• HAROLD BENNETT

    HAROLD BENNETT

    Le saxophoniste, flutiste et compositeur Harold Bennett, ou simplement H.B a été décrit par ses pairs comme un "Joueur fantastique" , B.B King dit de lui qu'il était le meilleur saxophoniste au monde, pourtant, peu ont entendu parler de l'homme. Sauf pour l'information discographique sur les sessions de Johnny Copeland vers la fin des années 1950 pour Mercury records. De plus, il n'y a aucunes mentions nulle part des apparences de Bennett sur bon nombre des sessions de Bobby "Blue" Bland de la fin des années 1950 au début des années 1960, ou de sa présence sur la plupart des enregistrements des débuts de James Booker, ainsi que sa participation sur de nombreux groupe de tournées. L'histoire d'Harold Bennett est liée a Don Robey, compositeur, producteur et propriétaire des labels Duke/Peacock. Harold Bennett est né le 7 août 1939 à Houston (Texas) conçu hors mariage. Le nom de sa mère était Lucinda Sampson et celui de son père James Wilson Bennett. son certificat de naissance mentionne Harold Sampson, sa mère étant son seul parent légitime, mais elle l'a élevé comme Harold Bennett, elle lui avait demandé de garder le nom de son père. ses deux parents venaient de Groverton (East Texas) entre Crockett et Woodville, a la fin de l'autoroute  287, dans le comté de Trinity qui abrite de nombreux de nombreux chanteurs de Gospel. Ses deux parents chantaient dans des groupes de Gospel, de même que les sept frères de sa mère. En fait, chaque membre de sa famille du coté de sa mère, ont participé d'une certaine façon a la musique. Son grand père paternel était un esclave, n'ayant aucunes formation, il apprit seul a jouer du piano. Il en est devenu un maitre, est quand l'esclavage fut aboli, il commence a enseigner aux blancs et aux noirs comment maitrisé l'instrument. Ils l'appelait professeur Bennett par respect, mais il n'a jamais eu de formation officiel. Bennett commence des leçons de saxophone à l'église, les instruments et l'enseignement étant gratuit. les cours sont réalisé à "The Old Pleasant Grove" par le révérant A.A McCardale. sa mère a essayée le faire jouer du piano, un instrument qu'elle jugeait plus digne et fidèle à l'éducation chrétienne. Les cours étaient donnés par un ami de sa mère et une femme membre de l'église. Un ami de Bennett lui disait que le piano était un instrument pour les filles, alors, il a quitté le cours pour aller dans le local du bas, ou il y avait un jukebox et radio, pour écouté la musique. avant chaque leçon de piano, Bennett avait pris l'habitude d'aller écouter les airs joués a la radio, des chansons de Blues, chantées et jouées a la guitare. Alor, Bennett se fabrique une guitare a une corde sur une ville boite à cigares. Il pris l'habitude d'en jouer toute la journée. Arrive alors un tourbillon d'activités musicales à E.O Smith Junior High School. Bennett prit des leçons de sax alto et ténor avec Sam Harris, il prend également des leçons de clarinette avec une amie. Par la suite, Bennett prit des leçons à Cachemere High School de Conrad Johnson, qui encourageait ses élèves a jouer de deux ou trois instruments différents. Ses instruments de prédilection était la flute C et la flute alto. Les leçons allait du Big band à la musique classique. Bennett a joué dans  "The Phillys Wheatley High School band" c'est là qu'il rencontre les futures membres de The Jazz Crusaders. Ils y étaient déjà depuis l'année précédente, et tous ont joué dans The Wheatley band. Hubert Laws et Wilton Felder étaient les saxo saxo ténor, Wayne Handerson était au trombone et Joe Sample au piano. Bennett joue avec un groupe de Blues à Browsville et même avec un groupe de Mariachis en face de Brownsville, à Matamoros, Mexique. C'est Wilton Felder qui lui demande de jouer en solo. Dans son quartier, il a joué dans beaucoup de big band, les gars se faufilaient dans The Bronze Peacock Dinner Club de Don Robey (Peacock records) qui avait en vedettes quelques uns des meilleurs groupe de Jazz du moment. Bennett a voulu lui aussi se faufilé, mais la seul fois ou il a voulu le faire, une voiture noire est arrivée. Don Robey conduisait comme un fou, il avait des ennemis est avait peur des gent qu'il ne connaissait pas. Il a parler d'une voix exceptionnellement aigue, comme un enfant. Bennett se faufile a l'intérieur en un clin d'œil. ça a été son premier avec Don Robey. Après quelque déboires avec son club pour jeux d'argent illégal, n'étant plus en mesure d'avoir un accord avec le maire Oscar Holcomb, lui permettant d'exploiter des jeux illégaux, il dut passer à une entreprise légal. Une de ses secrétaires a contribuer à la transition. La manœuvre la plus facile était effectivement d'enregistré des artistes. Robey ne connaissais rien sur l'industrie du disque et de l'enregistrement, mais avec bon sens et talent, il embauche les bonnes personnes, et a vite apprit à survivre. Toutefois, en dehors de sa société d'enregistrement Peacock records (plus tard associé a Duke records, puis propriétaire) Robey était encore en mesure d'organisé des jeux clandestins sur le coté. Bennett trainait avec Joe Scott (Joe Scoot Orchestra) au tomb-like studio da Robey qu'il venait juste d'ouvrir. Scott avait pris l'habitude de jouer avec Bennett. Un jour, Bennett l'emmène vers le bas du studio, il avait amené sa camarade d'école Leslie Berry qui jouait du sax ténor et son frère Alton Berry du trombone. Tout trois ont jouer un peu au studio. Puis Scott leur demande s'ils veulent jouer d'autre titres. Il avait des problèmes avec ses musiciens de session qui - disait 'il - n'agissaient jamais de la façon dont il voulait. Scoot a pensé qu'en les engageants il serait a l'abri de ce genre de choses. Bennett et ses amis acceptent. En 1956, a l'âge de dix-sept ans, H.B joue du Blues dans le groupe de Albert "Little Jack" Owens. Aux cotés de Owens, guitare, Isiah Anderson, batterie, George "Blue Stone" Malone basse et Harold Bennett. Ils se produisaient au DeLisa Club, Bennigton Street à Houston.

    HAROLD BENNETT

    Au cours de sa dernière année de lycée en 1957, Bennett a sillonné les routes pour un certain nombre de tournées  R&B pour différents artistes. Certains artistes qui cherchaient a travailler venaient par le biais de l'association local de dee-jays qui étaient familier de ce travail. Clifton "King Bee" Smith de KCOH et Gladys Gé Gé Hill alias "Dizzy Lizzy" de KYOK radio, en étaient les principaux. Gladys G G Hill était aussi une chanteuse célèbre ayant enregistré pour Don Robey, une association qui a aidé Bennett a trouver du travail dans les studios Duke/Peacock. L'aventure commence véritablement pour Bennett. Il joue à l'Eldorado de Houston avec Chuck Willis et son groupe aux cotés d'Isaac Hayes au piano. Puis avec Bill Doggett sous la direction de Clifford Scott. Il tourne avec B.B King, puis rejoint Roscoe Gordon en tournée. Bobby Bland le voulait dans son groupe, mais il tournait déjà avec Gordon. Il joue sur des sessions avec Johnny Copeland, puis pour Bobby Bland. Bennett joue ensuite des sessions avec Jr. Parker et James Booker, il joue sur "Gonzo" et "Big Nick". Il co-écrit "Gonzo" sur lequel il joue de la flute. Bennett aurait du avoir la moitié des royalties pour Gonzo, mais avant qu'il ne le sache, Booker avait vendu la mélodie pour remboursé une dettes de drogue. Bennett travail aussi avec Joe "Papoose" Fritz, un chanteur saxophoniste ténor, qui venait de signé chez Peacock records en 1951. En 1962, Sam Cooke embauche Bennett pour diriger son groupe pour une série de trente tournées, incluant : Little Willie John, The Times, Dion & The Belmonts et Jimmy Reed. Bennett participe aussi a plusieurs shows du Rev. Martin Luther King. Il joue aussi avec Jimmy Smith. Puis Sam Cooke lui demande de lui organisé un groupe pour ses tournées à Houston, Bennett forme alors The Soul Brothers Band. Quand Sam Cooke est assassiné en décembre 1964, Bennett en a été très affecté. Il reforme The Soul Brothers band avec six musiciens et fait une proposition de travail  a Robey avec ses labels Duke/Peacock pour soutenir toutes les sessions dans la région avec The Soul brothers band. Le groupe joue donc derrière de nombreux grand artistes passants par ces cinq états, tel que Aretha Franklin - Lou Rawls -et The Temptations. Puis Bennett se retrouve comme A&R (artistes et répertoire) et leader aux compositions. Parmi les quatre qui travaillaient pour Robey : Henry Boozier - Robert Evans - Andre Williams et Bennett. Bennett, tout comme Boozier, Evans et Williams, ont vu beaucoup de leurs compositions disparaitres sous le pseudonyme de Robey "D. Malone" qui s'en octroyait les droits. En 1971, Bennett travail avec Jimmy McGriff durant un an, par le biais de son vieil  amis Tricky Lofton. Les affaire commençaient a prendre fin pour Robey. En 1973, Duke/Peacock records est vendu à ABC/Dunhill, peu avant la mort de Robey. Bennett a trouvé un emplois dans l'électronique comme réparateur TV. En 1989, il déménage à Los Angeles. peu de temps après, il forme un autre groupe, un ensemble de six musiciens appelé Harold Bennett's High Energy band.

    HAROLD BENNETT

    Il fait une session pour Buddy Ace toujours en 1989 sur "Don't Hurt No More" , la session ce fait au Leon Haywood Studio. Son groupe a travaillé au M.J Club . Il joue également dans plusieurs club et hôtels , incluant : Jax -Chasens - The Baltimore et Beverley Hill Country Club. Toujours en 1989, Bennett œuvre sur son propre CD. Voici les deux singles de Harold Bennett sous son nom, le premier The Soul Brothers Band Featuring Harold Bennett "Blues For A Belly Dancer/Dityboo" deux compositions de Bennett sorti sur Copa records 8004 (un petit label de Houston, Texas, distribué par Fortune Entreprises) puis Harold Bennett and His Soul Brothers Band "Shake A Lady" une reprise du titre de Ray Briant couplé a "I Just Want To Make Love To You" de Willie Dixon, toujours sur Copa records 8011. Pas de dates precises, mais probablement après les tournées de Sam Cooke pour qui Bennett avait formé The Soul Brothers Band en 1962. Donc peut-être vers 1964/65. 

     Copa records 8004 

     

    HAROLD BENNETT

     Blues For A Belly Dancer

     Dittyboo

                     

      Copa reocrds 8011

    HAROLD BENNETT

     Shake A Lady

    I Just Want To Make Love To You 

                          

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 05:25

    Bonsoir Gérard

    je viens de rentrer d'un anniversaire

    j'écoute ces superbe instru ,plus envie de dormir ,que du bonheur

    merci mon  ami pour ces jolies partages

    de la bombe,des scud ,enfin bref ,que du bon ,qui fait du bien au cerveau

    a plus tard mon ami

    amitié chez toi ,ainsi qu'a tout les tien

    2
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 12:44

    Bonjour Bobby,

    Merci de ta visite et de tes si sympathique commentaire ! Je suis sur que tu as passé une excellente soirée anive, pleine de sentiments, d'amitié....et de musique surement !!

    Je et souhaite un excellent dimanche !!

    Amitié chez toi ainsi qu'a tout les tiens !!

    Gérard 

    3
    Lundi 15 Septembre 2014 à 07:12

    Salut Gerard

    d'accord avec bobby

    excellent ces instru

    une grosse préférence pour

    blues for a belly dancer

    et i just  want to make  love you to

    merci pour ce partage

    amitié mon ami

    4
    Lundi 15 Septembre 2014 à 09:08

    Bonjour Gérard .

    Que deviens - tu  ?

    J'espère que tu vas bien ?  yes

    Magnifiques découvertes ces 3 titres que je viens d'écouter dans leur intégralité .  yes

    Un gros coup de ♥ pour le premier .

    Bonne fin de journée .

    Amicalement ... Daniel

    5
    Lundi 15 Septembre 2014 à 18:04

    Bonjour Dan,

    Désolé pour mon silence, je suis Overbooké en ce moment, travaux maison !! dur dur la vie de retraité  lol !  Merci de ta fidélité et de tes commentaires ! 

    Je passe toute a l'heure te saluer et écouté tes derniers articles, j'ai du retard !

    Amitiés......Gérard

     

    6
    philsoul
    Lundi 15 Septembre 2014 à 18:21

    Superbes les Harold Bennett, Amitiés, Philippe.

    7
    Mardi 16 Septembre 2014 à 07:42

    Bonjour gerard

    un ptit coucou en réécoutant ces grosses pieces

    amitié

    8
    inconnu charleroi
    Vendredi 19 Septembre 2014 à 12:14

    bonjour mightygroove , très bon post ... 

    9
    Vendredi 19 Septembre 2014 à 22:44

    Bonsoir ami inconnu Charleroi,

    Merci de ton passage et commentaire !!

    Je te souhaite une bonne soirée !

    Amitié.....Gérard

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :