• BRIAN BROWNE TRIO

    Brian Browne est un pianiste et compositeur Canadien. Né à Montréal, Québec, Browne déménage à Ottawa adolescent et joue professionnellement à l'âge de 18 ans. Bien que largement autodidacte, Browne a pris des cours à The Berklee School Of Music à Boston, Massachusetts et plus tard a étudier avec Oscar Petreson à son école de musique "Peterson Advenced School Of Contemporary Music" à Toronto. Browne accède à la notoriété de la scène Jazz Canadienne dans les années 1960, dans des lieux populaires de Jazz d'Ottawa et de Toronto, et figure dans les programmes nationaux de CBS Radio hebdomadaires "Adventures In Rhythm" , "The Browne Beat" , "Nightcap" et "Jazz Canada" entre autres. The Brian Browne Trio joue comme groupe maison sur le programme de variétés musicales de CTV "The River Inn". En 1969, Browne apparaît comme l'un des quartes pianistes recommandés, avec Bill Evans, Errol Gardner et Marian McPartland à CBS télévision dans le spéciale "The Jazz Piano". 

    BRIAN BROWNE TRIO

    Il a enregistré avec la chanteuse Canadienne Ann Mauray sur ses albums "This Way Is My Way" et "Wheat and Laugther". Il est présent sur CBS télévision pour des émissions lui étant consacré. BMI lui décerne un Award pour son œuvre originale "Morning, Noon and Nighttime" en 1971. The Brian Browne Trio a inclus d'autres musiciens Canadiens notables comme : Skip Beckwith, Donald Vickery, Paul Novotny, Barry Elmes, Michel Donato et Archie Alleyne. Voici un de leurs singles sorti en 1966 sur le label Academy records [121] (distribué par Bell records NY.) "Blues For The U.F.O.'S/Flowers On The Wall". Update : Brian Browne est décédé le 05 juin 2018. 

     

    BRIAN BROWNE TRIO

     Blues For The U.F.O.'S

     Flowers On The Wall

            

     

    THE BRIAN BROWNE TRIO

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • JOHNNY HEARTSMAN

    Johnny Heartsman, né le 9 février 1937 à San Fernando (Californie) , décédé le 27 décembre 1996 d'une crise cardiaque ou d'un AVC (selon les sources) à Sacramento (Californie) à l'âge de 59 ans, était un guitariste, bassiste, flûtiste, pianiste, organiste, chanteur et compositeur de Blues et Soul Blues. Heartsman a montré sa diversité musicale, jouant d'un certain nombres d'instruments de musique, y compris l'orgue électrique et la flûte. Son jeu de guitare distinctif est apparu sur bon nombre d'enregistrements des années 1950 à 1960, dans la baie de San Francisco, et il jouait encore au moment de sa mort. Son premier enregistrement connu est "Johnny's House Party Pt. 1&2" un Hit R&B sorti en 1957 sur Music City records [807] , puis "Johnny's Thunderbird/Johnny's Blue Mood" aussi sur Music City records [811] qui sortent sous le nom de Johnny Heartsman The Rhythm Rocker & The Gaylarks. Heartsman est également A&R pour Music City, et également par la suite pour Shirley Records de Ronnie Badger. Ses autres titres tout aussi connus sont "Paint My Mailbox Blue" et "Heartbum". Heartsman a élaboré un jeu instantanément reconnaissable qui réside notamment dans des sons plaintifs et déchirants qu'il produit en actionnant le potentiomètre de volume de son instrument. Ses débuts en studio ont lieu en 1952, lors-qu’à l'âge de 15 ans il est repéré par le producteur Bob Geddins. Il commence par jouer de la basse auprès de Jimmy McCracklin, Jimmy Wilson et Johnny Fuller, puis devient guitariste et arrangeur. En une quinzaine d'années, sa présence marque les disques de nombreux vocalistes Californiens : Ray Agee - Al King - Sugar Pie DeSanto - Big Mama Thornton et Tiny Powell. parallèlement a ce travail d'accompagnateur, Heartsman dirige l'une des formation de Rhythm and Blues les plus recherchées de la Baie Area. En 1957, il entame une longue tournée lorsque son "Johnny's House Party" devient un best-seller. Mais faute d'un nouveau succès, il reprend ses activités en club et en studio jusqu'à ce que des difficultés d'ordre privé le contraignent à quitté la Californie en 1967.

    JOHNNY HEARTSMAN

    Il prend alors la tête d'un petit ensemble avec lequel il fera le tour des Etats-Unis, et se produira même au Canada, a Porto-Rico et au Brésil. Dans le courant des années 1970, le Blues perd de son emprise sur la communauté noire et Heartsman devient chef d'orchestre du chanteur de Soul Joe Simon, avant de s'établir à Sacramento en 1976. Durant les années 1960, il travail avec Lou Rawls et LaVern Baker. Heartsman est depuis revenu aux sources de sa musique, est son orchestre est régulièrement sollicité dans les circuits internationaux. Le label Aligator lui a fait réalisé un album remarquable qui met en valeur sa voix, souvent trop discrète, mais aussi la flûte qu'il introduit de manière insolite dans l'univers du Blues. C'est toutefois son génie de la guitare qui inscrira son nom dans l'histoire de cette musique, l'influence de Heartsman ayant touché des créateurs comme Buddy Guy, Joe Lewis, Louis Walker et Robert Cray. Il enregistre en 1963 sur le petit et éphémère label Big Jay qu'il avait fondé pour l'occasion "Sizzling/Syrup Sopping" , sorti peu de temps après sur World Pacific records [X-372] pour une distribution nationale (son nom orthographié Hartsman). Il produit un titre pour le label Triad records l'année suivante, qui sert de face B pour un disque des Keyhole Peepers (split single) : Keyhole Peepers "Interview Bateman & Robin M" / Johnny Hartsman "On More Time" qui sort aussi un peu plus tard pour une version vocale chanté par Ray Agee sous le titre "The Monkey On My Back" sur Shirley records, ainsi qu'un single sur l'obscur label Red Fire records [6401] en 1964/65 ? "Besame Mucho Pt. 1&2 (Johnny Hartsman and His band). Il réalise aussi 2 singles pour Arhoolie dont "The Beatles Are Town". Voici trois de ses singles plutôt Jazz : "Sizzling/Syrup Sopping" Big J de 1963 - "Besame Mucho Pt. 1&2" Red Fire 6401 et "One More Time" Triad records [501].

     

     

     

    Single Big J de 1963  "Sizzling/Syrup Sopping"

    JOHNNY HEARTSMAN

     

     

     Single World Pacific X-372 de 1963 ""Sizzlin'/Soppin' " idem à Big J 

    JOHNNY HEARTSMAN

     Sizzling

     Syrup Sopping

      

     

     

    Single Red Fire 6401 de 1964/65  "Besame Mucho Pt. 1&2

    JOHNNY HEARTSMAN

    Besame Mucho Pt.1

    Besame Mucho Pt.2

     

     

     

     Single Triad 501-B [split records] "One More Time

    JOHNNY HEARTSMAN

     

    One More Time

     

     

      

     

     


    votre commentaire
  • SARAH VAUGHAN

    Sarah Vaughan est une chanteuse de Jazz américaine née le 27 mars 1924 à Newark dans le New Jersey et décédée le 03 avril à Hidden Hills en Californie. Née dans une famille aussi religieuse que musicienne, elle apprend le chant et l'harmonium dans un contexte religieux, au sein de l'église baptiste. Elle garde la double spécialité (chant et piano) , jouant du piano dans l'orchestre de son école et chantant dans les chœurs à l'église. Elle se consacre au chant lorsqu'elle gagne le concours d'amateurs du théâtre Apollo à Harlem, dix ans après Ella Fitzgerald qui vient la féliciter. Elle rejoint l'orchestre de Earl Hines puis l'orchestre moderniste, qui introduit le Be Bop dans la musique de big band, de Billy Eckstine. elle est notamment influencée par Charlie Parker et Dizzy Gillespie, alors membre de l'orchestre. En décembre 1944, elle enregistre sous son nom une splendide version de "A Night In Tunisia" ré intitulé "Interlude" avec Charlie Parker et Dizzy Gillepsie. En 1949, elle signe chez Columbia records et y enregistre abondamment. Dans les années 1950, elle alterne des faces plutôt commerciales avec grand orchestre, pour Mercury records, et des faces accompagnée par de petites formations souvent de grande qualité comme celle de l'album historique "With Clifford Brown" en 1954. En 1958, elle enregistre un album avec l'orchestre de Count Basie "No Count Sarah". Dans les années 1960, sa voix perd légèrement en virtuosité mais gagne en profondeur, comme le prouve sa formidable performance au "Tivoli" de Copenhague en 1963 ou celle au Monterey Jazz festival en 1971. Elle enregistre au cours de ces années avec des orchestres symphoniques. En 1982, elle enregistre pour Pablo records un album très personnel. Afin de maitrisé toutes les étapes dans la création de cet album, elle endosse le rôle de producteur. 'Sassy' de son petit nom, choisit les musiciens, les chansons, les arrangements mais également la pochette et le titre de son album "Crazy and Mixed Up" son rêve c'est de faire ce qu'elle veut sans interférences de la part de la maison de disque. A partir de 1982, les enregistrements en concerts ce font plus rares. Ici avec sa version du standard "Fever" signé par John Davenport (un pseudonyme de Otis Blackwell) et Eddie Cooley, pour le label Mercury records [ single 72334 ] tiré de l'album "Viva Vaughan" MG-20941, produit par Quincy Jones sorti, en 1964.  

     

     

    SARAH VAUGHAN

     

     "Fever"

     

     

      


    6 commentaires
  •  

    SONNY SCOTT

    Sonny Scott est un des pseudonymes de Hubert Rostaing, clarinettiste et saxophoniste de Jazz, compositeur , chef d'orchestre et arrangeur de musiques de films (entre autre). Il enregistre sous son nom et aussi sous plusieurs pseudonymes dont Earl Cadillac, Joe Calamazoo, Dick Rasurell et Sonny Scott (dans le début des années 1960). Hubert Rostaing et né le 17 septembre 1918 à Lyon mais il passe son enfance et grandit à Alger où il fréquante le conservatoire de musique. Il s'entraine sur un vieux saxophone, puis par la suite participe à des spectacles de variétés. Il est membre de l'orchestre des "Red Hotters" avec lequel il réalise une tournée en Afrique du Nord qui le conduit au Maroc et en Tunisie. En 1939, il rentre en France, d'abord en Corse, puis débarque sur le continent Européen, ou il se produit jusqu'au Luxembourg. Il joue chez "Mimi Pinson" du saxophone ténor et du bandonéon dans des orchestres de variétés. Le jazzman Alix combelle le remarque. Il est engagé dans le quintette du Hot Club de France où il remplace Stéphane Grappelli retenu en Angleterre pendant la seconde Guerre mondiale. Il joue du Jazz et du Swing en compagnie de Pierre Fouad, Robert Mavounzy, Charles Bazin, Django Reinhardt et l'accordéoniste de Jazz Gus Viseur. En 1940, il enregistre avec Django Reinhardt l'immense succès "Nuage". En 1944, il joue dans diverses salles de spectacles parisiennes, dans lequelles il croise l'orchestre de Claude Abadie, Eddie Barclay et Boris Vian. Dans la seconde moitié des années 1940, il se produit aux Ambassadeurs, au Club des Champs-Elysées, au Pré Catelan, au théâtre Marigny et au théâtre Edouard VII. De 1951 à 1952, il dirige l'orchestre du Moulin Rouge, puis il travail chez Patachou. Le 27 avril 1957, il accompagne Nat King Cole au Palais de Chaillot. La même année il dirige l'orchestre de la Salle parisienne de l'Alhambra de Maurice Chevalier. De 1958 à 1959, il s'intègre à la petite formation constitué par Bob Castella pour accompagné les récitals du chanteur Yves Montand. Après 1962, Hubert Rostaing quitte la scène et s'oriente désormais vers la musique de Films et la musique classique, comme compositeur, arrangeur ou chef d'orchestre. Parallelement à son succès de clarinettiste et de compositeur, il a mené une carrière discographique sous les pseudonymes de Earl Cadillac, Joe Calamazoo, Dick Carusel et Sonny Scott. Il enregistre sous le pseudo Sonny Scott deux super 45T EP sur le label Odeon ainsi qu'un album various "Twist" en 1962 : le premier EP est "Twistologie" Odeon SOE 3682 avec les titres "Twist parade/Twist And Stop/Triple Twist/Peppermint Twist" Sonny Scott et son Sextet , le deuxième EP est Sonny Scott et son Orchestre "Judo Twist/Staking Slow/Slalom/Polotwist" Odeon SOE 3702 et l'album various artistes"Twist contre Tango" Odeon XOC 1011 avec les titres "Hit The Road Jack/Triple twist/Twist and Stop/Let's Twist Again/Twist Parade" les autres titres sont des Tango de Toni Scala et Tony Dallo. Hubert Rostaing meurt à Paris le 10 juin 1990. J'ai choisi ici deux titres plutôt Jazzy "Twist !" sous son pseudo Sonny Scott de sa "période Twist" de 1962, "Twist Parade" et "Hit The Road Jack".

     

    SONNY SCOTT

    SONNY SCOTT

     

     "Twist Parade"

     

     

     SONNY SCOTT

    SONNY SCOTT

     

     "Hit The Road Jack"

     

      

     


    4 commentaires
  •  

    FLOYD MORRIS

    Le pianiste-clavériste Floyd Morris est né à Chicago, il est un des sept enfants du foyer, son père est pasteur et sa mère institutrice. Sa passion pour la musique a commencé par une amitié (qui l'a fortement marqué musicalement) avec un camarade du lycée de Chicago, le désormais célèbre, aux multiples talents, Oscar Brown Jr. Tout en jouant de la clarinette dans le groupe du lycée, Floyd prend également des cours de piano. Il obtient un diplôme en 1943. En 1950, il s'associe avec The Four Shades Of Rhythm comme chanteur-pianiste, apparaissant avec le groupe durant six ans au "The Bar Of Music". Il rejoint ensuite le trio de Johnny Pate, et enregistre un single et deux albums pour King records. A l'occasion, il accompagne sa sœur Jewel, qui faisait partie du trio de chant avec Count Basie band. Floyd fait également partie du groupe maison de label Apex "The Apex All Stars", label fondé par Bill Sheppard. Le tournant dans la carrière de Floyd a été en 1961, quand il se rend a New York pour enregistré un album avec Oscar Brown pour Columbia records. Leurs amitiés c'est renforcé lorsque tout deux se produisent au célèbre club de Jazz "Village Vanguard". Le duo, avec Floyd comme pianiste, directeur musical et arrangeur, contribue ensuite a le faire connaître par l'intermédiaire de leurs apparitions dans de nombreux spectacle TV. Fort de cette expérience, Floyd part pour le mid-west en tant qu'artiste accompli. Floyd joue également du piano avec The Young-Holt Unlimited pour "Soulful Strut". La bonne fortune continue de tournée pour lui, dans ses bagages, Select records, label de New York, qui lui donne l'opportunité de saisir sa chance, ce qu'il fait en composant des titres comme "Big News" "Consoul" "Marsh Along" entre autres, mais aussi avec quelques reprises. Select records sort l'album "The ConSoul of Floyd Morris" en 1965. Floyd enregistre également quelques singles de 1968 à 1972 dans un style Jazz Funk sur les labels BBS records, Philips records, Cutlass records entre autres. Je propose ici l'album "The ConSoul of Floyd Morris" sur Select records SL 1109 édité en 1965.

    FLOYD MORRIS

     

    FLOYD MORRIS

    FLOYD MORRIS

     Pompton Turnpike

     Call Mer Darling

     Consoul

     My Foolish Heart

     Marsh Along

     Discotheque N° 1

    Honeysuckle Rose

    Big News

    Out In The Cold Again

    The Touch Of Your Lips

    Out Of Space

    Eager Beaver

     

     

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique