• ALVIN CASH - SINGLES TODDLIN' TOWN

    Suite de la discographie d'Alvin Cash, le roi de toutes les danses de l'époque, avec ses singles Toddlin' Town records, label fondé en 1968 par Ernie Leaner et son fils Tony. Le king du Boo-Ga-Loo - R&B et Funk reviendra pour la suite de sa discographie.....Oooweee !! Pour sa biographie, voir mon article sur ses singles Mar-V-Lus.

     

     

     

     

     Single Toddlin' Town 104 - 1968 -

    ALVIN CASH - SINGLES TODDLIN' TOWN

     

     Funky Bag

     Whip It On Me

     

     

     Single Toddlin' Town 111 - 1968 -

    ALVIN CASH - SINGLES TODDLIN' TOWN

     

     Keep On Dancing vocal

     Keep On Dancing instru

     

     

     Single Toddlin' Town 119 - 1969 -

    ALVIN CASH - SINGLES TODDLIN' TOWN

     

     Funky '69

    Moaning And Groaning

     

    Single Toddlin' Town 124 - 1969 -

    ALVIN CASH - SINGLES TODDLIN' TOWN

     

    Poppin' Popcorn vocal

    Poppin' Popcorn instru

     

     

     

     


    5 commentaires
  • ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

     

    Il n'y a pas trente six façon d'aborder l'histoire d'un artiste qui de mon avis fut l'un des piliers de la musique danse noire américaine des années 1960/1970. Il était une fois donc, un cri poussé entre deux sillons : "It's Twine Time" les chœurs enchainent 'Ooh ! aah ! ooh ! aah ! ooh ! musique ! Avant d'en arrivé à ce premier enregistrement de sa carrière, Alvin Cash - WELCH de son vrai nom - voit le jour le 15 février 1939 à St. Louis, Missouri. Huit enfants chez les Welch, dont il est l'ainé, et dés le collège, à l'âge de 10 ans, Alvin se lance sur scène grâce a son oncle, Bill Robinson Jr. danseur de renommé à St. Louis, qui l'inclus dans son spectacle. A en croire ses interviews, Alvin passait pour un danseur enragé, exprimant par le corps, une volonté de se surpasser, aussi fascinante que celle des jeunes breakers du Bronx des années 1970. A l'âge de 21 ans, il lance sa propre entreprise de danse en famille, un danse show avec trois de ses jeunes frères, Arthur 6 ans, George 8 ans et Robert 7 ans. Il formera les Step Brothers, un groupe de danseur bien décidé a devenir les nouvelles stars locale, après Luther Ingram et Tina Turner, une de ses camarade de classe. Alvin voulait en mettre plein la vue au publique en présentant toutes les formes de danses américaines en un seul spectacle, y compris les claquettes. Très vite le succès se manifeste, ils s'exhibent dans les villes de la région, font même les avant premières de grands artistes tel que Ike & Tina Turner, Little Milton, Albert King et Johnny Sayles entre autres. Tout Marche a merveille pour le danse show, mais Alvin dont l'ambition est dévorante, ne veut pas s'en tenir à une œuvre visuelle qui resterait inachevée, le plaisir des yeux doit se compléter d'un plaisir sonore, les deux provenant du même créateur : Alvin Cash, d'où sa volonté d'aller plus loin. Il décide de bouger à Chicago, le haut lieu musical de la région. Alvin prend le nom de Cash et ses frères seront les Crawlers, un des meilleurs groupe danse dans la place. Alvin restera désormais à Chicago en attendant qu'une opportunité se présente. Alvin connait tout les hits du moment, il est même passionné par Chuck Berry, et introduit d'ailleurs son show par "My Shing A Ling", Ils leurs faudra attendre 1964 pour êtres enfin découvert par une légende de Detroit : Andre Williams, a l'occasion d'un de leurs show. Impressionné par leurs performances, ils les fait signer sur Mar-V-Lus records - un des labels à plusieurs têtes des frères George et Ernie Leaner : One-Der-Ful - M-Pack et Mar-V-Lus -et les emmènent en studio pour enregistré les voix d'un titre de danse qu'il venait de composé avec Verlie Rice (avec qui il venait de frappé fort avec "Shake A Tail Feather") inspiré par son tube fifties "Bacon Fat" dans un registre plus funky et dansant. Cette version instrumental inutilisée du "Woodbine Twine" des Five Du-Tones, avec l'ajout de chœurs, cris et chuintements, voix parlées (jamais de lead vocal) voila la marque de fabrique d'Alvin Cash. En 1964 sort le titre "Twine Time" accompagné par les musiciens d'Andre Williams, les Nites-Liters, et entre directement à la 14e place des charts pop. En Fevrier, "Twine Time" fait l'effet d'une bombe sur les ondes de radios, 900.000 exemplaires vendu ! Alvin n'y joue qu'un rôle de deejay, sachant mesurer à juste dose les cris, le fameux "Oooweee" ! reconnaissable sur tout ses disques. Le style Alvin Cash est là, et ne bougera plus. C'est le début d'une carrière d'abord Soul/R&B puis Funk/Disco vers les années 1970. Monk Higgins écrira et produira quelques titres pour Alvin. Mais le succès ne reviendra pas (au mieux la 49eme place pour "Philly Freeze" , pourtant les morceaux qui suivront, comme "The Barracuda" ou "The Penguin" et pour certains arrangés par Monk Higgins, entreront tout de même dans les charts black, et surtout ont vraiment de la classe ! Du pur Soul/R&B pour les pistes de danse, simple et direct, avec un son sauvage comme Jerry-o. Ses prestations sur scène deviennent les meilleurs shows de cette année 1964, avec ses jeunes frères "The Crawlers" comme danseurs/choristes. Ils abandonnent la partie dès l'année suivante, et le fantastique groupe qui le suit désormais "The Nightlighters" est rebaptisé "The Registers" dès 1965. Huit singles seront édités sur Mar-V-Lus entre '64 et '67, ou plutôt neuf puisque le Mar-V-Lus 6012 sort deux fois avec une face B différente "The Philly Freeze/Do It One More Time" et "The Philly Freeze/No Deposit - No Return". Un détail de grande importance (serait-ce d'ailleurs l'une des causes de la faillite du label ??) le son de tout les singles de chez Mar-V-Lus est de qualité moyenne, je pense que le pire est le LP "Twine Time".....mais indispensable à tout passionné qui, comme moi, ne peu s'arrêter à une qualité acoustique lorsqu'il s'agit de posséder une œuvre complète, d'autant que sur cet album figures quelques excellents titres comme "In Need of Love" "Fool That I Am" "Hawk Eye" "Burn Just Hair" "You Shot Me Thru The Grease" entre autres ! L'Angleterre suivra avec Stateside - President et Brunswick qui sortent quelques singles et un album compilation "The Philly Freeze" pas exactement les même titres que celui sorti aux USA puisqu'il y inclus le single qui marche bien en Angleterre "The Philly Freeze". Dans la même période sort en France un superbe EP sur Polydor International. L'Allemagne sort aussi un album sous le titre "Cash For Soul" Alvin Cash & His Boo-Ga-Loos sur Baccarola records, là aussi pas tout a fait les même titres que l'album US, ainsi qu'un single sur Ariola records "Alvin Boo-Ga-Loo/Let's Do Some Good Timing" reprenant la même photo que la pochette du EP Français, et un autre single sur CBS "Do It On More Time/The Philly Freeze". En 1968, Mar-V-Lus ferme ses portes et Ernie Leaner reprend la plupart des artistes, producteurs et compositeurs, et avec son fils  Tony, crée 2 nouveaux labels "Toddlin' Town" (veritable mine d'or pour les amateur de Soul/Funk) et Midas records. Alvin Cash y représente le talent le plus monnayable, pourtant un seul titre fera réellement parler de lui "Keep On Dancing" Nous avons au moins la qualité sonore suffisante mais il est vrai que l'essentiel est déjà enregistré chez Mar-V-Lus. Plus de gros Hits aux USA pour Alvin qui a plus de succès en Angleterre et en Europe. Une musique plus Funky pour Alvin qui sort en 1969 l'excellent Funky '69, c'est aussi le titre d'un album compilation sorti a cette époque avec 6 de ses chansons, dont une remarquable version de "People Sure Act Funny". Toujours la même verve d'Alvin Cash, des beaux chœurs comme aux premiers jours, la Soul se teinte alors de plus en plus  de Funk et Alvin évolue encore avec classe dans ces nouvelles vibrations, sortant 4 singles de haute tenue et pas des moindres, comme "Poppin' Popcorn" ou "Keep On Dancing" des Killers pour les pistes de danse, avant que ne se pointe les années '70. Il fait alors une apparition sur Chess records pour un single "The Gateway/Saddle Up" puis sur Westbound - Dakar - Midway - Seventy Seven - Seven Sound Stage records. En 1974, il sort une version Funk de "Twine Time" couplé a "Tip Toeing". Alvin est aussi édité en Italie, en Turquie en Israël et en Australie. Il fait quelques apparitions cinématographique dans des films musicaux tel que "Buddy Holly Story", ainsi que dans des séries TV "American Brandstand" pour quelques épisodes. Il continue sa carrière faisant la part belle à la guitare Wah-Wah, terminant même les seventies avec un album Disco/Funk entièrement dédié a son idole Muhammad Ali (Cassius Clay) "Tribute To Muhammad Ali (Does The Greatest Hits Of Muhammad Ali) sur Ca$h records, ces titres sortent également en singles sur Midway records. Depuis les mid sixties, Alvin est un admirateur inconditionnel et un ami intime de Cassius Clay, enregistrant en 1967 "Doin' The Ali Shuffle" puis remettant ça en 1976 avec un nouveau single "Ali Shuffle". Il continue encore dans les années 1980 a sortir quelques disques : 2 singles sur Gateway records ainsi qu'un maxi en 1988 sur Triple T records et un single en duo pour une face avec Shirley king [Triple T records 715 Something On You Mind/Cash Is Back On Track] et a apparaitre de temps en temps sur scène au milieu de combo Blues. 

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

    Il s'éteindra chez lui le 21 novembre 1999 de complication d'un ulcère de l'estomac. Malheureusement pour la mémoire collective, il a très peu été réédité, mais ceux qui eurent la chance de croiser un jour sa carrière, n'ont pu que s'en réjouir, que ce soit Davy Allan & The Arrows qui reprennent "Twine Time" sur leur album "Apache" en 1965, The Skatalites qui adaptent la même année ce même titre avec "Dr. Ring A Ding" (Rolland Alphonso & Soul Brothers) Queen Latifah qui sample "Keep on Dancing", les Japonaises 5.6.7.8's reprenant "Barracuda" ou encore Willie Mitchell avec Twine Time !! Voici ses premiers singles Mar-V-Lus records dont un inédit enregistré en 1965 "Sweatin' (Do What You Want To) vocal/instru et jamais édité. Une acetate Anglaise sort en 1970 de la face instrumental crédité à The kinettes sous le titre "You Got Me Baby" ? Le single sortira officiellement le 23 juin 2015 sur Mar-V-Lus distribuer par Secret Stash records, un label de Minneapolis centré autour des années '60 et '70, éditant des disques de Soul - Funk - African et Latin musique en vinyle et en cd. Alvin Cash reviendra avec ses autres chansons, prochaine étape ses single Toddlin' Town. PS : pour ses albums et maxi single voir mon autre blog -> album-only 

    Mar-V-Lus 6002 - 1964 -

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

    Twine Time

     The Bump

                                       

     Mar-V-Lus 6005 - 1965 -       

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

     The Barracuda

     Do It One More Time (The Twine)

     

     Mar-V-Lus 6006 - 1965 -

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

    The Penguin (Tuxedo Bird)

    Un-Wind The Twine

     

    Mar-V-Lus 6009 - 1965 -

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

    Boston Monkey

     

    * Un-Wind The Twine 

    déjà posté avec le Mar-V-Lus 6006

     

    Mar-V-Lus 6012 - 1966 -

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

     The Philly Freeze

     

     * Do It One More Time

    déjà posté avec le Mar-V-Lus 6005

     

     Mar-V-Lus 6012 bis - 1966 -

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

    * The Philly Freeze / déjà posté avec le Mar-V-Lus 6012

    No Deposit - No Return

     

     Mar-V-Lus 6014 - 1966 -

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

     Alvin's Boo-Ga-Loo

     Let's Do Some Good Timing

     

     Mar-V-Lus 6015 - 1967 -

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

     Doin' The Ali Shuffle

     Feel So Good

     

    Mar-V-Lus 6018 - 1967 -

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

    Diff'rent Strokes For Diff'rent Folks

     The Charge

     

    Previously unissued

    Edité le 23 juin 2015 sur Mar-V-Lus distribué par Secret Stash records SSR 2004 , label de Minneapolis spécialisé dans l'édition de Soul - Funk - African et Latin musique des années '60 et '70 en vinyle et cd. 

    ALVIN CASH - Singles Mar-V-Lus

     Sweatin' (Do What You Want To) vocal

     Sweatin' (Do What You Want To) instru

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique