•  

     Un RockSteady/Reggae de 1970......Test pressing......

                               "MESSAGE FROM A BLACK MAN"                                           

    PRINCE BUSTER

     

     

    Message For A Black man

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    UN  CLASSIQUE !!!! MAIS SUPERBE !!!!! 

                                                           

    SAM & DAVE

     

     

    "I Got A Thing Going On"

     

     

     

     


    votre commentaire
  • T. J & THE GROUP

    Dans les années 1940 et 1950, Jones est généralement considéré comme un joueur de jazz, et son patrimoine Bebop est souvent audible sur ses disques. Mais il avait une forte orientation vers le blues (il a parfois été facturé "Madman Jones and His Blue Saxophone "). Son style a montré un tel souffle énergique et puissant qu'il pourrait tout aussi facilement être considéré comme du rythme and blues. Jones a été crédité pour avoir inventé un amplificateur unique pour le saxophone, dont il se servait ensuite pour donner des cours. Il participe à quelques disques dans les années 1940 et 1950, mais il construit principalement sa réputation comme performer en boîte de nuit. Né Thomas Douglas Jones Jr. le 19 octobre 1922, à Chicago. Il a commencé à jouer du saxophone quand il avait environ douze ans, mais abandonne l'instrument, bien qu'il ait fréquenté l'école secondaire DuSable, où le grand Walter Dyett dirigeait le groupe, il n'était pas intéressé par les études de musique à l'époque. C’est à l'âge de 22 ans - inspiré par Charlie Parker - qu’il reprend l’étude du sax ténor. En 1945, il fait impression sur la scène du Club de la ville, avec son trio Tommy Jones and His Flames of Joy. The Chicago Defender (le plus influent journal hebdomadaire afro-américain) montre ce groupe jouant au El Casino Cafe (823 East 39th) au début décembre 1945 (en fait, son contrat avec le club a été acceptée et déposée par the Musicians Union Local 208 le 1er novembre). À la fin de l'année il déménage à la florissante 63rd Street, à l'ouverture du Blue Heaven Theater Lounge le 21 décembre (le club était situé au 742 East 63rd Street, et un contrat de trois semaines est établit le 3 janvier 1946). Le 6 juin 1946, Musicians Union local 208 accepte un contrat pendant une semaine au The Band Box (un club sur Randolph Street dans la boucle) et un contrat indéfini avec Frank’s Caravan. 

    T. J & THE GROUP

    À la fin de 1946 Jones démarre au prestigieux Hurricane Show Lounge situé 347 East 55th Street. En novembre 1947, il a dirigé un trio en soirée au Macomba Lounge. Durant les années 1950, Jones a continué d’être populaire dans les clubs dans le South Side, sur la scène du Joe's Rendezvous Lounge au 2757 West Madison, au Club Evergreen (1322 Clybourn), au légendaire Bee Hive Lounge (1503 East 55th), au The Cabana Garden (2711 Wentworth), et au New Rocket Show Lounge (5114 South Prairie), poursuivant ses prestations en clubs et enregistrant parallèlement pour (entre autres) Dick Davis sur Miracle Records. En 1951, Jones rejoint Jimmy "BB" Robinson (piano), Israel Crosby (basse), et Jump Jackson (batterie) en soutien sur quatre faces Blues pour Jack Cooley. En mars 1952, Tommy Jones travail comme sideman avec le bluesman Arbee Stidham pour Checker. Bien que Tommy Jones n’ait pas l'habitude de prendre des concerts au-delà de l'Illinois et ses États voisins, il a passé une partie de 1955 sur une tournée avec Roy Brown et The Hollywood revue. Avec "Tommy 'Madman' Jones" and his six piece group", il joue également pour Linda Hayes et Johnny "Guitar" Watson. Après des apparitions au Texas, au Colorado, et en Arizona, ils étaient a l’affiche au Five-Four Ballroom à Los Angeles, les 18 et 20 février 1955 pour un Star-Studded Show prévu pour week end. Ce qui s'est avéré être la dernière session de Jones pour les U.S.A - en juillet 1957 - est celle où il a joué du sax baryton sur une session pour Arbee Stidham ; Sugarman Penigar a eu la place de ténor. Quatre apparitions comme sideman en 11 ans. Personne ne faisait des offres à Jones pour enregistrer en tant que leader. Il décide donc de fonder sa propre entreprise, principalement pour s’enregistré. Bien qu'il ait tenu une session d'enregistrement en 1956, ce n'est qu'en novembre 1957 que Jones fonde Mad Records. Vers 1960, il ajoute un second label M&M Records, à la même adresse pour les opérations : 1207 East 53rd Street. En 1959, le label Mad (et par la suite M&M) sont devenu une partie d’un groupe qui incluait l’étiquette Apex dirigée par Bill "Bunky" Sheppard et le label Dempsey exploité par Norman Dempsey. Le quartier général des opérations Apex-Mad-Dempsey se trouvait au 951 East 47th Street. Lorsque ce groupe s'est effondrée en 1962, Jones a continué ses labels Mad et M&M indépendamment jusqu'à 1991. Tommy Jones meurt le 8 avril 1993 à St. Louis, Missouri. Je propose aujourd’hui son single sous le nom de T. J. & the Group : Tommy Jones Sax tenor ; Orgue non identifié ; Guitare électrique non identifié ; Batteur non identifié. "Blues For The B’s/Reddy Freddy" M&M Records MM 114/115 édité en 1960, produit par Thomas D. Jones. 

     

    T. J & THE GROUP 

    Blues For The B's

     Reddy Freddy

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    On ne presente plus ce groupe de R&B et Doo Wop de Whashinton formé en 1946 par Harold Lucas, encore lycéen. Il choisi le nom de The Clovers (les trèfles) dans l'éspoir que ça leurs porte chance. Composé de Harold Lucas Baryton , John "Buddy" bailey comme chanteur soliste , Matthew McQuarter Ténor , Harold Winley Basse et le guitariste Billy Harris. Ici avec une soul "Hypnotique"

                                                  

    THE CLOVERS

     

     

    He Sure Could Hypnotyze

     

     

     

     


    votre commentaire
  • JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Jamo Thomas participe en tant que percussionniste dans The Bobby Peterson Quintet, basé en Pennsylvanie vers la fin des années 50' composé de : Bobby Peterson : Piano/Chant, Joe Pyatt : Sax, David Butler : Drum, Chico Green : Bass et Jamo Thomas Congas & Bongo. Ils ont enregistrés 6 remarquable single de 1959 à 1961 pour V-Tone records, label de Buddy Caldwell basé a Philadelphie. Le quintet a commencé par joué un mélange de R&B des hits du moment ainsi que les titres favoris de Ray Charles et quelques originaux, quand Lauwrance Kerrin, un talentueux promoteur local les entend a l'auberge de Skyway dans le sud ouest de Philadelphie. Kerrin et Joe Pyatt composent le 1er single du Bobby Peterson Quintet, un instrumental sax piano intitulé "The Hunch" , Kerrin présente le Quintet à Buddy Caldwell qui venait de crée son label V-Tone a l'arriere de son magasin de tapisserie d’ameublement sur Ridge Avenue. Le single sort en 1959 "The Hnch" avec en face B le vocal "Love you Pretty Baby's" et arrive # 71 au Billboard National Pop chart, quand dans le même temps, une version par Paul Gayten sur le petit label Anna records ( d'une des sœurs de Berry Gordy)  se classe # 68 en Novembre 59'. Après 6 singles (instrumental et vocal) ils se sépare en 1962.

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Jamo Thomas passe alors son temps des Bahamas (ou il est né ?) à Chicago et enregistre chez Conlo (label produit par Jerry Butler avec qui il fait quelques tournées), Thomas, Chess, Decca, Sound Stage Seven, Nassau, Revu et Emerald records des années 60 jusqu'au milieu des années 70'. Voici donc la poignée d'enregistrement d'un chanteur et joueur de congas de Soul/Funk qui mériterait plus d'attention. Il enregistre a Chicago son 1er disque " Stop The Baby/ "Let's Party" pour Conlo records : 881, un label produit par Jerry Butler (figure de la soul de Chicago) en 1965, puis pour Thomas records (un petit label appartenant à Eddie Thomas, distribué par St. Lawrence) une version de "I Spy (for the F.B.I) en 66', le titre était écrit par Herman Wesley Kelley et Richard popcorn Willie pour Luther Ingram qui l'à enregistré quelque mois avant Jamo Thomas, il est couplé a "Shake Hip Mama" (produit par Monk Higgins et Burgess Gardner) Thomas 303, il se classe 98 au Billboard Hot 100. toujours la même année, le 2eme single pour Thomas records 304 "Arrest Me/Jamo's Soul". Après un passage chez Chess records pour 2 excellents titres "Must I Holler/I'll Be Your Fool" chess 1971, il signe chez Sound Stage Seven et sort en 1965 2 singles : SSS 2584 "Nassau Daddy/Jive Mother In Low" et SSS 2596 "Bahama Mama Pt.1&2". Puis en contrat chez Decca en 68' il enregistre "Education Is Where It's At Pt.1&2", Decca qui en profite pour réédité "Bahama Mama part 1&2". Il produit également 2 singles du groupe qui l'accompagne: The Party Brothers sur Canusa et Revue Records. Arrive les années 70', et Thomas se déplace a Philadelphie ou il enregistre 2 singles pour SSS intrenational sous le nom de Mr jamo : Sound Stage Seven intrenational 798 "Shake What You Brought Pt.1&2" et SSS Int 808 "You Just Ain't Ready Pt.1&2. Il enregistre également pour Preception records, dans le cadre d'une compagne promotionnel pour Stax records. Ses enregistrement prennent fin dans le milieu des années 70'. 

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Il enregistre tout de même en 1983 un single sur Emerald Records, qui sort aussi en Maxi format LP (12) avec des versions plus longues. Bien que quelques temps après, il est crédité en tant qu'arrangeur pour un album Gospel d'Elle Washington. Son hurlement est entendu a l'intro du titre "Sceam" pour Graham Central Station's sur l'album "Star Walk" Warner Bros en 1979. Grahm Central Station's  et un groupe de Funk de Larry Graham qui a ensuite formé Sly & The familly Stone. Il enregistre tout de même en 1983 un single sur Emerald Records - sous le nom de Jamo - qui sort aussi en Maxi format LP (12) avec des versions plus longues. L’héritage de Jamo Thomas ce résume a la production d'une poignée d'enregistrement d'une Soul Funk créative et d'une classe exceptionnel !....Historique des Party Brother : Originaire de Greensboro N.C, Georges Bishop (lead guitar bass) alors qu'il était étudient a l'université A&T de Caroline du nord, et invité a participé aux talents de 1er année, pour cette occasion, il forme un groupe de 8 musiciens qu'il nomme The Majors (qui deviendront plus tard The Mighty Majors) et c'est tout naturellement qu'ils composent et enregistre le titre (instru) A&T's Party avec en face B "Let's Me Be The one" une ballade de qualité avec une émouvante harmonie vocal. Le single et produit par jamo Thomas qui a probablement donner le nom de Party Brother au groupe. Le single est enregistré sur Canusa records ( petit label distribué par le groupe Ami-Mala-Bell). The Majors ont joué leurs musique sur le campus de l'Université d’état A&T ainsi que sur d'autres campus et boites de nuit dans l'ensemble de la Caroline du nord, du sud et de la Georgie. Bien que les membres du groupe joue pour le plaisir, leurs prestations  est également une source de revenus pour financer leurs études. Formés au printemps 67', les membres ce composent de : Timothy O. Hiks (lead & rhythm guitar) Norman Lavelle Johnson (trumpet)  George Bishop (first bass player) Worthington Brown (second bass player) Giles Rozie (bariton sax) Earnes Sylvester (speedy) Jones (drum) et jamo Thomas (Congas). Jamo Thomas enregistre également un single avec le groupe The Banditos "Jamo's Banditos - Foot Print In The Sand/Caribbean Lady édité sur Nassau Records.

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Stop The Baby

    Let's Party 

     

     

     

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    I  Spy

    Snake Hip Mama   

     

     

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Arrest Me 

    Jamo's Soul 

     

     

     

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Must I Holler 

    I'll Be Your Fool 

       

     

     

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Jive Mother-In-Law

    Nassau Daddy

     

     

     

     

     Sound Stage 7 - édition USA

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

     

    Rare single Français - Monument / Barclay S-S 45 - 2596

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Bahama Mama Pt. 1

    Bahama Mama Pt. 2

     

     

     

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Let Me Be The One * The Party Brothers

    A & T's Party * The Party Brothers

     

     

     

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Nassau Daddy * The Party Brothers

    Do The Ground Hog * The Party Brothers

     

     

     

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Education Is Where It's At Pt. 1

    Education Is Where It's At Pt. 2 

     

     

     

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    Shake What You Brought With You Pt.1 * Mr. Jamo

     Shake What You Brought With You Pt.2 * Mr. Jamo

     

     

     

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

    You Just Ain't Ready Pt.1 * Mr. Jamo

     You Just Ain't Ready Pt.2 * Mr. Jamo

     

     

     

    JAMO THOMAS & The Party Brothers

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires