• JOHNNY HEARTSMAN

    JOHNNY HEARTSMAN

    Johnny Heartsman, né le 9 février 1937 à San Fernando (Californie) , décédé le 27 décembre 1996 d'une crise cardiaque ou d'un AVC (selon les sources) à Sacramento (Californie) à l'âge de 59 ans, était un guitariste, bassiste, flûtiste, pianiste, organiste, chanteur et compositeur de Blues et Soul Blues. Heartsman a montré sa diversité musicale, jouant d'un certain nombres d'instruments de musique, y compris l'orgue électrique et la flûte. Son jeu de guitare distinctif est apparu sur bon nombre d'enregistrements des années 1950 à 1960, dans la baie de San Francisco, et il jouait encore au moment de sa mort. Son premier enregistrement connu est "Johnny's House Party Pt. 1&2" un Hit R&B sorti en 1957 sur Music City records [807] , puis "Johnny's Thunderbird/Johnny's Blue Mood" aussi sur Music City records [811] qui sortent sous le nom de Johnny Heartsman The Rhythm Rocker & The Gaylarks. Heartsman est également A&R pour Music City, et également par la suite pour Shirley Records de Ronnie Badger. Ses autres titres tout aussi connus sont "Paint My Mailbox Blue" et "Heartbum". Heartsman a élaboré un jeu instantanément reconnaissable qui réside notamment dans des sons plaintifs et déchirants qu'il produit en actionnant le potentiomètre de volume de son instrument. Ses débuts en studio ont lieu en 1952, lors-qu’à l'âge de 15 ans il est repéré par le producteur Bob Geddins. Il commence par jouer de la basse auprès de Jimmy McCracklin, Jimmy Wilson et Johnny Fuller, puis devient guitariste et arrangeur. En une quinzaine d'années, sa présence marque les disques de nombreux vocalistes Californiens : Ray Agee - Al King - Sugar Pie DeSanto - Big Mama Thornton et Tiny Powell. parallèlement a ce travail d'accompagnateur, Heartsman dirige l'une des formation de Rhythm and Blues les plus recherchées de la Baie Area. En 1957, il entame une longue tournée lorsque son "Johnny's House Party" devient un best-seller. Mais faute d'un nouveau succès, il reprend ses activités en club et en studio jusqu'à ce que des difficultés d'ordre privé le contraignent à quitté la Californie en 1967.

    JOHNNY HEARTSMAN

    Il prend alors la tête d'un petit ensemble avec lequel il fera le tour des Etats-Unis, et se produira même au Canada, a Porto-Rico et au Brésil. Dans le courant des années 1970, le Blues perd de son emprise sur la communauté noire et Heartsman devient chef d'orchestre du chanteur de Soul Joe Simon, avant de s'établir à Sacramento en 1976. Durant les années 1960, il travail avec Lou Rawls et LaVern Baker. Heartsman est depuis revenu aux sources de sa musique, est son orchestre est régulièrement sollicité dans les circuits internationaux. Le label Aligator lui a fait réalisé un album remarquable qui met en valeur sa voix, souvent trop discrète, mais aussi la flûte qu'il introduit de manière insolite dans l'univers du Blues. C'est toutefois son génie de la guitare qui inscrira son nom dans l'histoire de cette musique, l'influence de Heartsman ayant touché des créateurs comme Buddy Guy, Joe Lewis, Louis Walker et Robert Cray. Il enregistre en 1963 sur le petit et éphémère label Big Jay qu'il avait fondé pour l'occasion "Sizzling/Syrup Sopping" , sorti peu de temps après sur World Pacific records [X-372] pour une distribution nationale (son nom orthographié Hartsman). Il produit un titre pour le label Triad records l'année suivante, qui sert de face B pour un disque des Keyhole Peepers (split single) : Keyhole Peepers "Interview Bateman & Robin M" / Johnny Hartsman "On More Time" qui sort aussi un peu plus tard pour une version vocale chanté par Ray Agee sous le titre "The Monkey On My Back" sur Shirley records, ainsi qu'un single sur l'obscur label Red Fire records [6401] en 1964/65 ? "Besame Mucho Pt. 1&2 (Johnny Hartsman and His band). Il réalise aussi 2 singles pour Arhoolie dont "The Beatles Are Town". Voici trois de ses singles plutôt Jazz : "Sizzling/Syrup Sopping" Big J de 1963 - "Besame Mucho Pt. 1&2" Red Fire 6401 et "One More Time" Triad records [501].

     

     

     

    Single Big J de 1963  "Sizzling/Syrup Sopping"

    JOHNNY HEARTSMAN

     

     

     Single World Pacific X-372 de 1963 ""Sizzlin'/Soppin' " idem à Big J 

    JOHNNY HEARTSMAN

     Sizzling

     Syrup Sopping

      

     

     

    Single Red Fire 6401 de 1964/65  "Besame Mucho Pt. 1&2

    JOHNNY HEARTSMAN

    Besame Mucho Pt.1

    Besame Mucho Pt.2

     

     

     

     Single Triad 501-B [split records] "One More Time

    JOHNNY HEARTSMAN

     

    One More Time

     

     

      

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :