• JOHNNY "TWIST" WILLIAMS

     Né Johnny Lee Williams dans le Mississippi Delta   Mud à St. Louis, MO dans les années 1930, Il   débute en 1957 et développe son nouveau son   Rocka Boogie Delta Blues à Chicago (qui était et   est encore la Mecque du Urban Blues du Mid-   West) où il déménage avec sa famille : Dorothy,   sa première femme et sa petite fille, Felicia Ann   Williams fin 1961. Son Rocka Boogie s'étend   rapidement dans tout Chicago, divertissant à la   fois les noirs et les blancs, pendant cette   période, sous le nom de Johnny Twist jouant   avec sa fameuse Guitare Gibson Flying V 1958 au   Old Famous Peppers Blues Lounge appartenant à   Johnny Peppers au 43ème rue Vincennes situé   dans le Low End Blues District de Chicago, où   jouaient les Bluesmen : Muddy Waters, Howling   Wolf, Otis Rush et leurs groupes ainsi que   d’autres artistes de blues. Johnny Lee Williams a   enregistré deux ou trois 45 sur son nom et plusieurs singles sous le nom de Johnny Twist et "Bo" Dud (Dudley) and Johnny Twist. Il joue également de la guitare sur Wang Dang Doodle de Koko Taylor. En homme d’affaire, Johnny "Twist" Williams gère sa carrière musicale,

    JOHNNY "TWIST" WILLIAMSouvrant par la suite un magasin de disques à Chicago, qui deviendra un musé en 1981. Je post aujourd’hui son single sur Dud Sound [4730] - distribué par TDS - sous le nom de Johnny Twist "Why I Played The Blues/Sad Sad Christmas" édité en 1974 ? produit et arrangé par Johnny "Twist" Williams.

     

     

     

     

     

     

     

    JOHNNY "TWIST" WILLIAMS

    Why I Play The Blues

    Sad Sad Christmas

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • PRINCE JAMES QUARTETTE / TRIO

    Prince James, de son vrai nom James Narcisse, saxophoniste et flutiste, est né le 2 février 1932 à Chicago. Adapte du saxophoniste Gene Ammons, il commence à se produire dans les clubs de Chicago dès 1950. D’abord au Fuller’s Lounge, puis au Club Relax, au Memory Ranch Lounge et au Abstract Lounge jusqu’en 1958 avec son Combo au Budland Show Lounge. En 1963, il signe un contrat avec le Talk Of The Town club et se produit sous le nom de Prince James Narcisse. Il reste à Chicago pendant de nombreuses années avant de déménager à Las Vegas en 1985. Parallèlement a ses prestations en clubs, James Narcisse enregistre deux singles pour le label de Tommy "Madman" Jones M&M Records. Le premier en 1960 sous le nom de Prince James Quartette "Blue Bird/Pumpkin Place" M&M 820 - Prince James, flûte, les autres membres sont non identifiés. Le deuxième en 1963 "My Romance/Chicago Style" M&M MM-1265 sous le nom de Prince James Trio - Prince James Narcisse ténor sax, flûte - orgue non identifié - drums non identifié. Apparemment que deux singles dans sa discographie - que je post ici - avec les excellents "Pumpkin Place" et "Chicago Style". 

     

    PRINCE JAMES QUARTETTE / TRIO

    Bluebird

     Pumpkin Place

     

     

     

     

    PRINCE JAMES QUARTETTE / TRIO

    My Romance

     Chicago Style

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • LOCO LARSEN ASSOCIATION

    L’association Larsen - de Chambéry - qui occupe, dans un bâtiment prêté par la ville, l’agglomération de Chambéry, 8 locaux de répétition, un studio d’enregistrement pour 90 musiciens amateurs ou intermittents depuis 25 ans, sera détruit prochainement pour construire un immeuble, sans aucunes solutions de relogement de la part des élus. L’expulsion de l’association est prévue pour septembre, une page Facebook a été créé pour l’occasion, soutenez-les en mettant le maximum de J’aime J'aime sur leur page dont voici le lien : https://www.facebook.com/LocoLarsen-602602956784559/   . Regardez également, la vidéo Dailymotion qui explique cela.  

     

     

     

     

    Quelques unes des productions Larsen et labels associés (Denis Oliveres)

     

    B-Soul All Stars - a.k.a Benny Gordini - Larsen

    This Old Heart Of Mine

     The Worm * The Slow Slushy Boys

     Believe It Or Not * Benny Gordini & Teen Axel Soul Arkestra 

     Intoxicated Man * Benny Gordini & Teen Axel Soul Arkestra 

    Running Away Man * Benny Gordini & Teen Axel Soul Arkestra 

    Never Bad Times * The Slow Slushy Boys

    You Got To Be A Man * Benny Gordini & Teen Axel Soul Arkestra 

    Shotgun Boogaloo * The Slow Slushy Boys

    From Now On * Teen' Axel Soul Arkestra

    Slowdown * B-Soul All Stars

    Mondo Soul Funky * B-Soul All Stars

     

     

     

     


    votre commentaire
  • SOUL TORNADOES

    Soul Tornadoes est un groupe de Funk basé à Akron, Ohio. Composé des frères Charles et Bobby Heller, Charles tenant la batterie et Bobby l’orgue Hammond. Ils recrutent James Crawford comme guitariste, mais celui-ci quitte rapidement le groupe ne pouvant suivre le rythme des deux frères. Ils trouvent un nouveau guitariste en la personne de James 'Boots' Smith et l’incluent dans le groupe. Les jumeaux Heller (comme on les appelaient) n’en étaient pas vraiment, c’était juste un surnom donné lors qu’ils se produisaient. Dès leur prime adolescence, leur mère Lurlene les avait appelés The Twistin’ Twins, (les jumeaux tornades). Ils présentaient leur show au Hi-Hat Club, dansant même avant l’introduction de James Brown sur scène. Encouragés par leur mère, qui leur avait acheté un Hammond B-3 et un kit de batterie, les frères Heller ont commencé à se perfectionner avec leur instrument. Leur mère accueillait chez elle, Jimmy Smith et Brother Jack McDuff, leur préparant des repas et leur prêtant une chambre lors qu’ils étaient en ville pour jouer au Hi Hat Club. Les frères Heller ont beaucoup appris de ces musiciens hors pair. Ils finissent par former un trio "The Original Soul Tornadoes" avec le guitariste James Crawford, assez rapidement remplacé par James 'Boots' Smith. Peu de temps après, ils incluent le bassiste Bruce Martin. Avec Charles à la batterie, et Bobby sur l’orgue Hammond B3, les Soul Tornadoes ont commencé à déchirer la musique tel une tornade. Repérés, ils signent avec Ernest Burt, propriétaire de Burt Records (et également de Magic City, Mello, Sock-It, et Hello World) ainsi que de Magic City Studios à Detroit, Michigan. Magic City était proche de Hitsville, et ils ont certainement côtoyé beaucoup d’artistes Motown, ils ont même eu la chance de travailler avec le label de Detroit. Malheureusement, leur carrière n’évoluait pas, enfermés dans un contrat avec Burt dont 'ils ne pouvaient sortir. De plus, les Soul Tornadoes ont vécu une tragédie après l'autre, que ce soit des relations louches dans l'industrie de la musique (leurs musiques n’étaient pas exploitées, et certain de leur enregistrement ne leur ont pas été payés), une discorde avec James Brown, qui pensait que "Go For Yourself" (un morceau qui fait également penser à Soul Sister de Jerry-o) était inspiré/copié sur "Cold Sweat" alors que ce n’était probablement qu’un hommage rendu au Godfather, ou des tournées qui n’ont pas fonctionnées. Autant de tragédies qui les a empêchés d’avoir une carrière à la hauteur de leurs talents. Certains membres du groupe (Charles) ont trouvé leur chemin à Los Angeles à jouer pour Lakeside (restaurant & lounge), malheureusement pour faire face à plus d'adversité et de frustration. Ils ont également soutenu dans leur tournées, les chanteurs Soul Jackie Beavers, Jackie Moore, et Jackie Wilson, et ont même jouer pour un concert avec Curtis Mayfield. Il semble cependant, que leur destin n’était pas de réussir pour eux même. Pour Ernest Burt ils ont enregistré "Go For Yourself/Funky Thang" en 1969 sur Burt Records [4000]. Ils enregistrent ensuite, en 1971 "Hot Pants Break Down /Boot’s Grove" sous le nom de The Soul Toranodoes, publié sur Magic City Records [MC 014]. Au milieu des années 70, ils enregistrent leur troisième single orthographié The Soul Tornado's "Crazy Legs/Bobby’s Mood", mais cet enregistrement a échappé à Magic City pour une raison indéfinie, et a fini dans les mains d'Ernie Malick de l'étiquette Westwood Record Co. dans des circonstances douteuses ? Je présente donc l’intégralité de leur discographie, à savoir leurs trois singles !

     

    SOUL TORNADOES

    Go For Yourself

     Funky Thang

     

     

     

    SOUL TORNADOES

    Hot Pants Break Down

    Boot's Grove

     

     

     

    SOUL TORNADOES

    Crazy Legs

    Bobby's Mood

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • RICARDO KING

     Ricardo Rasheem King, basé à Santa   Monica est un chanteur, compositeur,   performeur, et aussi acteur sous le   nom de Ricardo J. King. Ricardo King   commence dans l'industrie musical   début des années 1960 avec le groupe   The Neons (Los Angeles) sur Waldon   et Challenge Records. Plus tard, il   entame une carrière solo pour Joker   Records produit par Hal Davis de   Motown Records. Lorsque Motown a   déménagé à Hollywood, Ricardo enregistre "At Harlem Center/This Is The Moment" et Won’t You Come On Home/On A Hot Summer Day In The Big City" sur Joker Records / Jobete Publishing et Jancris/Vault. Ricardo Rasheem King chante également pour le public dans les rues de Santa Monica. Je propose aujourd’hui ses deux singles sur Joker Records "At The Harlem Center/This Is The Moment" Joker 711 et "Won't You Come On Home/On A Hot Summer Day In The Big City" Joker 712, tout deux édité en 1965. 

     

    RICARDO KING

    At The Harlem Center

     This Is The Moment

     

     

     

     

    RICARDO KING

    Won't You Come On Home

     On A Hot Summer Day In The Big City

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires