• "Cleo's Back/Blues Party" deux faces issues de sessions à Chicago en 1983, avec le saxophoniste ténor Abb Locke et le guitariste Otis Rush, et également pour la partie vocal de "Blues Party" Abb Locke - Nolan Struck, qui joue également de la basse sur la session et la chanteuse Zora Young. Les solos sont de Abb Locke et Otis Rush. Le single est édité sur le label indépendant de Chicago Rouster Blues records [R49] co-fondé par Jim O'Neal. Une reprise du titre de Jr. Walker "Cleo's Back" et "Blues Party" s'inspirant de "Blue Light Boogie" de Louis Jordan.

    ABB LOCKE & OTIS RUSH

    ABB LOCKE & OTIS RUSH

      

    Cleo's Back  

    Blues Party

     

     

     


    3 commentaires
  • LOWELL FULSON / FULSOM

    Lowell Fulson était un guitariste, chanteur et compositeur de Blues, né à Tulsa (Oklahoma) le 31 mars 1921 - décédé le 6 mars 1999 à Long Beach, Californie. Après T. Bone Walker, Fulson était le Bluesman le plus important de la cote Ouest, dans les années 1940 et 1950. Selon certaines sources, Fulson est né sur une réserve de Choctaw dans l'Oklahoma. Fulson à déclaré qu'il était d'ascendance Cherokee par son père, mais il dit qu'il est également d'ascendance Choctaw. A l'âge de 18 ans, il déménage à Ada (Oklahoma) et rejoint le chanteur de Blues Alger "Texas" Alexander pendent quelques mois, en 1940. Plus tard, il se rend en Californie ou il forme un groupe qui comprenait le tout jeune Ray Charles et le saxophoniste ténor Stanley Turrentine. Il enregistre pour Swing Time records dans les années 1940, puis pour Chess (sur l'étiquette Checker) dans les années 1950, dans les années 1960 sur Kent records (sous le nom de Fulsom) et sur Rounder records dans les années 1970. Ses enregistrements les plus influents sont "Three O'Clock Blues" devenu un standard du Blues, mais aussi des titres Soul/Blues comme "Tramp" co-écrit avec Jimmy McCracklin, plus tard repris par Otis Redding et Carla Thomas, entre autres. En 1993, il participe au Paramount Theatre à Oakland (Californie) a un spectacle intitulé California Blues -Swingtime hommage, avec Johnny Otis, Charles Brown, Jay McShann, Jimmy Witherspoon, Jimmy McCracklin et Earl Brown. Le dernier enregistrement de Fulson et "Every Day I Have The Blues" en duo avec Jimmy Rogers sorti sur Atlantic records en 1999. Fulson meurt le 6 mars 1999 a l'âge de 77 ans. Voici son légendaire "Tramp" et sa version instrumental "Pico" sorti sur Kent records en 1967 sous le nom de Fulsom.

    LOWELL FULSON / FULSOM

     

    Tramp

    Pico

     

     


    votre commentaire
  • Sugar Boy Williams, chanteur et guitariste de son vrai nom Leon Williams, que j'avais précédemment mentionner comme étant le pseudonyme du chanteur/guitariste Jody Williams, né Joseph Leon Williams, suite a une recherche d'infos sur le net et dont plusieurs sources disait la même chose a savoir que Sugar Boy Williams était Jody Williams, ce qui tendait a conforter la véracité des propos. Il n'en est rien, Sugar Boy Williams (Leon Williams) chanteur/guitariste de New York n'a rien a voir avec Jody Williams. Merci a  Gérard Herzhaft de m'avoir rapidement contacter pour signaler la méprise. J'ai aussitôt modifié mon article. Apparemment beaucoup se méprennent sur Sugar Boy Williams, croyant que c'est un des pseudonymes de Jody Williams. Une compile sur Jody Williams est même sorti lui attribuant des titres qui ne sont pas de lui, dont le Sugar Boy Williams, c'est pour dire ! Heureusement Gérard Herzhaft, grand spécialiste du Blues, écrivain dans ce domaine et musicien lui même, me l'a signaler. C'est important pour moi que de ne pas contribuer a colporter de mauvaises informations. Si cet article peut contribuer a ce que l'on ne confonde plus les deux artistes, ce serait déjà ça ! Malgré tout, profitons  tout de même de ce Sugar Boy Williams et de sa "Little Girl" ! J'espère un jour avoir quelque infos sur Sugar Boy Williams pour compléter l'article. Il a enregistré deux singles, celui sur Herald et un autre sur le label Raines records 2906 "Little Girl Take Your Time/Someday Darling" en 1965, plus deux titres des sessions de 1960 resté inédits a l'époque "Tryin To Find a Woman" et une version alternative de "Five Long Years" , ils apparaissent sur la compilation "When Girls Do It" sorti sur Red Lightnin en 1971, c'est tout ce que j'ai trouvé comme infos. Ce serait bien d'en savoir plus sur ce chanteur/guitariste de New York.      

    SUGAR BOY WILLIAMS

                         

    Little Girl

            Five Long Years          

     

     

     

     


    6 commentaires
  • JUNIOR WELLS

    Amos Blackmore Wells dit Junior Wells, était un chanteur et harmoniciste de Blues, né à Memphis, Tennessee, le 9 décembre 1934 et décédé le 15 janvier 1998. Il succombe à un cancer de système lymphatique à l'âge de 63 ans. Grande figure du Blues de Chicago, il a influencé des générations de musiciens de Blues et de Rock and Roll, notamment les Rolling Stones. Il a joué et enregistré avec l'orchestre de Muddy Waters, et aussi avec Earl Hooker et Buddy Guy. Il s'est produit aux côtés de vedettes du Rock tel Carlos Santana et Van Morrison. junior Wells a commencé a jouer avec son cousin Junior Parker et Sonny Williamson II. Wells a appris a jouer de l'harmonica à l'âge de sept ans, avec une habilité surprenante. Il déménage à Chicago en 1948 avec sa mère après son divorce et commence a jouer avec des musiciens locaux dans des house party et dans des tavernes. Sauvage et rebelle, mais c'est ce dont il avait besoin pour exprimé ses talents. Il commence a jouer avec The Aces (composé des deux frères guitariste Davis et Louis Myers et du batteur Fred Below) et développe un style d'harmonica amplifié plus moderne, influencé par Little Walter. en 1952, il fait ses premiers enregistrements, alors qu'il remplace Little Walter dans le groupe de Muddy Waters, et apparaît sur une des session de Muddy Waters pour Chess records (1952). Ses premiers enregistrements comme leader de groupe se font l'année suivante pour States records (filiale de United records) dans les années 1950 et le début des années 1960. Il enregistre également des singles pour Chief records et sa filiale Profile records, dont "Messin' With The Kid" "Come On In the House" et "Hurt Me Too" qui resteront  dans son répertoire tout au long de sa carrière. Son single Profile records de 1960 "Littel By Little" (écrit par le propriétaire de Chief records et producteur Mel London) atteint le n° 23 dans les Charts Billboard R&B, ce qui en fait le premier des singles de Wells a entré dans les Charts. Puis vient son premier album "Hoodoo Man blues" (1965) sorti sur Delmark records avec Buddy Guy à la guitare. Wells et Guy collaboreront régulièrement. Ils travailleront avec les Rolling Stones à plusieurs reprises dans les années 1970. Wells enregistrera quantité d'albums et de singles pour différents labels. Il fait une apparition dans le film "Blues Brother 2000" en 1998, la suite de "The Blues Brothers". Pour expliquer la photo qui illustre la pochette de l'album "Hoodoo Man Blues" Wells raconte cette histoire : a mes tout débuts, je n'avais pas beaucoup d'argent, je suis allez voir chez un préteur sur gages du centre ville ou il y avait un harmonica au prix de 2 dollars, pour pouvoir me l'acheté j'ai trouvé un emplois de livreur de soda, j'ai travaillé toute la semaine, et le samedi on m'a donner 1 dollar et demi ! pour une semaine entière de travail. Je suis retourné chez le prêteur sur gages et le gars me dit que le prix est de 2 dollars, je lui ai dit que j'avais besoin de cet harmonica pour travailler, mais le vendeur ne voulait rien savoir, il a quitté le comptoir en laissant l'harmonica, alors j'ai mis mon dollar et demi et pris l'harmonica. J'ai été rattrapé, et quand est venu mon procès le juge m'a demandé pourquoi j'ai fait ça, je lui ai dit que j'avais absolument besoin de cet harmonica pour travailler. Le juge me demande alors de jouer, et quand j'ai eu fini, il a donner au préteur sur gages les 50 cents et a crier : affaire classée ! Wells a commencé a avoir de graves problèmes de santé, un cancer et une crise cardiaque en 1997. Il est mort à Chicago le 15 janvier 1998, il repose au cimetière Oak Woods de Chicago. Wells a été mentionné dans la chanson de Steppenwolf "Tighten Up Your Wig" pour laquelle la musique de "Messin' With The Kid" a été reprise. Voici les deux version d'un titre de son deuxième album "It's My Life Baby" sorti en 1966 sur Vanguar records (I Got A) Stomach Ache" sorti également en single en version plus courte et solo de guitare de Buddy Guy différent. Junior Wells reviendra avec d'autres musiques. 

    Version single - 1967

    JUNIOR WELLS

    (I Got A) Stomach Ache - single version 2'33

                                           

    Album "It's my Life Baby" Vanguar records VRS 9231 - 1965

    JUNIOR WELLS

    JUNIOR WELLS

    Stomach Ache - album version 3'31 

     

     

     

     


    6 commentaires
  • CLEAR WATERS - EDDY "THE CHIEF" CLEARWATER

    Eddy Harrigton dit Eddy "The Chief" Clearwater est un chanteur et guitariste de Blues américain, né à Macon dans le Mississippi, le 10 janvier 1935, connu à ses début comme imitateur de Chuck Berry (mais rejeté par les puristes). Bien que né à Macon dans le Mississippi, Clearwater est principalement connu comme faisant partie de la scène du Chicago Blues des année 1960. Surnommé "The Chief" pour son penchant des coiffes amérindiennes sur scène. Il se produit principalement aux États-Unis (en particulier à Chicago et en Illinois) mais aussi dans des festivals en France, Allemagne et Pays-Bas. Il est le cousin de l'harmoniciste Carey Bell Harrington. Ici avec un obscur single sur Atomic H [905] de 1959 sous son pseudo Clear Waters (and His Orchestra) "A Minor Cha-Cha/I Don't Know Why". Musicien pour cette session : Eddy Clearwater Guitare - Chuck Smith Tenor sax - Rayburn Williams Piano - Jimmy Lee Robinson Bass - Richard Rogers Drums. Atomic-H est le label fondé par l'oncle de Eddy Harington, Houston Harrington dans les années 1950, lui même musicien (violoniste) et inventeur !

     

    CLEAR WATERS - EDDY "THE CHIEF" CLEARWATER

     

     

    A Minor Cha-Cha

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique