay, et décide de se lancé dans une carrière de chanteur. Il arpente alors les clubs de la côte Ouest et du sud des États-Unis. Il croise alors sur sa route Harold Burrage, un pianiste qui le prend sous son aile et l'aide à s'affirmer musicalement. Le jeune talent enregistre ses premiers singles en 1965 sur le petit label Four Brothers (distribué par Atco). Ceux-ci au nombre de quatre, sont écrit par Burrage, enregistrés sous le surnom de Tyrone 'The Wonder Boy'. Malheureusement, Burrage meurt en 1966. Tyrone enregistre aussi un single sur le label Sack records en 1967, puis trouve refuge sur le label de Carl Davis 'Dakar records' en 1968. Carl Davis décide de le nommé Tyrone Davis. Un dj Texan passe alors la face "Can I Change My My Mind" du premier single Dakar, qui rencontre un succès immédiat. Elle se classe n° 1 dans les charts R&B et dans le top 5 pop. Aussitôt, Tyrone et Willie Handerson, son producteur/arrangeur d'alors, capitalisent sur ce succès, avec "Is It Something You're Got" en 1969. C'est le compositeur Johnny Moore qui lui offre son plus grand succès avec "Turn Back The Hands Of Time" en 1970. De plus, l'album l'accompagnant contient 2 autres Hits "I'll Be Right Here" et "Let Me Back In". Il devient un habitué des charts, obtenant en 1975 son troisième n° 1 avec "Turning Point". Il quitte ensuite Dakar pour Columbia. Il y poursuit une carrière fructueuse, occupant les charts jusqu'en 1988. Il publie ses albums sous les labels Highrise - Future -Ichiban - Malaco et Enzone à partir des années 1980. Son succès tient d'abord à son style caractéristique de la Chi-Soul (la Soul de Chicago) où s'exprime les ambitions urbaines de l'Amérique noire rurale, qui veut percé dans la classe moyenne. Son registre se situe entre baryton et ténor. Son répertoire alterne entre Blues fragile fait de vibrato, et des ballades Soul. Il ne connait pas beaucoup de succès en dehors des Etats-Unis. Son orchestre, le Platinum Band est très réputé. Il a joué notamment avec Otis Clay, ami de Tyrone depuis les début. Tyrone meurt le 9 février 2005 à Chicago, des suites d'une attaque cardiaque en septembre 2004 qui avait entrainé des complication cardiaque et une pneumonie. voici le premier de ses single sur le label Four Brother 4 B 474 sorti en 1965 sous le nom de Tyrone 'The Wonder Boy' "Suffer/ Try Me" 2 faces composées par Harold Burrage et produit par Burrage et Jack Daniels. "Suffer" ressortira en 1967 sous le titre "You Made Me Suffer" et avec une face B différente "Please Consider Me" composé par Johnny Moore et Jack Daniels, arrangé par Monk Higgins et produit par Jack Daniels.

     

     single 4 Brothers 4B 447 sorti en 1965

    TYRONE 'WONDER BOY'

     

    Suffer

     Try Me

                            

     Single Four Brothers 45-453 sorti en 1967   

    TYRONE 'WONDER BOY'

     

     

    Please Consider Me

     

     

     


    5 commentaires
  • Little Woo Woo - en réalité Edward Early - and The Moroccos, un groupe de R&B de Dayton, Ohio, que l'on retrouvent parmi les membres de The Morrocco Muzik Makers  [groupe ayant enregistré un single pour Motown] dont la composition est la suivante : Marshal Johns, bass - Harold Williams, guitare - Booker Doston, Orgue - Earl McDaniels et Tyron Harris, sax - Curtis Alexander et William Buckins, trompette - Woo Woo vocal - Marvin Gaye, Drums et Martha & The Vandellas baking vocal pour la face vocale, compositions et production Earl McDaniels et William "Mickey" Stevenson, single sorti en 1963 sur Motown 1047 "Back To School Again/Pig Knuckles". Un seul single pour Little Woo Woo and The Moroccos "The Big Swim" couplé a l'instrumental "Muzik Megaton" joué par The Moroccos, sorti en 1962 sur Greenstar records [939-45-1] petit label independant de Dayton, Ohio. Little Woo Woo sortira aussi un single sur Port records.

    LITTLE WOO AND THE MORROCOS

     

     Muzik Megaton

    The Big Swim

     

     


    5 commentaires
  •  Don Gardner & Dee Dee Ford - EP Français

    Donald Gardner - né le 9 mai 1931 - est un chanteur et batteur américain de Rhythm and Blues. Né à Philadelphie, Gardner a commencé comme musicien professionnel en 1947, encore à l'école. Donald Gardner a rencontré Harry "Doc" Bagby dans les années 1940, profitant de l'occasion pour mettre ses baguettes à l'épreuve dans le groupe de Harry Crafton, (qui comptait l'organiste Doc Bagby parmi ses membres). En 1949, a l'âge de 18 ans, Donald Gardner sort son premier single pour Gotham records, avec le classique de Kurt Weill-Maxwell Anderson "September Song". En 1953, Gardner forme son propre groupe, The Sonotones avec lesquels il enregistre des faces vocales et instrumental pour Bruce records de New York. Il S'associe avec l'organiste Dee Dee Ford dans les années 1960, avec qui il aura ses plus grand succès dont l'un d'eux fut un Hit Top 20 en 1962 "I Need Your Lovin". Gardner a collaboré avec d'autres artistes dans les années 1960, dont Baby Washington. Il enregistre quelques perles R&B dans les années 1965/66 comme "My Baby Likes To Boogaloo" "Let's Party" ou encore "Dog Eat Dog". Avec Dee Dee Ford il enregistre plusieurs singles et trois albums, dont un sur le label Suédois Sonet en 1964, lors d'une tournée triomphale en Suède. Gardner fait parti de la gestion du club Clef Of Jazz à Philadelphie, Pennsylvanie depuis 1985. Voici l'unique EP Français sorti en 1965 sur Pathe Marconi - La Voix De Son Maitre [EMI] EGF 842 , tiré des enregistrements Suédois Sonet records. La composition du groupe était la suivante : Don Gardner batterie, Dee Dee Ford orgue, James Ricks saxophones alto et ténor, Gary Bell saxophnoes ténor et baryton, Nat Stokes trompette et guitare. Mon titre préféré et "Last Dance" !

     

    Don Gardner & Dee Dee Ford - EP Français

     

    Don Gardner & Dee Dee Ford - EP Français

     Last Dance

     Side Meat

     

    Don Gardner & Dee Dee Ford - EP Français

      Hog Head 

     Harlem Rock

      

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique