• Three J’S, un inconnu trio Jazz de la côte ouest. Leur tentaculaire Chalito - teinté latin - couve avec une intensité effrayante, atteignant, par inadvertance ou non, quelque chose de psychédélisme. A une période où les musiciens de Jazz essayaient de comprendre comment aborder la musique Rock ascendante, ils ont, pour le moins, réussi à chevaucher la limite où l’Exotisme et devenu Psychédélisme. Enregistré en 1968 ? sur (We’re Moving) Smogville, petit label basé à Oakland. Que cinq singles en tout pour ce label, du moins a ma connaissance. "Chalito Pt. 1&2" (We’re Moving) Smogville SR 01. Composé par J. D. Lambert et produit par J. E. Doyle (deux des trois J ?). 

     

    Chalito Part One

     Chalito Part Two

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Lovelane Music a été fondée en 1960 à Detroit, Michigann par Sammy Kaplan qui n’avait d’autres intention que de capturer l’instant présent de petits groupes locaux de R&B, Blues et Funk de Detroit et pas forcément en créé un document historique, il se trouve qu’il a réussi et l’un, est l’autre. Son père, Morris Kaplan a fondé Danceland Records à la fin des années 1940. La liste initiale des artistes et compositeurs de Lovelane Music comprenait : John Lee Hooker, Candy Johnson, Tony Blues Lewis, Tommy J. Jefferson, Rose Nelson, Morris Kaplan, Jerry o, Mitch Ryder, the Sea Shells, The Soulmates (le groupe maison), Tom & Jerry O, Roy Cohen, Tom Moers, Barbara Lewis, Jimmy Fallon, Gerald Alston, Joe Farrell, et Richard "Popcorn" Wylie. En outre, les Funk Brothers originaux (James Jamerson, Benny Benjamin, Robert White, Eddie Bongo Brown, et Jack Ashford) ont fait partie du processus d'enregistrement sur toutes les démos et les disques de Lovelane Music. De cette Fondation, a émergé le Boogaloo sound ! Plus important encore, Lovelane Music Publishing représente un réel engagement du son de Detroit et Los Angeles. Plus tard, Kaplan fait également incursion dans le hip-hop en signant des compositeur et artistes tel que : Victor Newman (2009) et dans le jazz et la pop. Lovelane Music publie également des compositions de John Fumo, Kenny Hirsch, et Brooke Lizotte. Lovelane Group est depuis spécialisé dans l'édition, la licence en ligne, la publicité, Internet/radio FM, et le placement de film/télévision. 

    Après avoir déménagé à Los Angeles, Californie, Kaplan place certaines vedettes de son catalogue dans des films tels que "Remember The Titans" (Quiet Home / The Seashells) ; "Bones" (Another Tear Must Fall / The Sea Shells) ; "Resurrecting The Champ" (Broken Hearted Me / The Martiniques) ; "Yards" (Boo-Ga-Loo / Les Mc Cann) ; "On The Road" (​Wayne County Ramblin' Blues / John Lee Hooker) ; "Sous La Neige" (Another Tear Must Fall / The Sea Shells) ; "The Bachelor" Papa Chew Do The Boogaloo / Jerry-O (et plus récemment "Get On Up" - l’histoire de la vie de James Brown - (Ebony Jump / Candy Johnson). Revenant à présent aux années Boogaloo. En 1966, Jerry Jerome Murray, alias Jerry-o quitte Chicago avec son comparse Tommy Dark (de son vrai nom Robert Tharpe - ex chanteur des Ideals - pour rejoindre la scène bouillonnante des mid-sixties de Detroit et Sammy Kaplan avec qui il entame une collaboration pour son label Boo-Ga-Loo Records, dont Jerry-o - Prince du Boogaloo - sera la vedette principale. En dehors de sa propre discographie (que j’ai déjà présenter en 2012, visible ICI JERRY-O ), Jerry-o écrit, arrange et produit également pour d’autres artistes - en collaboration avec Kaplan - pour Boo-Ga-Loo Records. Bernie Hayes, célèbre dj, compositeur et chanteur ; le batteur New-yorkais Larry Payton et le multi-instrumentiste (claviers, saxophone et batterie) Oliver Sain, participent également à l’aventure. Je propose donc aujourd’hui ce que Jerry-o a produit pour d’autres artistes pour Boo-Ga-Loo Records, mais aussi pour son propre label - Jerry-O Records - ainsi que pour les labels Double Soul (qui semble être co-fondé par lui-même et Bernie Hayes) et Larry O Records, dont la J (de Jerry-o) et remplacé par le L de Larry Blasengame (guitariste du groupe Larry & The Hippys). Il me manque malheureusement quelques-uns de ces singles pour être complet dans cette discographie : Mary Johnson "I’m Tired vocal/instrumental" (Boo-Ga-Loo 101) ; Green Grunchons All Stars "Guys & Gals Bounce/Ode To Wash Allen Girls" (Boo-Ga-Loo 112) ; Milton Jefferson "Cole Slaw/ ?" Boo-Ga-Loo 466) ; The Ideals "The Mighty Lover/ Dancing In The US" (Boo-Ga-Loo 108) ; The Mighty Lovers "The Mighty Lover/ Soul Blues" (Boo-Ga-Loo 468) ; The Ideals "The Mighty Lover/ Soul Blues" (Boo-Ga-Loo 468) ; Maruice Miller Trio "Fly Me To The Moon/ Karachi" (Jerry-o 107 - Ex-801) et Joe Berry "(Do) Wang Dang Doodle/ Inst." (Jerry-o 112). Si par la suite (et par bonheur) je mets la main dessus, je ferais bien sur une mise à jour. 

     Je démarre cet article par le single du Girl group The Sea Shells,   initialement nommée The Chevelles, édité en 1964 (voir mon   article sur ce girl groupe) dont les droits ont été vendus à   Sammy Kaplan par les auteurs-compositeurs Roy Corvin/Cohen   et Tommy Moers. Kaplan a alors renommé le groupe et réédité   (en 1965/66 ?) la face A "Another Tear Must Fall" (mais pour la   face B) avec en face A, une autre chanson de Roy Cohen non   édité à l’époque et également revendue à Kaplan "Quiet Home".   Le single est produit par Tom Moers et arrangé (pour Quiet   Home) par le saxophoniste (Funk Brother) Mike Terry, édité sur   Villige Records (VR 1000) label crée sans doute pour l’occasion   par Kaplan (Lovelane Music), la chanson "Quiet Home" est   crédité à un certain Jerry Greer ? Suivront les autres productions   (pour différents artistes) de Jerry-o/Kaplan/Bernie Hayes/Oliver Sain, sur les labels Boo-Ga-Loo - Jerry-o et Double Soul Records, ainsi que les singles Westbound et Volt, produit par Jerry-o et Bernie Hayes. 

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Quiet Home

     Another Tear Must Fall

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     

      

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     Mary Johnson : Qui pourrait être (?) la chanteuse basée à Chicago ayant     enregistré quelques singles sur Foxy - Queen et Federal Records. Mary       Johnson ici présente a enregistré un single sur Boo-Ga-Loo Records (101)   "I’m Tired" vocal/instrumental, édité en 1966/67 ? que je n’ai jamais   entendu et que je n’ai malheureusement pas.

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     I'm Tired - vocal/instru

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORYThe Ideals : Groupe de Doo Wop de Chicago ayant enregistré de 1959 à 1966 sur Checker - Paso - Cortland - Satellite et St. Lawrence Records, est composé de : Frank Cowan (chanteur principal), Leonard Mitchell (1er tenor), Wes Spraggins (second tenor), Robert Tharpe/Tommy Dark (baryton), Clifford Clayborn (bass), puis fin des années 50’ Reggie Jackson remplace Frank Cowan, Sam Stewart remplace Clifford Clayborn, Wes Spraggins ayant quitté le groupe. Le groupe enregistre en 1967 "The Mighty Lovers/Dancing In U S A" sur Boo-Ga-Loo Records BL 108, produit par Jerry-o / B. Hayes et Popcorn Wylie. 

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    The Mighty Lover

     Dancing In U S A

     

     

     

     

    * Milton Jefferson "Cole Slaw/ ? " Boo-Ga-Loo 466 (1968). Je n’ai pas d’infos sur ce chanteur, et ne possède pas non plus ce single, que par ailleurs je n’ai jamais entendu !        

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    The Green Grunchons All Stars : "Guys And Gals Bounce / Ode To Wash Allen Girls" Boo-Ga-Loo Records 112, édité en 1969 "Guys And Gals Bounce" est dans l'esprit de "Sock-In-Soul" des Soulmates (groupe maison Lovelane Music) en fait une version de "Karate Boogaloo" instrumental, quant a la face B "Ode To Wash Allen Girls" elle figure sur le single de Wash Allen édité sur Double Soul en partie 1&2. Je n’ai pas d’infos sur The Green Grunchons All Stars, peut-être les Soulmates sous un pseudo ? Je ne possède malheureusement pas ce single. 

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    A/ Guys And Gals Bounce

    B/ Ode To Wash Allen Girls

     

     

     

      

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    The Mighty Lovers sont en fait The Ideals sous un pseudo (même membres) produit par Popcorn Wylie. "Mighty Lover/Soul Blues" est édité en 1968/69 ? sur Boo-Ga-Loo Records BL 468. "Mighty Lover" est exactement la même chanson que par The Ideals, la face B "Soul Blues" est le même morceau que "I'm Tired" (renommé), plusieurs fois utilisé par Jerry-O pour lui même ou pour d'autres artistes.  

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Mighty Lover / Soul Blues

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     

     

      

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     Charles Plookie McCline : Pas d’infos sur ce chanteur basé à Chicago ?   "Uncle Willy/ The Gorilla Walk" édité en 1964 sur Jerry-o 101. Charles   "Plookie" McCline enregistre un deuxième single pour Jerry-o mais   celui-ci et édité sur Larry-O avec la même numérotation que le   précédent sur Jerry-O, a savoir 101 en 1964/65. Le J de Jerry-o étant   remplacé par le L de Larry  Blasengame, guitariste du groupe Larry &   The Hippys (ayant enregistré pour Toddlin Town Records) et qui   travaille a cette période en collaboration avec Jerry-O.

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    The Gorilla Walk

     Uncle Willy

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    She Got Another Man

    You Conquored Me

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     Willie Logan & the Plaids, groupe de Doo Wop de Chicago dont les   membres sont : les frères Willie Logan et O. C. Logan, Arthur Ford et   Dave Hoskins. Willie Logan a également fait partie des groupes The     Ballads et The Equallos. Avec The Equallos, il enregistre un single sur le   label du saxophoniste Tommy "Madman" Jones, Mad Records. En 1964,   ils enregistrent "Say That You Care/You Concored Me" sur Jerry-o   Records (103) label de Jerry Murray. "Say That You Care" est   également enregistré par The Dukays sous le titre "Say You Love Me", "You Conquored Me" est lui interprété par Charles "Plookie" McCline.

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Say That You Care

    You Conquored Me

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Bobby Rush : de son vrai nom Emmit Ellis, Jr. né à Homer, Louisiane, chanteur, compositeur et musicien (guitare/harmonica) de Blues, R&B, Funk et Soul-blues, Il enregistre en 1964 "Someday/Let Me Love You" sur Jerry-o Records (104), que je présente ici.

     

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Someday

    Let Me Love You

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     The Dukays : groupe de Doo Wop dont les membres originaux (de   1961) sont : Eugen Dixon (Gene Chandler) sa cousine Shirley Jones ;   James Lowe ; Earl Edwards et Ben Broyles. Plus tard (vers 1962)   Charles Davis (alias Nolan chance) remplace Chandler (lorsque celui-ci   quitte le groupe pour sa carrière solo) et Margaret "cookie" Stone   prend le relais de Shirley Jones, lorsque celle-ci quitte le groupe. The   Dukays enregistrent en tout - de 1961 à 1963 - trois singles pour Nat   Records, et trois autres pour Vee-Jay Records, avant de signer avec Jerry Murray sur Jerry-o Records en 1964 pour trois singles (dont deux avec la même numérotation (105) "The Jerk/Mo’ Jerk" puis "The Jerk/Say You Love Me"), avec un nouveau line-up : Claude McRae (Lead), Richard Dixon, Earl Edwards et James Lowe.

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    The Jerk

    Mo' Jerk

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    A/ The Jerk (déjà posté)

    B/ Say You Love Me

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Mellow - Fezneckey

    Sho Nuf M.F.

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     Mutt & Jeffo : sont en fait Tom & Jerry-o avec leur single "Soul L-O-V-   E-R/ I’m Tired" initialement édité en 1964 sur Sherwood Production   Records [SP 106] petite étiquette sous label de Boo-Ga-loo Records,   produit par Tom Moers. De nouvelles étiquettes Jerry-o Records - avec   le même n° SP 106 - sont alors imprimées et collées sur les derniers   exemplaires Sherwood (peut-être pour apporter quelques royalties à   Jerry Murray ?) "I’m Tired" et renommé pour l’occasion "Soul Blues".   Je présente néanmoins ce single (pour la curiosité), bien qu’il fasse   plutôt partie de la discographie de Jerry-o et non des productions Jerry-o pour d’autres artistes.

     

    Sherwood Production/Jerry-o Records  SP 106 - 1964/65 ?

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Soul L-O-V-E-R

    Soul Blues

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     

    Maurice Miller Trio : Nommé ici Maruice ! surement une erreur     d’impression, édité en 1965 ? Je n’ai malheureusement pas d’infos sur   ce Trio, et ne possède pas non plus le single.

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    A/ Fly Me To The Moon

    B/ Karachi

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     

     Paul Tate : "Fool For You/Save Your Love" Jerry-o 110 édité en 1965.   Pas d’infos sur ce chanteur.

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Fool For You

    Save Your Love

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     

    * Joe Berry "(Do) Wong-Dang-Doodle vocal/instru" Jerry-O 112 - édité en 196 ?  Je n’ai pas d’infos sur ce chanteur, et ne possède pas le single.

     

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    A/ (Do Wang-Dang-Doodle - vocal

    B/ (Do Wang-Dang-Doodle - instru

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Bernie Hayes : Célèbre dj de radio, présentateur a la télévision et Records producteur, natif de Chicago où il a travaillé à WVON, GTPE, WMPP et WYNR, il se rend à St Louis, Missouri, où il a occupé des postes de direction aux stations de radio : Katz, KWK, KKSS, KIRL, WESL, KXLW et Kadi. Il fut également le dj numéro un des après-midi "Soul Jock" et Midnight Jazz du Blue Note Club à East St. Louis, Illinois. Vers le milieu des années 60’, il rejoint Jerry-o et Sammy Kaplan, et participe à l’écriture et la production des trois singles (Double Soul et Westbound) de E. Rodney Jones - autre célèbre dj - ainsi que du single de Scoop Sender pour Double Soul avec la participation de Oliver Sain, et également pour lui-même avec trois singles. Le premier sur Double Soul édité en 1969, le second en 1970 ? sur Brightstar Records 500, et en 1970 sur Volt Records. 

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    En 1979, il a lancé le premier talk-show noir dans la région de St. Louis sur la station de radio Katz, puis en 1985, le premier talk-show noir sur la station de radio WGNU, entres autres activités de journaliste pour WCBI-TV (CBS), à Columbus, Mississippi. Il a également remporté un premier prix de radio pour le documentaire "l'histoire de la radio noire à Saint-Louis", et plus de 685 récompenses dont huit en 2011 et neuf en 2012. Il a également joué le rôle du docteur Robert Smith dans le film The Swing Set de Sean Hunt en 2011. J'ajoute son single sur Brightstar pour sa version de "The Soul Pearl" de Jerry-O.

     

    Double Soul Records D-S 1044 - 1969

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Tribute To A Black Woman (I'm Tired vocal)

    Tribute To A Black Woman (instru)

     

     

     

    Brightstar BS 500 - 1970 ?

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    The Soul Pearl

    Calling On My Buddy's

     

     

     

    Volt VOA-4047 promo : Part 1 sur les 2 faces - 1970 

    Je ne possède que l'édition promo, donc pas de part 2 !  

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     Cool Strut Pt. 1

     

    Un grand Merci à Gerard Herzhaft Blue eye pour l'envoi de la version complète de "Cool Strut" part 1&2, qui nous permet de l'écouté ici en entier !

    Cool Strut Pt. 1&2

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     E. Rodney Jones: Autre célèbre dj Né le 8 août 1928 à Texarkana,     Texas, décédé le 2 janvier 2004 à Baton Rouge, Louisiane à l’âge de   76 ans. Prolifique dj de R&B, connu sous le nom de "The Mad Lad"   officiant tous les après-midis à la radio WVON de Chicago. Il a   également enregistré quelques singles dont deux sur Tuff Records en   1967, deux sur Double Soul en 1970, un sur Westbound en 1970, un   sur Twinight en 1971 (E. Rodney Jones And Friends) et un dernier en   1972 pour Brunswick en duo avec Willie Henderson pour une face. Je propose aujourd'hui que les singles produits par Jerry-o et Bernie Hayes.

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    A/ Right On - Right On

    B/ Chicken On Down = I'm Tired/Soul Blues sous un autre nom

    *déjà posté avec Mutt & Jeffo

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Pushing The Buck

     Soul Sister

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    A/ Right On Right On (Sex Machine) même morceau que Double Soul 107

    B/ Football

     

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    The Bronzettes : Girl group (Quartet) basé à Chicago, composé de : Maya Lolita Julian, sa sœur Beatrice "Cookie" Julian ; Sherry Parham et Tina Colins. Elles ont enregistré en 1967 un premier single sur Twinight Records "George Mcgregor & The Bronzettes" Temptation Is So Hard To Fight, couplé en face B avec McGregor Brothers "Every Time I Wake Up", puis pour Double Soul Records (108) également en 1967 ? produit par Jerry-o et arrangé par Larry Blasengam "(Beggin) Baby Don’t Leave Me" qui est en fait une version de "Karate Boogaloo" de Jerry-o, couplé à "Moment" composé par Ernest Burt (propriétaire du label Magic City). The Bronzettes ici présent n’ont - par ailleurs - pas de connexions avec le groupe du même nom de Philadelphie ayant enregistré sur Parkway (Cameo).

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Moments

    (Beggin) Baby Don't Leave Me

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

     

     Scoop Sanders : Je n’ai pas d’infos sur ce chanteur, basé à Chicago ?   Je ne lui connais qu’un seul single édité en 1967 sur Double Soul   Records 112" I’m The Boss Part 1&2" composé par Bernie Hayes et   Oliver Sain - produit par Jerry-o, Bernie Hayes et Oliver Sain.

     

     

       

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    I'm The Boss Pt. 1

     I'm The Boss Pt. 2 

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY Wash Allen : Peut-être (?) le légendaire présentateur de radios à   Memphis et Nashville Tennessee ; Cleveland, Ohio ; Washington, D.C.,   et également directeur des opérations à Detroit, Michigan. Connu   pour son légendaire "Wash Allen Show" à la Radio, ainsi qu’une   émission télévisé "The Wash Allen Show", un magazine social à   Houston sur khou-TV (affilié CBS). Merci a ceux qui savent de   confirmer OU infirmer si ce Wash Allen est bien celui ayant enregistré   un single en 1967 sur Double Soul Records (10067) "Ode To Wash   Allen Part 1&2" (inspiré par I'm Tired) composé par Allen/Miller (pour les paroles), produit par Washday Productions. 

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Ode To Wash Allen Girls Pt. 1

     Ode To Wash Allen Girls Pt. 2 

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    The Soulmates : Groupe maison, probablement les Funks Brothers : James Jamerson, Benny Benjamin, Robert White, Eddie Bongo Brown, Jack Ashford et Richard "Popcorn" Wylie. Un single seulement sous ce nom de groupe édité en 1969/70? "Sock-In-Soul" version de Karate Boogaloo, couplé à "Casino Royale" (I'm Tired).

     

     

     

     

    SAMMY KAPLAN & JERRY-O STORY

    Sock-In-Soul (Karate Boogaloo)

     Casino Royale (I'm Tired)

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • NAPPY BROWN

    Napoléon Brown Goodson Culp (12 octobre 1929 - 20 septembre 2008) plus connu sous le nom de scène Nappy Brown, était un chanteur et pianiste de R&B. Ses hits comprennent "Don't Be Angry", "Little By Little", et "Night Time Is the Right Time". Son style était reconnaissable ; Brown utilisait un large vibrato, melisma, et des syllabes supplémentaires distinctives. Brown était le fils de Kathryn Culp et de Guy Lee Brown. Après la mort de sa mère, il a été élevé par Fred et Maggie Culp. Ils ont fréquenté l'église AME Zion Church, et a été scolarisé à Charlotte, en Caroline du Nord. Il a commencé sa carrière en chantant du gospel avant de passer au R&B. En 1954, il remporte un contrat d'enregistrement avec Savoy Records, qui a donné une série de hits, y compris "Don't Be Angry" (#2 R&B, #25 pop, 1955), "Pitter Patter" (#10 R&B, 1955), "Little By Little" (#57 pop , 1956), et "t Don't Hurt No More" (#8 R&B, #89 pop, 1958). Brown a été parmi les plus grandes stars du R&B, souvent en tournée avec les revues d'Alan Freed. Ses chansons, ainsi que celles de ses pairs et de ses contemporains (comme Little Richard, Chuck Berry et Fats Domino), ont été parmi la première vague de musique pop afro-américaine à être remarquées et populaires auprès des auditoires blancs. Elvis Presley aurait été voir Brown chanter chaque fois qu'il se produisait à Memphis. En plus de l'influence du Blues sur la musique de Brown, et du R&B / pop des années 1950, la voix puissante et polyvalente de Brown, combinée à son style émotionnel distinctif, est largement considérée comme un maillon clé dans le développement de la musique soul. Au début des années 1980, un intérêt renouvelé pour le R&B conduit Brown à la sortie de premières chansons sur des albums européens. À l'instigation de Bob Margolin, ancien guitariste du groupe Muddy Waters et fan de Brown, il revient dans l'industrie de la musique, commençant par une tournée en Scandinavie en 1983. En 1984, 14 ans après son dernier enregistrement, Brown signe avec Landslide Records et sort l'album Tore up avec The Heartfixers, suivi d'autres enregistrements. Le Hit de Brown  "Piddly Patter, Patter" a été utilisé dans la B.O du film de John Waters « Cry-Baby » avec Johnny Depp (1990). L'album final (cd) de Nappy Brown "Long Time Coming" enregistré en mai 2007, sur Blind Pig Records, est sorti le 25 septembre 2007. L'album avait reçu de bonnes critiques, obtenant à Brown ainsi qu’à l’album d’être nominés pour un blues Music Award. Produit par Scott Cable "Long Time Coming" met vedette les guitaristes Sean Costello, Bob Margolin, Junior Watson, et d'autres invités, y compris le saxophoniste baryton Joe Serin, jouant sur les hits de Brown et de plusieurs nouvelles chansons. À l'automne 2007, Nappy Brown faisait la couverture du magazine Blues Living (septembre), suivi d’une tournée européenne. Le 20 octobre 2007, Brown était invité à l’émission radiophonique "Prairie Home Companion" animée par Garrison Keillor. Lors de la cérémonie des Blues Music Awards en mai 2008, Brown a donné une dernière performance "électrisante" réalisant un incroyable come-back. Le 1 juin 2008 suite à une performance au Crawfish Festival à Augusta, New Jersey, Brown, tomba malade (grippe ?) et fut hospitalisé. Il mourut dans son sommeil le 20 septembre 2008 à l'hôpital Mercy de Charlotte, en Caroline du Nord. Brown a été intronisé au blues Hall of Fame le 24 août 2002. Je propose aujourd'hui un de ses single édité en 1961 sur Savoy Records [1594] "Coal Miner/Hoonie-Boonie" ainsi que la version alternative de "Coal Miner" édité en 2010 par Jukebox Jam series sur Saxco [1009] (reprenant le graphisme de Savoy).

     

    NAPPY BROWN

    Coal Miner

     Hoonie-Boonie

     

     

     

    NAPPY BROWN

    Coal Miner - Alternate Version

     

     

     

     

     


    6 commentaires
  • Roy Cohen et Tommy Moers étaient des auteurs-compositeurs basés à Detroit, mais travaillant également sur New York, avec le pianiste (Funk Brothers) Richard "Popcorn" Wylie. Cohen et Moers étaient également producteur, sous les noms de "Skyhigh prod. et Ttiple-Eight Musique. Cohen était aussi propriétaire des labels "Butane" et "Roman". Ils travaillaient beaucoup pour Sammy Kaplan (Lovelane Music), dont la famille possédait une concession de disques à Detroit, ainsi que Danceland Records. Je parlerais de Sammy Kaplan dans un prochain article qui est en préparation, mais malgré l’enthousiasme que le lui porte, une certaine indolence fait que cela pourrait prendre une poignée de jours ou de semaines ? Revenons aux compositeurs Roy Cohen - qui signait parfois Corwin - et Tommy Moers, talentueux pianiste qui jouait sur toutes les sessions de Cohen, mais également dans de nombreux groupes, sans être jamais crédité. Cohen et Moers, comme je le disais, écrivait beaucoup pour Sammy Kaplan, mais parallèlement, ils publiaient ce qu’ils écrivaient sur les labels de Cohen, qui lui-même chantait et a enregistré sur son label Roman et sur HOB (House Of Beauty - Detroit). En 1964, ils produisent un Girl group qu’ils nomme The Chevells, pour qui ils composent quelques chansons dont deux son édités sur Butane Records "Another Tear Must Fall/It’s Goodbye" Butane B-777. Pour ce single, Cohen signe Corwin (comme il le fait souvent) produit par Cohen/Corwin et Moers. D’autres chansons écrites par Cohen/Corwin et Moers, sont chantées par The Chevells en live pour les radios locales, mais pas édités. Finalement Cohen revend les droits des chansons des Chevells a Sammy Kaplan qui récupère le Girl Group, change leurs noms en Sea Shells et réédite, probablement en 1965/66 ? "Another Tear Must Fall" avec en face A un autre titre de Cohen non édité à l’époque (Quiet Home), avec pour les sessions les fameux Funk Brothers, et arrangé par Mike Terry (autre Funk Brothers), mais cela fera partie de l’article sur Kaplan. Pour l’heure, je propose le single édité sur Butane Records sous le nom de The Chevells, girl group dont Cohen ne se souvient que du prénom de la chanteuse principale : "Jackie". La chanson "Another Tear Must Fall" a été utilisée dans la B.O des films : Bones (Ernest R. Dickerson - USA - 2001) et Sous La Neige de Aurélien Héraud (France 2012).

     

    THE CHEVELLS

    Another Tear Must Fall

     It's Goodbye

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     ABSENT QUELQUES JOURS, JE VOUS SOUHAITE (en avance) UNE BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2018 ! FÊTEZ LE PASSAGE DE LA NOUVELLE ANNÉE, ET POUR CEUX QUI SORTENT, SOYEZ PRUDENT! J'AJOUTE UN PEU MUSIQUE (festive) EN AVANT-GOUTS!

    PEACE & LOVE!

     

     (Remix David Elizondo)

     Heat Wave - Martha & The Vandellas

        

     

     

     

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires